SOS Daffy Duck

Fiche technique
Nom originalDaffy Duck's Quackbusters
OrigineEtats Unis
Année de production1988
ProductionWarner Bros
Durée78 minutes
RéalisationGreg Ford, Terry Lennon, ...
ProductionSteven S. Greene, Kathleen Helpie-Shipley
SupervisionJim Champin (postproduction)
ScénariiGreg Ford, Terry Lennon, ...
Direction de la productionBill Exter
AnimationBrenda Banks, Nancy Beiman, Daniel Haskett, Mark Kausler, Norm McCabe, Rebecca Rees, Darrell Van Citters, Frans Vischer (scènes exclusives au film), ...
Effets SpéciauxA. C. Gamer (Daffy Dilly), Harry Love (Water, Water, Every Hare et Jumpin' Jupiter)
Chara-DesignDaniel Haskett (additionnel)
Direction artistiqueRobert Givens
DécorsRichard H. Thomas, Alan Bodner, ...
LayoutLin Larsen (assistante), ...
MontageJim Champin, Treg Brown (cartoons "classiques")
MusiquesCarl Stalling, Milt Franklyn, Bill Lava, Hal Willner
 
» Staff étendu
Editions
Sortie en VHS1990 (Warner Home Vidéo - Pop Corn)
Synopsis

Daffy Duck enchaîne les jobs sans grand succès jusqu'au jour où, alors qu'il officie en tant que vendeur à la sauvette spécialisé dans les farces et attrapes, il apprend que J.P. Cubish, milliardaire en mauvaise santé et qui n'a pas ri depuis des années, offre une formidable récompense à quiconque parviendra à le faire rire ! Daffy saute sur l'occasion et ne réussit que trop bien dans sa tâche car Cubish meurt littéralement de rire ! Dans son testament, le milliardaire lègue toute sa fortune au canard à la condition que ce dernier utilise sa fortune à des fins honnêtes. Et le propre fantôme de Cubish surveille Daffy dans ses actions et fait se volatiser sa fortune au fur et à mesure que le canard manifeste des élans de malhonnêteté !

Désirant faire bonne figure, tout en narguant son ectoplasme de surveillant, Daffy décide de monter une agence de "paranormaliens", spécialisée dans la traque de fantômes et autres créatures fantastiques. Bugs Bunny est mis à contribution, plus pour son image de marque que pour ses réelles compétences, tandis que Porky Pig, accompagné par son chat Sylvestre (alias Grosminet), est également de la partie !

Commentaires

Cette cinquième compilation cinématographique des Looney Tunes, sortie 5 ans après la précédente, est aussi la dernière produite par Warner. Le procédé avait en effet fait son temps, les cartoons originaux étant désormais exploités en vidéo, permettant à chacun de les revoir à volonté. Le décès de Mel Blanc, la voix historique de nombreux personnages de cette franchise, a peut-être aussi été un facteur déterminant.
Comme dans le précédent film, c'est Daffy Duck qui tient la vedette au détriment de Bugs Bunny, mais ce dernier dispose toutefois d'un temps de présence bien plus conséquent ici.

Pour cette dernière mouture, le thème du fantastique est mis en avant et la sélection des cartoons est au diapason, permettant de retrouver avec plaisir certains des plus savoureux pastiches de films d'épouvante et autres productions horrifiques livrés par le studio. Le fil conducteur s'avère plutôt bien ficelé et les différentes histoires s'emboîtent de façon assez convaincante. L'intrigue principale rappelle fortement la franchise Ghostbusters dont le premier film, intitulé chez nous SOS Fantômes, était sorti 4 ans auparavant. La référence est encore appuyée dans le titre du film qui nous concerne (en VO comme en VF) et dans son écran-titre qui détourne le célèbre logo de Ghostbusters.

