Dragon Ball Super

Fiche technique
Nom originalDragon Ball Super (ドラゴンボール超)
OrigineJapon
Année de production2015-? (en cours)
ProductionTôei Animation, Fuji TV, Yomiko Advertising
Nombre d'épisodes90 épisodes (en cours)
AuteurAkira Toriyama
RéalisationKimitoshi Chioka (épisodes 1 à 46), Morio Hatano (épisodes 33 à 76), Kôhei Hatano (épisodes 68 à 76), Tatsuya Nagamine (depuis l'épisode 77), Ryôta Nakamura (depuis l'épisode 77)
ProductionHiroyuki Sakurada
ScénariiYukinori Fukushima, Ryû King, Toshio Yoshitaka, Makoto Koyama, Atsuhiro Tomioka
PlanningMakoto Seino, Kazuya Watanabe, Kôzô Morishita
Chara-DesignAkira Toriyama, Tadayoshi Yamamuro
Superv. en chef de l'anim.Takeo Ide, Miyako Tsuji, Tadayoshi Yamamuro
Direction artistiqueShinzô Yuki
CouleursTeppei Hotta, Yoshitaka Katô
MusiquesNorihito Sumitomo
Adaptation françaiseAnthony Panetto, Marie Fuchez, Clémentine Blayo, Didier Duclos, Xavier Hussenet, ...
Direction de doublageAntoine Nouel
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diffusion hertzienne17 janvier 2017 (Toonami)
Rediffusions10 septembre 2017 (NT1)
Synopsis

Quelques mois ont passé depuis la fin du combat contre Buu, et tout va pour le mieux pour Son Gokû, sa famille et ses amis. Mais voilà que, quelque part dans l'espace, un étrange homme-chat se réveille d'un long sommeil. Il s'appelle Beerus et c'est le Dieu de la Destruction de l'Univers 7. Accompagné de Whis, son ange personnel, il commence à reprendre son activité principale, à savoir la destruction de planètes au gré de son humeur changeante (comme tout chat digne de ce nom). Cependant, quelque chose le titille, il a rêvé d'un être doré, mais impossible de se souvenir de ce personnage. Il part donc à sa recherche, sujet d'une prophétie le concernant, disant qu'il serait destiné à le combattre. C’est sur Terre qu’il le rencontre : il s’agit en fait de Son Gokû, transformé en Super Saiyan Divin. Gokû, aidé de Vegeta, est donc amené à combattre Beerus. Plus tard, Gokû affronte à nouveau Freezer, qui a lui aussi atteint une nouvelle transformation, participe à un tournoi opposant des guerriers des Univers 6 et 7, et se retrouve aux prises avec un nouvel ennemi lui ressemblant comme deux gouttes d’eau : Gokû Black...

Commentaires

Surfant sur le succès de Dragon Ball Z Kaï, qui a fait découvrir la saga à une nouvelle génération, et surtout des deux derniers films de Dragon Ball Z, la Toei met en chantier en 2015 une série qui se déroule entre les épisodes 288 et 289 de DBZ. Le temps de 27 épisodes, premier tour de chauffe, cette nouvelle série reprend l’histoire de Kami to Kami (Battle of Gods) et Fukkatsu no F (la Résurrection de F), avant d'entamer son véritable parcours, une suite directe de tout ce que Toriyama et son staff ont mis en place dans ces deux films.

Ainsi, la série profite de l'introduction des nouveaux personnages et d'un nouveau paradigme, l'existence des univers parallèles. Et c'est à travers cette nouvelle distribution des cartes que la série prend une nouvelle dimension, la rendant plus pertinente avec son époque. Tout tourne autour de ce concept d'univers parallèles, et du fait que Gokû et sa bande ne sont plus maîtres de leur destinée, encore moins celle de leur monde. Ridiculisant par leur force sans limite toutes formes de divinité dans la saga originale, voilà qu'ils se frottent à des êtres qui font peu de cas de leur essence saiyan, Beerus en premier lieu. Le Dieu de la Destruction est la véritable incarnation de cette atmosphère de danger, cette idée que Gokû et compagnie sont visiblement insignifiants face au grand ordre multiversel et qu'ils n'ont aucune emprise sur le cours des évènements. Et c'est une excellente chose dans l'absolu que de déplacer Gokû et les autres sur le bord de l'échiquier, eux qui ont été pendant trop longtemps au centre de toutes les attentions. Cela permet aussi de renouveler la saga, d'installer le doute et la découverte, moins pour les personnages que pour les spectateurs.

