Le Retour de Goldorak (ou Goldorak, le film !)

Fiche technique
Nom originalLe Retour de Goldorak
OrigineFrance, Japon
Année de production1979
ProductionIDDH, Tôei Animation, Dynamic Planning
Durée1h25
Auteur mangaGo Nagai
Idée originaleBruno René Huchez
Création des personnagesGo Nagai, Ken Ishikawa
PlanningKatsuya Oda, Ken Ariga, Mineo Kachita
Direction de l'animationKazuo Komatsubara, Tatsuji Kino, Kôichi Tsunoda
Direction artistiqueGankô Itô, Mataharu Urata, Tomô Fukumoto
Direction photographieNobuyuki Sugaya, Hiroshi Mekuro, Sanki Hirao
MusiquesMichiaki Watanabe, Shunsuke Kikuchi, Go Mizawa, Caravelli (générique)
Gén. VF interpreté parMichel Barouille
Editions
Sortie en VHS1984 (Canal Junior)
Synopsis

Véga, le maître de l'univers et grand stratéguerre des forces du camp de la lune noire, entend bien conquérir la Terre une fois pour toutes. Pour ce faire, il lance une pluie de golgoths et décide de diriger en personne les opérations depuis son vaisseau amiral.
Sur notre planète, les forces de défense terriennes prennent conscience de la menace, mais ont hélas fort à faire avec de multiples dangers qui s'annoncent sur tous les fronts. En effet, une créature monstrueuse, le dragondosaure, sème la terreur depuis les océans, dévorant et engloutissant tout ce qui navigue non loin de ses eaux. Et comme si cela ne suffisait pas, le Professeur Hell, un scientifique mégalomane, profite de la situation pour tenter lui aussi d'imposer sa loi à l'aide de ses robots géants destructeurs, appuyé par la tribu des démons, une antique race de monstres aux pouvoirs effrayants.

Pour lutter contre tous ces êtres diaboliques, les forces de défense conviennent de mobiliser tous les super robots et leurs meilleurs alliés. C'est ainsi que partent pour une grande aventure l'homme démon Devilman, Getter Robot, Mazinger Z, Great Mazinger et celui qui semble s'imposer comme l'ultime espoir de la race humaine : Goldorak !

Commentaires

Fin des années 70. Le paysage des programmes jeunesse est pour toujours marqué par le succès immense de Goldorak dès Juillet 1978. Comme témoignage de ce triomphe incroyable, un film est produit au cinéma l'année suivante, en 1979. Il s'agit cependant d'un montage français mêlant plusieurs des premiers épisodes de la série pour en faire une sorte de grand épisode hybride, et non un film original, pour le grand écran.
L'idée est réitérée la même année, mais cette fois avec des films faisant (ou non !) apparaitre Goldorak, et dont le montage porte donc le titre "le retour de Goldorak"...

Orchestré par IDDH, sur le modèle douteux de ce qui s'est parfois fait en Italie, 4 films de robots créés par Go Nagai sont ainsi compilés et mélangés pour obtenir au final un scénario bien maladroit. Le contraire eut été étonnant tant les histoires des films originaux n'ont à la base aucun lien entre elles, et la difficulté de maintenir une cohérence dans le scénario était de taille puisque certains personnages apparaissent sous différentes tenues de pilote et dans différents robots dans une continuité établie pour des séries, mais pas pour un tel film (Alcor par exemple, fut tant le pilote de Mazinger Z que de l'Alcorak ou l'OVT à des périodes différentes... qui sont ainsi mélangées dans ce programme !)