Contrairement à l'usage des compilations précédentes, celle-ci n'a pas été réalisée par un réalisateur "classique" des Looney Tunes (la toute première avait été réalisée par Chuck Jones et les autres par Fritz Freleng). Par conséquence, la sélection des cartoons repris est assez éclectique, dans le sens où elle mélange des épisodes de réalisateurs et d'époques divers (bien que beaucoup aient été réalisés par Chuck Jones). The Duxorcist (parodie évident de L'Exorciste) est ainsi daté de 1987, soit un an seulement avant SOS Daffy Duck, et partage avec lui les mêmes réalisateurs (et une situation similaire pour Daffy, qui y est déjà un un "paranormalien" faisant des annonces télévisuelles), ce qui permet de penser que le court-métrage a inspiré le film ou que The Duxorcist a été conçu dès le départ pour accompagner la compilation chroniquée ici, bien qu'il aura également droit à des diffusions indépendantes (avec une introduction ne figurant pas dans SOS Daffy Duck).
Citons aussi le cas particulier de The Night of the Living Duck (dont le titre fait bien sur référence à La Nuit des morts-vivants ou Night of the Living Dead en VO), là encore des mêmes réalisateurs et qui est en fait un court-métrage diffusé, au cinéma comme en vidéo, avant le film SOS Daffy Duck proprement dit (procédé courant et qui rappelle d'ailleurs quelque peu ce qui avait été pour la deuxième compilation). Il n'est donc pas directement lié au scénario du film, même s'il partage avec lui une thématique assez proche : Daffy y fait ainsi un rêve où il se retrouve chanteur de music-hall dans un night-club fréquenté par diverses créatures fantastiques (qui sont prétextes à de nombreuses références à des films de monstres classiques). Dans cet épisode, la voix chantée de Daffy est celle du célèbre musicien Mel Tormé (la chanson a été laissée telle quelle en VF).

Si le film parvient à rester cohérent dans son histoire malgré le mélange des scénarios et que les nouvelles scènes s'intègrent sans trop de heurts sur le plan graphique, leur présence est trahie en VO par la vieillissement de la voix de Mel Blanc (et le fait que les voix de certains personnages, notamment Daffy et Porky, ne soient pas retravaillées en post-production de la même façon entre les anciens enregistrements et les récents), ce dernier ayant tout de même 80 ans à l'époque (et il décédera l'année suivante).
La VF n'a pas ce problème car les anciens cartoons, comme souvent dans ce genre de cas, ont été redoublés entièrement en même temps que les nouveaux passages. On retrouve comme de coutume encore à l'époque Guy Piérauld sur Bugs Bunny tandis que Daffy Duck retrouve sa voix habituelle du moment en la personne de Patrick Guillemin, qui le doublait aussi dans la troisième compilation où on pouvait également entendre Marc de Georgi sur Grosminet et Marc François sur Porky Pig, comme ici (Titi dispose toutefois d'une voix différente, celle de Brigitte Moati, qui retrouva par la suite le rôle notamment dans la première saison de Titi et Grosminet Mènent l'Enquête). Les dialogues français ne précisent curieusement pas que les voitures vendues par Daffy au début du film sont des DeLorean, ce qui est d'autant plus dommage qu'il s'agit d'un possible clin d'œil à Retour vers le Futur !

Le film n'est paru chez nous qu'en VHS (édition introuvable aujourd'hui) et n'a visiblement jamais été diffusé à la télévision, pas même au Québec (contrairement aux précédentes compilations). Il est en revanche disponible sur ITunes, avec la VF d'origine mais sous un nom différent : Daffy Duck : La Chasse aux Fantômes (alors que la piste de sous-titres utilisent bien le titre SOS Daffy Duck). Le doublage français ajoute encore à la confusion puisque lorsqu'une voix-off y traduit le titre original, on peut entendre Daffy Duck, Chasseur de Monstres !

Enfin, signalons pour l'anecdote une erreur dans le générique de fin : le nom du cartoon Punch Trunk est orthographié Punch Truck !

Doublage
Voix françaises :
Patrick GuilleminDaffy Duck
Guy PierauldBugs Bunny
Marc FrançoisPorky Pig
Marc de GeorgiGrosminet
Brigitte MoatiTiti
Marc AlfosComte Raymond Globine
Marie-Christine 'Maïk' DarahMelissa Duck, opératrice téléphonique
Igor De SavitchJ.P. Cubish, un journaliste, narrateur (voix principale)
Serge BlumentalPatrick Piment d'Armoire, le propriétaire du bassin, un acheteur des jouets de Daffy
Raymond LoyerUn chat
Auteur : Chernabog
Doublage : Chernabog
Mr Hawk
SOS Daffy Duck - image 1 SOS Daffy Duck - image 2 SOS Daffy Duck - image 3 SOS Daffy Duck - image 4 SOS Daffy Duck - image 5 SOS Daffy Duck - image 6 SOS Daffy Duck - image 7 SOS Daffy Duck - image 8 SOS Daffy Duck - image 9 SOS Daffy Duck - image 10 SOS Daffy Duck - image 11 SOS Daffy Duck - image 12 SOS Daffy Duck - image 13 SOS Daffy Duck - image 14


Daffy Duck's Quackbusters © / Warner Bros
Fiche publiée le 30 octobre 2017 - Lue 669 fois