On peut ainsi y voir également un message métaplectique sur la saga Dragon Ball en cette époque, face à toutes ces séries qui en sont les héritières, et qui ont poussé son concept bien plus loin. Quelle est la place de l’œuvre de Toriyama dans le paysage actuel ? Doit-elle s'enfermer dans son univers (l'Univers 7, donc) pour faire plaisir à son public de base ou bien doit-elle évoluer, se rendre compte qu'elle n'est plus au centre de toutes les attentions, et utiliser les armes de ses adversaires, dans le but de se renouveler ? Pour Dragon Ball Super, les créateurs ont dû se dire "pourquoi choisir ?" et ont donc décidé de concilier les deux. De toute manière, rajouter de nouveaux personnages, de nouveaux enjeux et étendre littéralement son univers était déjà à la base la marque de fabrique de l’œuvre-mère puisque Dragon Ball Z s’était en son temps nettement démarqué de Dragon Ball.
Le résultat a parfois été laborieux, il y a des ratés en chemins, des expérimentations qui n'ont pas porté leurs fruits et des défauts visibles, mais avec le temps la série s'est trouvée un rythme de croisière. Certains concepts en chassent d'autres qui ont fait leur temps, comme les adversaires qui ne s'imposent pas obligatoirement par la force en elle-même, mais plutôt par leurs capacités, leurs techniques personnelles. Dans DBZ, les fillers (passages qui cassaient l'action, afin de ne pas trop rattraper le manga), n'avaient souvent aucun lien avec l'histoire principale, si bien que même en ne connaissant pas le déroulement de l'histoire originale du manga, on sentait quand même ce contraste entre le "vrai" DB et le remplissage. Avec DBS, le fait que l'histoire soit originale en elle-même aide bien sûr à ne pas ressentir un tel décalage, mais les passages qui coupent l'action en cours restent souvent intégrés à cette même action, ce qui ne les rend pas aussi frustrants. Enfin, des éléments abandonnés ou mis de côté dans l'histoire originale refont surface, instaurant un lien affectif avec le spectateur fan de la première heure de l’œuvre de Toriyama et attisant la curiosité du nouveau venu face à la riche mythologie de la saga. Tout ceci permet à cette dernière de véritablement évoluer, restant de ce fait fidèle à son propre ADN.

Néanmoins, la série souffre indéniablement d'une qualité technique en dents de scie, la faute à un budget et une date de production serrés, donnant ainsi lieu à des épisodes sacrifiés, comme l’épisode 5 qui a fait l’objet d’un bad buzz sur le net. Le nombre de réalisateurs assez élevé à ce stade de la série (cinq à ce jour, alors que DB et DBZ n'en ont eu que deux en tout et pour tout) peut également illustrer cette gestion erratique. Cela étant dit, les grosses erreurs dues à ces problèmes sont pour la plupart effacées lors de la sortie DVD / BR, ce qui amène certains à penser que la réalisation de la diffusion télé fut bâclée sur certains épisodes à dessein de vendre plus de Blu-ray.
On remarque que le staff reprend quelques habitués de la saga aussi bien que des novices. La composition musicale a été confiée à un habitué de l’œuvre, Norihito Sumitomo, qui a officié sur les deux films récents ainsi que sur Dragon Ball Z Kaï. Les génériques ont quant à eux été confiés soit à des nouveaux venus, soit à des artistes ayant déjà livrés des compositions pour Dragon Ball Z Kaï.

Il existe également une version manga de la série, commencée à la même période que la diffusion TV, et reprenant la même histoire avec des variations de son auteur, Toyotarô. Celles-ci s'expliquent par le fait que Toriyama délivre les grandes lignes de cette suite, lesquelles sont adaptées ensuite par les auteurs des différents média.

La série est diffusée en France pour la première fois sur Toonami, depuis le 17 janvier 2017, dans une version censurée, la chaîne arguant que sa cible est très jeune. Après une vague de protestations quant à ce procédé, les dirigeants promettent la mise en place d'une case horaire destinée à la diffusion de la série dans une version non-censurée, effective depuis le 23 février 2017. La version française reprend le casting originel de la série avec certains changements déjà opérés sur Dragon Ball Z Kaï ainsi que les deux derniers films.

