Les Maîtres du Temps

Fiche technique
Nom originalLes Maîtres du Temps
OrigineFrance, Allemagne
Année de production1981
ProductionTelecip, TF1, S.S.R. (Gen?ve), S.W.F. (Baden-Baden), W.D.R. (Cologne)
Durée78 min
Auteur romanStefan Wul (L'Orphelin de Perdide)
RéalisationRené Laloux
ProductionJacques Dercourt
Producteur exécutifMichel Gillet, Miklos Salusinsky
ScénariiRené Laloux, Jean Giraud (Moebius)
Effets SpéciauxSándor Reisenbüchler
Chara-DesignJean Giraud (Moebius)
TextesJean-Patrick Manchette
Direction de l'animationTibor Hernádi
DécorsJean-Luc Falque, Silvaine Perlos, ...
MusiquesJean-Pierre Bourtayre, Pierre Tardy, Christian Zanesi
 
» Staff étendu
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)24 mars 1982
1ère diffusion hertzienne31 décembre 1984 (TF1)
1ère diff. Cable/Sat/TNT2 et 10 janvier 1996 (TMC)
Rediffusions08 septembre 2001 (Canal+)
Editions
Sortie en DVD20 avril 2004 (Opening)
Synopsis

Perdide, une planète paisible quelque part au fond de l'espace, qui ne connaît qu'une calamité saisonnière : l'attaque de frelons géants, créatures friandes de cerveaux de mammifères. Pour se protéger de ces attaques les colons ont créé des abris anti-frelon. Claude accompagné de son petit garçon, Piel, essayent de rejoindre un de ces abris à l’aide d’un véhicule mobile. Mais dans la précipitation ils échouent en bordure d'une étrange forêt, les Dolons. Alors Claude décide de lancer dans l'espace un appel au secours à son ami Jaffar qui ne répond pas. Il enregistre son message qu'il confie à son fils ainsi que le "micro" - la machine qui parle – (Piel lui donnera plus tard le nom de Mike en croyant que c’est la machine qui lui répond et non une autre personne qui se trouve à plusieurs millions de kilomètres). Claude envoie ensuite son fils se réfugier dans la mystérieuse forêt. Le petit Piel assiste, insouciant, aux derniers efforts de son père avant de périr sous la morsure des insectes qui lui avalent le cerveau.

Très loin, Jaffar est dans son vaisseau spatial en compagnie du prince Matton et sa sœur Belle qui ont fui une révolution totalitaire et puritaine sur leur planète. L'appel en détresse est enfin entendu et Jaffar décide de changer de destination, mais il doit attendre le passage de la Comète bleue qui l'entraînera dans son champ magnétique. En attendent le vaisseau doit se ravitailler sur Devil's Ball, une planète enivrante, où vit son vieil ami Silbad, dont le cerveau fut jadis endommagé par des frelons de Perdide. Là, ils vont pouvoir assister à un merveilleux spectacle : la naissance simultanée de milliers de gnomes volants. Silbad accepte de se joindre à eux, malgré la fureur de Matton qui cherche un moyen pour rejoindre sa destination première. Deux passagers clandestins, les gnomes rondouillards Jad et Yula (qui ont la faculté de sentir les pensées comme s’il s'agissait d'odeurs), flairent les mauvaises intentions de Matton qui, à l'aide du micro, dirige Piel vers la noyade. Belle sauve l'enfant à temps. Une course s'engage dans l'espace entre Jaffar et Matton, lequel, dans sa fuite, se dirige vers Gamma 10 où se trouve une Chose maléfique. Retrouvant son honneur, Matton se sacrifie pour permettre à ses compagnons de poursuivre leur voyage qui leur réserve encore de nombreux dangers...

Commentaires

Les Maîtres du Temps est un conte, un conte moderne dans la tradition du Space-opera, un des rares dessins animé du genre d'ailleurs. C’est l'adaptation de "L'orphelin de Perdide", le septième roman de Stefan Wul (de son vrai nom Pierre Pairault) auquel René Laloux apportera quelques modifications, notamment les noms des personnages qui changent : Max devient Jaffar, Martin est Matton, le petit Claude se nomme Piel. Il ajoute de nouveaux personnages comme Jad et Yula, Les Maîtres du Temps... Jean Patrick Manchette s'occupe des dialogues du film en deux mois. Moebius, dessinateur célèbre entre autre de Blueberry, crée les personnages, les costumes, les vaisseaux et les décors. En deux mois et demi, il réalise près de mille dessins réunis dans dix volumes de storyboard. C'est en Hongrie, au studio Pannonia, que 110 personnes ont travaillé sur le film dont 20 animateurs et assistants-animateurs, partagés en sept groupes de travail. Le film sortira le 24 mars 1982 avant d'être diffusé l'après-midi du 31 décembre 1984 sur TF1.

Mais un thème commun à Gandahar tient ici une grande importance et rehausse le ton surréaliste du récit. La capture sur la planète gamma 10 par des hommes ailés sans-visage et une métaphore évidente du totalitarisme... mais cette peur de la différenciation, ne s'adresse-t-elle pas aussi aux producteurs autant qu'au public ? le dessin animé peine à s'émanciper des formes infantiles ou stéréotypes auxquels Disney a habitué le public... en 1982, le paradoxe d'une mondialisation qui renforce l'homogénéité, voire la médiocrité de tous les moyens d'expressions, n'était encore que de la science-fiction.
Mais le point fort de ce dessin animé c’est sa fin, qui ne vous laissera pas indifférent.

Auteur : Lolo le Suedois
Modifs/Ajouts : Joe Gillian
Les Maîtres du Temps - image 1 Les Maîtres du Temps - image 2 Les Maîtres du Temps - image 3 Les Maîtres du Temps - image 4 Les Maîtres du Temps - image 5 Les Maîtres du Temps - image 6 Les Maîtres du Temps - image 7 Les Maîtres du Temps - image 8 Les Maîtres du Temps - image 9 Les Maîtres du Temps - image 10 Les Maîtres du Temps - image 11 Les Maîtres du Temps - image 12 Les Maîtres du Temps - image 13 Les Maîtres du Temps - image 14 Les Maîtres du Temps - image 15


Les Maîtres du Temps © Stefan Wul / Coproduction Franco-Allemande
Fiche publiée le 17 septembre 2003 - Dernière modification le 25 novembre 2014 - Lue 34934 fois