Astérix : Le Domaine des Dieux

Diffusions
Arrivée en France (cinéma)26 novembre 2014
1ère diffusion francophone20 octobre 2015 (Canal+ Family)
Rediffusions31 octobre 2015 (Canal+ Décalé)
17 novembre 2015 (Canal+ Cinéma)
Editions
Sortie en DVD / Blu-ray31 mars 2015 (M6 Vidéo)
Synopsis

En l'an 50 avant Jésus Christ, toute la Gaule est occupée. Toute ? Non. Un petit village résiste encore et toujours à l'envahisseur romain grâce à la potion magique qui donne une force surhumaine à celui qui a le bonheur de la boire.

Excédé par cette situation inextricable, Jules César confie à Anglaigus, son meilleur architecte, la mission de construire "le Domaine des Dieux", un quartier résidentiel non loin du village, au cœur de la forêt. Il espère ainsi forcer les irréductibles Gaulois à s'adapter au mode de vie des civils romains, et voir le dernier rempart de son plan de conquête disparaitre.

Nos héros, Astérix et Obélix, vont tout faire pour empêcher ce plan de fonctionner, et ce malgré l'achèvement du premier immeuble et l'arrivée des premiers locataires, dont le mode de vie séduit de plus en plus les habitants du village, au point qu'ils songent à habiter dans "le Domaine des Dieux"...

Commentaires

Si Astérix : Le Domaine des Dieux est la neuvième adaptation animée des aventures du petit gaulois, c'est la tout première à avoir été conçue entièrement en images de synthèse.

Le film a été produit par M6, déjà à l'origine du précédent film, Astérix et les Vikings, et la production a été confiée à Alexandre Astier, l'auteur de la série de la série humoristique Kaamelott. M6 lui proposait d'adapter l'album Astérix en Hispanie, mais son choix se portera plutôt sur Le Domaine des Dieux, estimant que le scénario y est plus intéressant (notamment dans le fait que César ait un véritable plan afin de détruire le village d'Astérix).
Ne connaissant pas les principes de la conception d'un film d'animation, il fit appel à Louis Clichy, qui fit ses classes en tant qu'animateur chez Pixar. Ce dernier s'occupa donc de la partie animation et mise en scène du film tandis que toute la partie dialogues et scénario revint à Astier, qui seconda également Clichy pour la réalisation.

Le film est une excellente adaptation de l'album dont il est tiré : il en reprend bien la ligne scénaristique tout en prenant les libertés nécessaires afin de donner un long-métrage riche et passionnant, mais aussi personnel. En effet, si l'humour et l'esprit de la bande-dessinée sont bien présents, Alexandre Astier mit beaucoup de sa personnalité, et on retrouve bien l'ironie qu'il a su si bien porter à l'écran dans Kaamelott. Cet humour se prête par ailleurs parfaitement à celui de René Goscinny (en particuliers les scènes de disputes entres les protagonistes qui rappellent celles du Roi Arthur et ses sujets).
Parmi les divergences avec l'album, on peut noter par exemple l'ajout ou la modification de personnages, comme la famille de Petiminus (qui n'avait pas de nom dans l'album), les rebondissements qui ne sont pas les mêmes, ainsi que la partie où Anglaigus tente tant bien que mal de déboiser la forêt qui est traitée rapidement afin de mieux se concentrer sur la partie avec les locataires romains du Domaine des Dieux. Enfin, il est heureux de voir que nos deux héros sont enfin au premier plan, là où ils sont devenus de plus en plus secondaires depuis les adaptations live depuis Astérix : Mission Cléopâtre.

L'animation est d'une qualité remarquable, le design des personnages est respecté et la 3D apporte un certain relief au trait d'Uderzo. Celui-ci fut particulièrement séduit par ce parti-pris artistique, comme le fut d'ailleurs l'ensemble des critiques et des spectateurs. Alexandre Astier a d'ailleurs annoncé la mise en chantier d'une suite.

Pour l'anecdote, on notera que la société Belvision, à l'origine des tous deux premiers films de la saga, Astérix Le Gaulois et Astérix et Cléopâtre, fait son grand retour dans la production d'un film Astérix.
Le casting vocal comprend beaucoup de personnalités issues de la scène et de comédiens qui ont travaillé sur Kaamelott. Le personnage-titre est interprété une nouvelle fois par le grand Roger Carel, sorti exceptionnellement de sa retraite afin d'effectuer son dernier doublage et donner vie au personnage qu'il a personnifié avec tant de talent depuis 1966. C'est également le dernier film auquel participa l'acteur-réalisateur Artus de Penguern (la voix du mozaïste Petiminus), qui a malheureusement succombé à un AVC, un an avant la sortie du film.

Doublage
Voix françaises (Studio Piste rouge) :
Roger CarelAstérix
Guillaume BriatObélix
Lorànt DeutschAnglaigus
Laurent LafitteDuplicatha
Alexandre AstierCenturion Oursenplus
Alain ChabatSénateur Prospectus
Philippe Morier-GenoudJules César
Serge PapagalliAbraracoursix
Bernard AlanePanoramix
Elie SemounCubitus
Géraldine NakacheDulcia
Artus de PenguernPetiminus
Oscar PauwelsApeldjus
Lionnel AstierCétautomatix
François MorelOrdralfabétix
Florence ForestiBonemine
Arnaud LeonardAssurancetourix
Laurent MorteauAgecanonix
Florian GazanTravaillerpluspourgagnerplus
Auteur : mauser91
Sources :
Interview d'Alexandre Astier
Inathèque
Première
Fnac
Astérix : Le Domaine des Dieux - image 1 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 2 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 3 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 4 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 5 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 6 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 7 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 8 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 9 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 10 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 11 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 12 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 13 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 14 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 15 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 16 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 17 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 18 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 19 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 20 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 21 Astérix : Le Domaine des Dieux - image 22


Astérix : Le Domaine des Dieux © René Goscinny, Albert Uderzo / M6, Belvision, Les éditions Albert René, Media Valley
Fiche publiée le 25 février 2016 - Dernière modification le 18 juillet 2016 - Lue 5305 fois