Liste des épisodes
01. Une récompense pour la paix. A qui reviennent les 100 millions de Zénis ?
02. Une promesse, c’est une promesse. Des vacances en famille pour Vegeta
03. Quelle est la suite du rêve, déjà ? A la recherche du Super Saïyen Divin !
04. A la poursuite des Dragon Ball ! Le plan d’attaque de la bande à Pilaf
05. Duel chez Maître Kaio. Gokû contre Beerus, le Dieu de la Destruction !
06. Il ne faut pas énerver le Dieu de la Destruction ! Un anniversaire sous tension
07. Touche pas à ma Bulma ! La transformation enragée de Vegeta
08. L’arrivée de Son Goku. Beerus accorde une dernière chance ?
09. Merci d’avoir patienté, Seigneur Beerus ! Le Super Saïyen Divin est enfin parmi nous !
10. Son Goku ! Montre-nous la puissance du Super Saïyen Divin !
11. Seigneur Beerus, continuons le combat des Dieux !
12. L’Univers s’effondre ? L’affrontement dégénère entre le Dieu de la Destruction et le Super Saïyen Divin !
13. Goku, dépasse le Super Saïyen Divin qui est en toi !
14. Je vais tout donner! La fin du combat des Dieux !
15. Les miracles de Satan ! Le défi venu de l’espace
16. Vegeta devient disciple. A la conquête de Whis !
17. La petite Pan est née ! Goku s’en va pour suivre un entraînement ?
18. Vegeta, me voilà ! L’entraînement commence sur la planète de Beerus !
19. Le retour de la terreur ! Freezer, l’Empereur du Mal, renaît !
20. L’avertissement de Jaco ! Freezer et ses mille soldats à l’approche
21. L’heure de la vengeance a sonné ! Les soldats de Freezer contre Gohan !
22. L’incroyable permutation ! Le retour inattendu de Ginyu !
23. La Terre ! Gohan ! Une situation désespérée ! Goku, reviens vite !
24. Freezer contre Goku ! Voilà le résultat de mon entraînement !
25. Un combat explosif ! La revanche de Golden Freezer
26. Il doit bien y avoir un moyen de se sortir de là ! Goku, contre-attaque !
27. La Terre explose ? Le Kamehameha décisif
28. Le Dieu de la Destruction de l’Univers 6. Champa !
29. Le grand tournoi d’Arts Martiaux ! Le capitaine bien plus fort que Goku !
30. Le recrutement commence. Qui seront les deux derniers membres de l’équipe ?
31. Rencontre avec le Seigneur Zuno ! A la recherche des Super Dragon Ball !
32. Le tournoi commence. Direction la Planète Sans Nom !
33. Surprise pour l’Univers 6 ! Voici Goku, le Super Saïyen
34. Piccolo contre Frost. On mise tout sur le rayon maléfique !
35. De la colère naît la puissance ! Végéta se lance à corps perdu dans la bataille
36. Un combat plus difficile que prévu ! Explosion de colère de Vegeta !
37. N’oublie pas la fierté des Saïyens ! Végéta contre Cabba
38. L’ultime guerrier de l’Univers 6. Un assassin nommé Hit !
39. La contre-attaque de l’incroyable saut temporel ! La nouvelle technique de Goku
40. La fin du tournoi ! Mais qui a gagné, Beerus ou Champa ?
41. Viens à moi, Dragon Divin, et réalise mon souhait, s’teplaît
42. Une fête de la victoire mouvementée. L’affrontement : Monaka contre Goku !
43. L’énergie de Goku incontrôlable ! Difficile de s’occuper de Pan !
44. Le sceau de la planète Potaufeu. Les secrets de l’eau surhumaine
45. Vegeta disparaît ? La menace du clone de Vegeta !
46. Gokû contre le clone de Vegeta ! Mais qui va gagner ?
47. Un SOS venu du futur ! Un nouvel ennemi apparaît !

Autres titres à venir.
Doublage
Voix françaises (Studio Chinkel) :
Patrick BorgSon Gokû, Boo
Brigitte LecordierSon Goten, C-18
Eric LegrandVégéta, Yamcha
Céline MonsarratBulma
Mark LesserSon Gohan, Trunks du futur
Monique NeversKrilin
Philippe AriottiPiccolo, Oolong, Freezer
Anouck HautboisTrunks, Chichi
Bruno MagneBeerus
Bruno MéyèreWhis
Jennifer FauveauVidel
Marc BretonnièreTenshinhan, Gyumaoh, Shisami, Champa, Piroshki
Gilbert LévyTortue Géniale, Kaioh, doyen Kaioh, Botamo
Frédéric BouralyMr Satan
Marie Millet GiraudonDende, Vados
Benjamin PascalPilaf, Jaco
Josephine RopionMaï
Stéphane MaraisShû, Ginyu, Kyabe
Antoine NouelSorbet, Gregory, arbitre du tournoi des 2 univers
José LuccioniPotage, Gowasu
Jhon RachidGreel
Michel RuhlNarrateur
Auteur : Fëanor curufinwë
Dragon Ball Super - image 1 Dragon Ball Super - image 2 Dragon Ball Super - image 3 Dragon Ball Super - image 4 Dragon Ball Super - image 5 Dragon Ball Super - image 6 Dragon Ball Super - image 7 Dragon Ball Super - image 8 Dragon Ball Super - image 9 Dragon Ball Super - image 10 Dragon Ball Super - image 11 Dragon Ball Super - image 12 Dragon Ball Super - image 13 Dragon Ball Super - image 14 Dragon Ball Super - image 15 Dragon Ball Super - image 16 Dragon Ball Super - image 17 Dragon Ball Super - image 18 Dragon Ball Super - image 19 Dragon Ball Super - image 20 Dragon Ball Super - image 21 Dragon Ball Super - image 22 Dragon Ball Super - image 23 Dragon Ball Super - image 24 Dragon Ball Super - image 25 Dragon Ball Super - image 26 Dragon Ball Super - image 27


Dragon Ball Super © Akira Toriyama / Tôei Animation, Fuji TV, Yomiko Advertising
Fiche publiée le 14 juin 2017 - Dernière modification le 22 août 2017 - Lue 2642 fois