Oumpah-Pah  le Peau-Rouge

Fiche technique
Nom originalOumpah-Pah
OrigineBelgique
Année de production1965
ProductionBelvision
Nombre d'épisodes1 de 7 minutes
Auteur BDRené Goscinny (histoire), Albert Uderzo (dessins)
RéalisationRay Goossens
ProductionRaymond Leblanc
ScénariiRené Goscinny
AnimationWilly Lateste, Bob Zicot, Eddie Lateste
Effets SpéciauxJos Marissen
DécorsClaude Lambert
Direction photographieFrançois Léonard
Editions
Sortie en VHSAnnées 1980 (Régie Cassette Vidéo - Canal Jeune)
Synopsis

Nous sommes au XVIIIème siècle. Alors que l'Amérique du Nord est encore peuplée de Peaux-Rouges, un navire européen accoste au large du Nouveau Monde. L'équipage est majoritairement constitué d'aristocrates ; leur objectif est d'entrer en contact avec ces Amérindiens décrits comme hostiles. C'est dans ce but que l'un des nobles, un Français prénommé Hubert, est envoyé en éclaireur, par ses confrères, sur ce territoire inconnu. Rapidement, il sympathise avec un autochtone jovial répondant au nom d'Oumpah-Pah. Malheureusement, notre Chevalier du Roy n'est pas vu d'un bon œil par les autres membres de cette tribu indienne. Qu'arrivera-t-il à Hubert ? L'aventure ne fait que commencer !

Commentaires

Alors que les studios Belvision viennent à peine de naître sous l'impulsion de Raymond Leblanc (à qui l'on doit en 1946 la création des Éditions du Lombard et de son célèbre journal de Tintin), ils se spécialisent dans l'adaptation de bandes dessinées franco-belges. C'est ainsi que seront produits trois courts-métrages en noir et blanc tirés de l'imaginaire de Raymond Macherot : Chlorophylle contre les rats noirs, Chlorophylle et les conspirateurs, et Les Croquillards. Ces derniers sont élaborés selon une technique dite de figurines de papiers découpés et perfectionnée par des articulations pour la mobilité des pièces détachées des personnages. Ce mode de fonctionnement reste malgré tout assez désuet, ce qui est d'autant plus vrai pour un studio qui se doit d'évoluer pour être digne de sa dénomination honorifique qu'est celle du Disney Européen. Ce changement majeur sera orchestré, en 1956, par un nouveau venu : le directeur artistique Ray Goossens, à travers l'avènement de cellophanes et de couleurs pour les réalisations.
Parmi les premières productions qui bénéficieront de ces évolutions techniques et artistiques, on trouve Oumpah-Pah, dont nous allons parler ci-dessous.

Initialement, Oumpah-Pah est une BD dont le concept est né en 1951 grâce au tandem que constituent Albert Uderzo et René Goscinny, soit bien avant l'incontournable Astérix et Obélix. Mais ce n'est qu'en 1958 que ce travail se concrétise sous la forme d'une publication hebdomadaire dans le magazine Tintin, qui amènera naturellement ensuite, trois ans plus tard, vers l'édition d'un premier album intitulé Oumpah-Pah le Peau-Rouge.
Belvision, alors toujours en quête de nouvelles BD à transposer en animation (en dehors de la mine d'or que représente le détective d'Hergé, qui aura droit à deux séries signées Belvision en 1957 et 1961 : voir fiches ici et ici) s'intéresse grandement à l'univers de l'inventif Goscinny, et ce dès 1965 avec ce personnage à la peau rouge (auquel nous pouvons ajouter Spaghetti, sorti la même année et dessiné originellement par Dino Attanasio, et Lucky Luke - Daisy Town, cette fois-ci en 1971). Néanmoins, en ce qui concerne l'alliance Uderzo-Goscinny, il est tout de même judicieux de noter qu'Albert Uderzo sera tout aussi mis en avant au sein du Walt Disney bruxellois ; Astérix le Gaulois et Astérix et Cléopâtre seront des succès tout bonnement respectables.
Contrairement à ces succès et à leurs suites tout aussi reconnues, le modeste court-métrage Oumpah-pah reste assez anecdotique, tant dans l'histoire du studio que dans celle beaucoup plus large de l'animation de manière générale et mondiale. En effet, ces courtes sept minutes resteront tout simplement oubliées du grand public, stockées probablement aux côtés d'autres bobines négligées de Belvision, telles que les segments de Chlorophylle dépeints plus haut.

Cependant, nous pouvons souligner la parution dans l'Hexagone d'une VHS intitulée les héros du journal de Tintin, commercialisée par RCV au cours des années 1980, et comportant quelques réalisations, notamment des pilotes parmi lesquels est présent Oumpah-Pah, Le Peau-Rouge.

A noter aussi que le personnage d'Oumpah-Pah fait une brève apparition dans Les Douze Travaux d'Astérix, lorsque Kermes le Perse lance son javelot qui atterrit en Amérique.

Auteur : sam54
Oumpah-Pah - image 1 Oumpah-Pah - image 2 Oumpah-Pah - image 3 Oumpah-Pah - image 4 Oumpah-Pah - image 5 Oumpah-Pah - image 6 Oumpah-Pah - image 7 Oumpah-Pah - image 8 Oumpah-Pah - image 9 Oumpah-Pah - image 10


Oumpah-Pah © René Goscinny, Albert Uderzo / Belvision
Fiche publiée le 10 septembre 2019 - Dernière modification le 12 septembre 2019 - Lue 415 fois