» Toutes les émissions

TF! Jeunesse

Fiche technique
Année de production1997 - 2006
ProductionTF1, Protécréa
AuteurDominique Poussier
Diffusions
TF11er septembre 1997 -> 31 décembre 2006
Emissions dérivées
TF! Mercredi - TF! Jeunesse Week End
Présentation

Nous sommes en 1994. Sur TF1, l'émission pour la jeunesse phare est encore le Club Dorothée... Or à cette époque, ce programme commence à montrer des signes de fatigue et surtout, est sujet à controverse en raison de la diffusion d'un grand nombre de dessins animés (japonais pour la plupart) à polémique. De plus, TF1 réalise que AB, qui produisait le Club Dorothée, est propriétaire à 100% des œuvres diffusées dans l'émission et que, à terme, avec l'émergence des chaînes du câble, elle va se façonner un concurrent contre lequel elle ne disposera pour ainsi dire d'aucun programme...
C'est donc là que, secrètement, TF1 charge Dominique Poussier, qui fut directrice de production et de documentaire, de constituer un stock d’œuvres pour la Jeunesse destiné à anticiper les évènements à venir...
Jusqu'en 1997, Dominique Poussier travaille à construire ce stock, faisant de TF1 le coproducteur de nombreux titres européens. C'est aussi en 1995 que le paysage Jeunesse de la chaîne commence à évoluer. Dorothée, alors omniprésente, se voit perdre le "Club Dorothée avant l'école" au profit d'une nouvelle émission, "A tout Spip", qui installe doucement une nouvelle façon de voir les programmes pour enfants, sans entrer toutefois en concurrence avec le Club Dorothée.
L'année suivante, c'est "Salut les toons", avec ses souris en images de synthèse, qui prend la case matinale; avec son lot de nouveautés beaucoup plus orientées "très jeune public" avec des DA très familiaux... Le temps est au changement.

En 1997, le contrat qui lit TF1 à AB arrive à son terme, et comme le laissait supposer l'émergence des chaînes concurrentes et la volonté d'AB d'évoluer aussi sur le satellite, la chaîne ne renouvelle pas ledit contrat. Dominique Poussier est donc chargée de diriger la nouvelle orientation Jeunesse de TF1 dès 1997, dans un paysage entièrement revu.
Des études, dit-elle, ont montré que les enfants étaient fatigués de voir des animateurs qui leur prenaient du temps d'antenne sur leurs dessins animés. Sans doute vrai, d'autant qu'il est amusant de constater que des années après, la présence de Dorothée et ses amis, omniprésents avec leurs jeux, était une des critiques essentielles des détracteurs du Club Do'. De plus, la France serait alors un des derniers pays à faire appel à des animateurs. Exit donc "l'humain", la case Jeunesse va désormais afficher une série de jingles et de bandes annonces pour placer des dessins animés et séries dans un esprit bon enfant.
La case jeunesse s'appelle désormais TF! Jeunesse (avec une déclinaison pour le Mercredi) et voit le logo TF1 gentiment mis à mal par une série d'évènements pour les transitions (avec des voix d'enfants scandant le nom de la chaîne). Les bandes annonces seront légion, plaçant aussi les annonceurs (on se souvient du fameux "Spider-Man" de Lansay, qui vendait les jouets sur la série) etc, tout ceci servi par une voix off.
Le contenu de l'émission était très suivi. Une série de psychologues visionnait les épisodes et il arrivait ainsi que certains titres posant problème soient carrément supprimés pour ne pas choquer les jeunes enfants et ne plus provoquer ainsi les foudres de l'ère Dorothée. Toute une série de programmes sympathiques arrive. Les nouveaux dessins animés et séries cultes de ces années-là seront Hé Arnold !, Beetleborgs, Totally Spies, Dr Globule, Dora l'exploratrice, Bob l'éponge, Sonic et Spider-Man (transfuges d'A tout Spip) sans oublier les Power Rangers, qui continuent à être diffusés. Les seuls titres japonais à arriver (Dominique Poussier de son aveu même, n'était pas du tout opposée à la diffusion de titres nippons) furent Pokémon dont la folie autour de la licence assure une grosse part d'audience, puis Digimon.

En 2006, TF1 perd les droits de Pokémon, qui passe chez Gulli. TF1 développe alors le projet TFou, à la base site Internet dédié aux enfants créé en 2000, et le prolonge à la télé (via TPS) avec la volonté d'en faire une chaîne dédiée aux tous petits, là où la programmation de TF! Jeunesse s'étendait aussi aux adolescents. Progressivement, le logo de TF! laisse place à celui de TFou, qui devient ainsi le 1er janvier 2007, une émission à part entière qui remplace donc TF! Jeunesse.

Doublage
Voix françaises :
Bruno ChoëlVoix off
Séries et Dessins Animés principaux


Auteur : Kahlone
TF! Jeunesse - image 1 TF! Jeunesse - image 2 TF! Jeunesse - image 3 TF! Jeunesse - image 4 TF! Jeunesse - image 5 TF! Jeunesse - image 6 TF! Jeunesse - image 7 TF! Jeunesse - image 8 TF! Jeunesse - image 9 TF! Jeunesse - image 10 TF! Jeunesse - image 11 TF! Jeunesse - image 12 TF! Jeunesse - image 13


TF! Jeunesse © Dominique Poussier / TF1, Protécréa
Fiche publiée le 19 août 2017 - Lue 2099 fois