Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique

Fiche technique
Nom originalAnimaniacs: Wakko's Wish
Animaniacs : le vœu de Wakko
OrigineEtats Unis
Année de production1999
ProductionWarner Bros, Amblin Entertainment
AnimationTMS Entertainment
Durée80 minutes
Idée originaleTom Ruegger
RéalisationRussell Calabrese, Nelson Recinos, Kirk Tingblad, Greg Reyna, Charles Visser
Réalisateur en chefLiz Holzman, Rusty Mills, Tom Ruegger
ProductionLiz Holzman, Rusty Mills, Tom Ruegger
Producteur associéBarbra J. Gerard
Producteur exécutifJean MacCurdy
Production de l'animationKeiko Oyamada
ScénariiTom Ruegger, Nick Dubois, Earl Kress, Kevin Hopps, Charles M. Howell IV, Randy Rogel
Production déléguéSteven Spielberg
Chara-DesignRogerio Nogueira, Ralph Sosa, Dave Warren
Direction de l'animationYûichirô Yano
Direction de la musiqueRichard Stone
MontageRob Desales
MusiquesRichard Stone, Steve Bernstein, Julie Bernstein, Gordon Goodwin, Timothy Kelly
Diffusions
1ère diffusion francophoneAnnées 2000 (Télétoon (Canada))
Synopsis

En plein cœur du comté de Warnerstock se trouve le village de Acme Falls, où la paix et la joie règnent jusqu'au jour où le royaume tombe entre les mains du sinistre roi Salazar. Acme Falls, victime des taxes exigées par le roi et collectées par le vil Baron Van Plotz, sombre dans la misère et la malheur gagne ses habitants.

Parmi eux, on trouve notamment l'exubérante famille Warner formée par les frères Wakko et Yakko ainsi que leur jeune sœur Dot. La santé de cette dernière décline dangereusement, au désespoir de ses frères.

C'est alors qu'une fée apparaît devant Yakko et lui apprend l'existence de l'Etoile d'Espoir, qui accorde n'importe quel vœu à celui qui la touche. Les Warner partent alors illico à sa recherche, espérant pouvoir guérir Dot grâce à un vœu ! Mais cette Etoile d'Espoir attire bien des convoitises, notamment chez le roi Salazar, les souris Minus et Cortex, l'écureuille Rififi et son neveu Noisette ou encore le professeur Otto Gratésnif et l'infirmière Salut Nounou !

Qui parviendra à formuler son vœu ?

Commentaires

Les Animaniacs virent le jour sous la forme d'une série télévisée en 1993, dans la droite lignée des Tiny Toons. Le succès fut immédiat et la série dura 5 saisons pour un total de 99 épisodes (et un reboot fut crée à la fin de l'année 2020), grâce à une galerie de personnages hauts en couleurs et mémorables. Deux d'entre eux, Minus et Cortex, eurent d'ailleurs droit à un spin-off dédié. On compte également de nombreux produits dérivés autour de la franchise, notamment de nombreux jeux vidéos.

Il n'est donc guère étonnant qu'un projet de long-métrage ait fini par être tiré de cet univers. Il sortit directement en vidéo, malgré le souhait du producteur délégué Steven Spielberg de le diffuser dans les salles. Ce film présente une scénario unique réunissant l'ensemble des personnages emblématiques de la série, alors que celle-ci proposait plutôt plusieurs histoires par épisode, chacune mettant en vedette un groupe de protagonistes. Dans le cas présent, les héros restent malgré tout les trois Warner.
Le ton reste bien sûr très décalé, quoi que quelques touches de 1er degré sont notables, plus que dans la série, mais elles finissent toujours par être désamorcées par des gags absurdes et autres traits d'humour comme de nombreuses références culturelles (notamment dans l'introduction des héros, où un clin d'œil évident est fait à Citizen Kane). Le tout est porté par de nombreuses chansons, détournant souvent des morceaux connus (notamment la Rhapsodie Hongroise n° 2 de Franz Liszt, maintes fois utilisée en cartoon), et l'animation énergique du studio japonais TMS.

Curieusement, ce film n'a jamais été exploité en France, que ce soit en vidéo ou à la télévision ! Toutefois, le Québec eut droit à une édition VHS, devenue vite introuvable même en occasion, et à quelques télédiffusions, avec un doublage reprenant les voix françaises habituelles de la série pour une large partie des personnages. On peut aussi noter la présence de Jean-Luc Reichmann à la narration !

Si ce film fut plutôt bien reçu par la critique, ses ventes furent relativement décevantes notamment aux yeux de Warner qui décida de ne pas renouveler l'expérience alors que d'autres films étaient envisagés (la bande-annonce américaine du présent long-métrage le désignait d'ailleurs comme étant le "premier film" des Animaniacs !).

Merci à Darkcook et à quasimodoworld^^ pour leur aide sur le doublage.

Doublage
Voix françaises :
Michel MellaWakko
Hervé ReyYakko
Barbara TissierDot
Pierre HatetCortex (dialogues)
Vincent VioletteMinus (dialogues)
Marie RuggeriRita
Ginette PigeonTante Rififi (dialogues)
Sauvane DelanoëNoisette
Patrick PréjeanOtto Gratésnif
Véronique AlyciaSalut Nounou, mère de Mindy
Pierre LaurentPip (dialogues), Pesto
Philippe DumatBaron Von Plotz (dialogues)
Olivier ConstantinBaron Von Plotz (chant), Minus (chant), Pip (chant)
Michel ModoRalph
Gérard RinaldiRoi Salazar
 
» Cast étendu
Auteur : Chernabog
Doublage : Mr Hawk
Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 1 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 2 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 3 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 4 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 5 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 6 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 7 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 8 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 9 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 10 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 11 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 12 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 13 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 14 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 15 Animaniacs : Wakko et l'Etoile Magique - image 16


Animaniacs: Wakko's Wish © / Warner Bros, Amblin Entertainment
Fiche publiée le 20 novembre 2020 - Dernière modification le 21 novembre 2020 - Lue 783 fois