Dans la Forêt Profonde

Résumé complet

Dans la forêt profonde chacun vaque à ses occupations, des abeilles butinant les fleurs aux écureuils faisant provisions de champignons, en passant par les oiseaux ornant leur nid et se nourrissant. Il en va de même pour les blaireaux dont les membres d'une famille, père et mère, creusent dans la terre des galeries tout en cherchant quelque nourriture. Leur jeune enfant prénommé Roro quant à lui préfère se prélasser au lit en quémandant son petit déjeuner et s'amuser au lieu de les aider et d'apprendre comment l'on creuse un terrier et comment l'on trouve des insectes pour se nourrir. C'est ainsi que tout en jouant avec un tubercule en guise de ballon, se répétant à lui-même et à qui veut l'entendre qu'il n'est pas un paresseux comme vient de lui dire son père, il s'éloigne de ses parents et finit par se perdre dans la forêt.

Quand Maman Blaireau et Papa Blaireau s'aperçoivent que leur enfant n'est plus dans les environs, ils décident de suite de partir à sa recherche. Mais le couple, en chemin, a senti la présence d'un loup qui les suit à la trace. Ils parviennent à le distancer en traversant une rivière et en jetant dans celle-ci le rondin de bois leur ayant permis de traverser le courant d'eau. Ils peuvent ainsi reprendre leur recherche sans danger. Quant à Roro, ne sachant plus où il se trouve, il ne sait que faire lorsqu'il entend au très loin la voix de sa mère qui l'appelle. A cause de la hauteur des arbres et de la nature généreuse qui l'entoure, il ne parvient pas à savoir de quelle direction provient cette voix qui lui est si chère (dans la version française québécoise reposant sur l'états-unienne, le petit blaireau tente de répondre à sa mère, en vain, l'épaisseur de la végétation empêchant son faible appel de parvenir jusqu'à elle alors que dans la version originale, le petit blaireau n'essaie même pas de l'appeler tellement il porte son attention sur la voix de sa mère pour essayer de trouver, alors qu'il est quelque peu étourdi à la vue des arbres géants qui l'entourent, d'où lui parvient celle-ci. De ce fait, la version originale souligne un peu plus la situation oppressante dans laquelle se trouve le jeune blaireau).

La nuit arrivant, Roro n'a pas retrouvé ses parents et se sent noyé dans une nature qui lui paraît hostile et par trop sombre, bien que baignée par la lumière de la Lune. S'apprêtant à se reposer au pied d'un arbre, il prend peur quand il entend un hibou parler à haute voix et quitte les lieux en courant un peu au hasard, ce pour finir par se réfugier sous la souche d'un autre arbre où se trouve déjà un petit animal – Poutsi le Petit Lapin – venant de faire de même. Prenant chacun peur de l'autre dans l'obscurité, ils s'enfuient tous deux pour revenir de suite sous la souche, une ombre planante et menaçante, celle du hibou les ayant repéré, leur ayant fait peur. Pendant ce temps, alors que la Lune décline, les parents de Roro sont encore dans la forêt : ils se séparent pour se donner un peu plus de chance pour retrouver leur enfant (à noter que la version française québécoise mentionne par erreur une chouette à la place du hibou, du moins est-ce Poutsi qui la nomme ainsi, lui qui par une taquinerie certaine appelle Roro : petite marmotte).

Au matin, Roro et Poutsi, après avoir fait connaissance et avoir bien dormi sous la souche de l'arbre, cherchent de la nourriture pour reprendre des forces. Celles que trouve de suite Poutsi – quelques végétaux – ne sont pas du goût de Roro qui court déjà après une sauterelle puis tente de fuir face à un nuage d'abeilles après qu'il ait essayé de goûter leur miel ou l'une d'entre elles, tout cela en croisant dans sa fuite une ourse et ses deux petits, ainsi qu'une renarde peu accueillante. Enfin, le petit blaireau se souvient des terriers creusés par ses parents et parvient, malgré le peu d'attention qu'il avait prêté à cette activité, à faire de même pour ainsi pouvoir se protéger.

Pendant ce temps-là, Poutsi qui était parti à leur recherche rencontre sur son chemin les parents de Roro. Le petit lapin court alors dans la direction de son ami – pour le ramener auprès de ses parents – suivi par le couple qui, quelque peu fatigué par une nuit de recherche, le suit de loin. Mais le loup est de nouveau là et il tente d'attraper Poutsi qui parvient néanmoins à retrouver Roro, et tous deux se réfugient dans le terrier du petit blaireau. Le loup essaye alors de pénétrer dans l'abri souterrain mais l'ourse que Roro a rencontré précédemment passe par là et voit le loup tentant d'entrer dans le terrier et le prend par la queue pour l'y en sortir. Après quelques rudesses de la part de Maman Ours sur cet animal, le loup s'enfuie. Arrivent alors les parents de Roro, ceux-ci remerciant Maman Ours d'avoir sauvé leur enfant.

Papa Blaireau quoi qu'heureux d'avoir retrouvé son petit s'apprête néanmoins à le punir, du moins se prépare-t-il à cela sous les yeux pleins d'appréhension de Maman Blaireau, de l'ourse et ses deux oursons et de Poutsi. Il prend ainsi une grande branche qu'il casse en une plus courte et fait un léger geste laissant croire qu'il est prêt à user de cette baguette. Roro prend alors peur et creuse de toutes ses forces un terrier, ce qui fait la joie de ses parents voyant leur enfant plus courageux à creuser qu'il ne l'était auparavant.


» Retour à la fiche


Dans la Forêt Profonde - image 1 Dans la Forêt Profonde - image 2 Dans la Forêt Profonde - image 3 Dans la Forêt Profonde - image 4 Dans la Forêt Profonde - image 5 Dans la Forêt Profonde - image 6


V lesnoj chasche © Soyuzmultfilm
Fiche publiée le 04 octobre 2020 - Dernière modification le 20 octobre 2020 - Lue 711 fois