Yuki, le Combat des Shoguns  ou Yuki, le Secret de la Montagne Magique

Fiche technique
Nom originalYuki (ゆき)
Yuki / Neige
OrigineJapon
Année de production1981
ProductionMushi Productions, Nikkatsu
Durée89 minutes
AuteurRyûsuke Saitô
RéalisationTadashi Imai
ScénariiAkira Miyazaki
Chara-DesignTetsuya Chiba
Direction de l'animationShin'Ichi Tsuji
Direction artistiqueYoshiyuki Uchida
Direction photographieHiroshi Isakawa
MusiquesChito Kawachi
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)9 septembre 2020
Editions
Sortie en VHS1982 (Jacques Canestrier - Vidéo Jeunes)
Sortie en DVD / Blu-ray20 janvier 2021 (Rimini Editions)
Synopsis

Yuki (''Neige'' en japonais) est une jeune fille vivant au ciel et élevée par ses grands-parents qui veillent sur la Terre. L'année de ses treize ans, son grand-père l'envoie dans le monde des hommes pour une année afin qu'elle y ramène la paix et soit digne de succéder un jour à ses grands-parents. Si en une année elle réussit sa mission, elle pourra revenir au ciel. Sinon, elle perdra la vie et se transformera en vent glacial. Yuki se retrouve alors dans un village du Japon ancien (l'histoire se passe pendant l'époque Muromachi, c'est à dire entre 1336 et 1573) régulièrement attaqué par des brigands et même des samouraï. La jeune fille fait la connaissance d'un groupe de petits mendiants et décide, avec l'aide d'une petite fille orpheline prénommée Hana, d'aider la population à se débarrasser des pillards.

Alors que l'année se termine bientôt, Yuki apprend l'existence d'un "démon de la montagne" qui aurait déclenché les tourments des villageois et qui serait enseveli sous les glaces. Décidée à mettre un terme à cette violence, Yuki part alors seule dans la montagne pour combattre ce "démon".

Commentaires

Ce film, bien qu'assez méconnu, est dû au réalisateur Tadashi Imai (1912-1991) essentiellement connu dans le domaine du cinéma live (notamment "Contes cruels du Bushido" qui a obtenu l'ours d'or au Festival de Berlin en 1963). L'histoire quant à elle adapte un conte pour enfants écrit par Ryûsuke Saitô (1917-1985) et inspiré des légendes du Japon ancien.

Néanmoins, en dehors de cette influence et d'une reconstitution très fidèle du Japon médiéval (la vie quotidienne des paysans est assez bien détaillée), le film cherche avant tout à proposer une histoire distrayante sans beaucoup s'attarder sur ses personnages ou encore sur le contexte historique. Ainsi, notre héroïne Yuki est un personnage gentil, pur et courageux, mais qui demeure peut-être un peu trop naïf pour donner un vrai poids à l'histoire. On s'attache davantage à la bande de petits mendiants, comme la jeune Hana, qui apportent une certaine fraîcheur et qui rappellent par ailleurs les jeunes enfants qui accompagnent Joe Yabuki dans Ashita no Joe, la série phare de Tetsuya Chiba (character-designer sur ce film). Alors que le film se voulait dans sa majeure partie réaliste (si l'on excepte la nature divine de Yuki), la dernière partie bascule soudainement dans l'absurde avec l'apparition du dieu maléfique de la montagne. Son design fait davantage penser à un robot géant qu'à un dieu terrifiant et le scénario expédie rapidement cette partie de l'histoire, sans expliquer les origines de ce dieu.

Le film fut réalisé au studio Mushi Production, anciennement fondé par Osamu Tezuka, mais qui depuis son rachat n'a produit que des films de moyenne réputation et essentiellement destinés aux enfants. L'animation et les dessins accusent leur âge et un budget modeste, mais les amateurs de vieux films d'animation y trouveront sans doute un certain charme propre à ces productions des années 80.

Yuki fut proposé en français directement en vidéo au tout début des années 80 dans la collection "vidéo jeunes" de Jacques Canestrier. On notera d'ailleurs qu'il s'agit du seul dessin-animé japonais proposé par l'éditeur qui présente le Japon sous un aspect plus ''culturel'', les autres sorties de Canestrier tournant essentiellement autour de la SF ou de récits situés en Occident. Un petit dépaysement pour les jeunes spectateurs de l'époque ! Le doublage français n'occidentalise d'ailleurs pas trop l'univers du film, même si l'on retrouve un curieux mélange entre noms japonais et noms plus occidentaux (Freddy, Mascare...), et la traduction est dans l'ensemble très proche des dialogues originaux.

Le film a bénéficié en 2020 d'une sortie en salles sous un nouveau titre, "Yuki, le secret de la Montagne magique", mais avec sa version française d'origine et pour la première fois une version originale sous-titrée. Concernant cette dernière, on remarque que l'adaptation a du mal à se décider sur le nom de l'héroïne, la nommant simultanément Yuki ou ''Petite Neige'' (Yuki signifiant ''Neige'' en japonais).

Merci à Kami pour ses précisions concernant le réalisateur et les sources d'inspiration du film.

Doublage
Voix françaises (Studio Inter Films) :
Séverine MorisotYuki
Jean-Henri ChamboisGorimon, grand-père, grand-père d'Anna
Marcelle LajeunesseGrand-mère, grand-mère d'Anna
Jackie BergerAnna
Thierry BourdonNico
Francis LaxJingo
Albert AugierMascare
Michel Gatineau'Patron'
Catherine LafondDivers enfants
Auteur : veggie 11
Modifs/Ajouts : Arachnée
Doublage : Arachnée
Yuki, le Combat des Shoguns - image 1 Yuki, le Combat des Shoguns - image 2 Yuki, le Combat des Shoguns - image 3 Yuki, le Combat des Shoguns - image 4 Yuki, le Combat des Shoguns - image 5 Yuki, le Combat des Shoguns - image 6 Yuki, le Combat des Shoguns - image 7 Yuki, le Combat des Shoguns - image 8 Yuki, le Combat des Shoguns - image 9 Yuki, le Combat des Shoguns - image 10 Yuki, le Combat des Shoguns - image 11 Yuki, le Combat des Shoguns - image 12


Yuki © Ryûsuke Saitô / Mushi Productions, Nikkatsu
Fiche publiée le 06 novembre 2013 - Dernière modification le 05 juillet 2021 - Lue 11070 fois