Sorties en France en version intégrale à des époques variées (voir les fiches respectives), les oeuvres intégrées à ce "Retour de Goldorak" sont donc Goldorak contre Great Mazinger, l'attaque du Dragosaure (appelé ici le dragondosaure), Devilman VS Mazinger Z et enfin Getter Robot VS Great Mazinger, toutes fatalement amputées de nombreuses scènes. Les histoires se mêlent tant bien que mal et la version française, bien qu'offrant un casting de rêve, ne sait parfois plus très bien où elle en est : des personnages (et pas des moindres) changent de voix sans raison ou sont confondus avec d'autres ! Il faut dire qu'il n'est pas toujours évident, devant le changement graphique dû aux différents character designers et aux époques de réalisation originelles, de différencier, pour un néophyte, le Alcor de Goldorak du Koji Kabuto de Mazinger Z, qui sont pourtant un seul et même personnage... Ajoutons d'ailleurs à cette difficulté de distinction des protagonistes, que seuls Actarus et Alcor sont clairement nommés par leurs noms français. Les autres pilotes de robots ne disposent pas de noms, même des originaux japonais...
La succession de batailles issues des films de base n'a au final que peu de sens présentée ainsi, et les comédiens du doublage semblent perdus eux-mêmes, à tel point que même Actarus, pourtant impérialement tenu par Daniel Gall, changera de voix pendant le métrage !
Bizarrement, bien qu'il soit dans le casting, Michel Gatineau ne double pas le Professeur Procyon et le méchant Barendos du film Goldorak VS Great Mazinger est ici pris pour le grand Stratéguerre (et doublé par Jacques Berthier) ! Les adaptations sont aussi de mise (Devilman est ici un traître de la tribu des démons)...

Pour couronner ce tableau surréaliste, un générique (qu'on entendra souvent pendant le film) est réalisé sur une musique française qui sera ensuite utilisée pour la série Albator le corsaire de l'espace ! Intitulé "Goldorak et les deux Mazingers", le titre est interprété avec conviction par Michel Barouille, et sera exploité également en disque à son insu, selon ses dires, puisqu'il pensait que la chanson ne serait qu'une maquette !

Au final, pour une raison inconnue, le film restera inédit au cinéma. Peut-être à cause de l'invraisemblance du montage qui rend l'histoire presque incompréhensible, mais d'autres évoquent un probable problème de droits, la création et l'exploitation de cette oeuvre s'étant probablement faite à l'époque sans l'aval des Japonais.
"Le retour de Goldorak" finit par sortir bien plus tard dans les années 80 en VHS, dans l'indifférence générale, au milieu des nombreuses autres cassettes dédiées au robot géant, et sans indication particulière quant à son contenu au dos de la jaquette, si bien qu'on pourrait croire qu'il s'agit d'une poignée d'épisodes de la série TV si on n'y lisait tout de même au recto la mention : "Goldorak, le film !".
Tous ceux qui ont pu le voir se sont montrés objectivement atterrés par cette curiosité, qui par son statut particulier et le doute sur sa légalité, risque fort de ne plus jamais faire parler de lui à l'avenir. Un véritable OVNI dans la pléthore de produits dérivés de l'époque sur Goldorak. Depuis, les films le composant ont été proposés en VHS ou DVD dans des versions françaises fidèles et intégrales.

Doublage
Voix françaises :
Michel GatineauNarrateur
Albert AugierProfesseur Procyon, Hydargos, Boss
Daniel GallActarus
Pierre GuillermoAlcor
Jacques BerthierVéga, Baron Ashura
Jacques FerrièreArgoly, Pilote Getter 1, Minos, Boss (Voix 2)
Edgar GivryDevilman, Antarès, Pilote Getter 3
Georges PoujoulyPilote Getter 2, Alcor (Voix 2), Actarus (Voix 2)
Francette VernillatMizar
Jane ValVénusia
René ArrieuProfesseur Saotome
Roger CarelProfesseur Hell, Soldat, Narrateur (Voix 2)
Évelyne SélénaSirène, Baron Ashura
Claude DassetDieu de la tribu des démons, Prof. Kabuto, Prof. Yumi
Catherine LafondSayaka
Auteur : Kahlone
Doublage : Arachnée
Kahlone
Le Retour de Goldorak - image 1 Le Retour de Goldorak - image 2 Le Retour de Goldorak - image 3 Le Retour de Goldorak - image 4 Le Retour de Goldorak - image 5 Le Retour de Goldorak - image 6 Le Retour de Goldorak - image 7 Le Retour de Goldorak - image 8 Le Retour de Goldorak - image 9 Le Retour de Goldorak - image 10 Le Retour de Goldorak - image 11 Le Retour de Goldorak - image 12 Le Retour de Goldorak - image 13 Le Retour de Goldorak - image 14 Le Retour de Goldorak - image 15 Le Retour de Goldorak - image 16 Le Retour de Goldorak - image 17


Le Retour de Goldorak © Go Nagai / IDDH, Tôei Animation, Dynamic Planning
Fiche publiée le 09 février 2014 - Dernière modification le 27 mai 2015 - Lue 8963 fois