La Vie des Bêtes

Fiche technique
Nom originalLa Vie des Bêtes
OrigineFrance
Année de production1987
ProductionProgram33, Mac Guff Ligne, Canal+
Nombre d'épisodes41 x 37 secondes
AuteurMac Guff Ligne
RéalisationMac Guff Ligne
ProductionFabrice Coat
ScénariiMac Guff Ligne
AnimationMac Guff Ligne
DécorsPhilippe Starck
MusiquesLaurent Ganem, Bill Baxter
Diffusions
1ère diffusion hertzienne1988 (Canal+)
Synopsis

Au sommet d’un escalier à damier se dresse une étrange habitation en forme d’obus. À travers les yeux d’une bête, nous entrons et faisons le tour du propriétaire avant de mourir accidentellement. Mais qui étions-nous durant cette courte vie ?

Commentaires

Aujourd’hui oublié, ce programme court diffusé sur Canal+ en 1988 demeure une œuvre pionnière puisqu’il s’agit ni plus ni moins que de la première série télé en images de synthèse au monde ! Cette pépite d’humour noir minimaliste est due au studio Mac Guff Ligne, aujourd’hui réputé dans le domaine des effets spéciaux pour le cinéma (La Haine, 99 francs…) et de l’animation (notamment depuis l’immense succès de Moi, moche et méchant en 2010 qui donna lieu à un partenariat avec Universal Pictures via la filiale Illumination Mac Guff).
Cinq amis – Jacques Bled, Thierry Bravais, Rodolphe Chabrier, Philippe Sonrier et Martial Vallanchon – se rencontrent au milieu des années 1980 en formation audiovisuelle à Saint-Denis et expérimentent les derniers procédés d’incrustation vidéo et d’infographie, avec entre autres le système Gixi Image incluant le logiciel Imagix3D. Bien que ce système clé-en-main (le premier du genre développé en France) soit limité dans ses capacités techniques, les futurs Mac Guff vont très vite se l’approprier et commencer leurs premières expérimentations. Le travail parallèle de Rodolphe Chabrier en tant qu’assistant de production va amener ce dernier à rencontrer Fabrice Coat, le fondateur de la boîte de nuit parisienne Les Bains Douches. Venant tout juste de lancer sa nouvelle maison de production intitulée Program33, Coat est à la recherche de nouveaux talents en matière de création d'images ; le groupe est alors présenté au photographe et réalisateur Jean-Baptiste Mondino, mais aussi à Alain Burosse, directeur des programmes courts de la chaîne montante Canal+, ainsi qu’au designer Philippe Starck. C’est avec Mondino que les cinq amis travaillerons en 1986 sur leurs premiers décors numériques pour un clip musical, la vidéo C’est comme ça des Rita Mitsouko. Son succès apportera à l’équipe l’argent nécessaire pour fonder officiellement leur propre structure qu’ils nommeront Mac Guff Ligne.

Après un film publicitaire pour Pier Import basé sur des dessins originaux de Hugo Pratt, Mac Guff reçoit une commande d’Alain Burosse pour Canal+. Toujours habitué à travailler avec Imagix3D, le groupe va tirer parti des contraintes techniques de leur logiciel pour développer rapidement La Vie des bêtes : chaque épisode se déroule ainsi dans un décor unique – conçu par Philippe Starck – et les personnages impliqués sont évincés de l’image, uniquement évoqués par les mouvements de la caméra en vue subjective et la bande-son. Seuls quelques accessoires indispensables à la narration sont animés à l’aide d’un logiciel d’interpolation mis au point par Thierry Bravais ; Imagix3D ne pouvant générer d’animation par lui-même, le logiciel supplémentaire permet de calculer la variation d’une pose à une autre non pas en déplaçant/déformant les polygones mais en les reconstituant image par image (technique déjà utilisée sur le film pour Pier Import).
En dépit de ces moyens alors limités, Mac Guff a su créer une série dont la fraîcheur repose autant sur sa simplicité formelle que sur l’enthousiasme qu’elle dégage par les multiples possibilités que suggère l’image de synthèse encore émergente. Libérée des contraintes physiques, la caméra évolue librement, renouvelle son regard sur le petit monde imaginé par Starck et amène directement le spectateur à partager cette vision (et surtout à lui faire deviner de quel regard d’animal il s’agit avant la fin de l’épisode !).
La Vie des bêtes sera récompensé en 1988 par le 3e Prix Pixel-INA de la catégorie Fiction à Imagina et par le Grand Prix du salon Parigraph dans la catégorie Œuvre Créative ; sa sélection au festival d’Annecy et au Siggraph lui vaudra également d’être repéré et diffusé sur MTV au Royaume-Uni ainsi que sur la chaîne japonaise NHK.

Un grand merci à Philippe Sonrier pour le listing et le complément d’informations.

Liste des épisodes
(liste dans l’ordre alphabétique)
01) L’Aigle
02) L’Araignée
03) L’Autruche
04) Le Canari
05) Le Chat
06) La Chauve-Souris
07) La Chèvre
08) Le Chien
09) Le Cochon
10) Le Coq
11) Le Criquet
12) Le Dauphin
13) L’Éléphant
14) L’Escargot
15) La Fourmi
16) La Grenouille
17) Le Hanneton
18) L’Homme-singe
19) Le Kangourou
20) Le Lapin
21) Le Lévrier
22) Le Loup
23) La Mouche
24) Le Moustique
25) L’Otarie
26) Le Paresseux
27) Le Pingouin
28) Le Pivert
29) Le Poisson Rouge
30) La Poule
31) Le Poussin
32) La Puce
33) Le Serpent
34) Le Singe
35) La Souris
36) La Taupe
37) Le Taureau
38) Le Termite
39) La Tortue
40) La Vache
41) Le Zèbre
Auteur : Klaark
Sources :
Pierre Hénon, Une histoire française de l’animation numérique, EnsAD éditions, 2018.
Cécile Welker, La Fabrique des "Nouvelles Images" : l’émergence des images de synthèse en France dans la création audiovisuelle (1968-1989), thèse de doctorat en Arts et sciences de l’art, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 2015.
La Vie des Bêtes - image 1 La Vie des Bêtes - image 2 La Vie des Bêtes - image 3 La Vie des Bêtes - image 4 La Vie des Bêtes - image 5 La Vie des Bêtes - image 6 La Vie des Bêtes - image 7 La Vie des Bêtes - image 8 La Vie des Bêtes - image 9 La Vie des Bêtes - image 10 La Vie des Bêtes - image 11 La Vie des Bêtes - image 12


La Vie des Bêtes © Mac Guff Ligne / Program33, Mac Guff Ligne, Canal+
Fiche publiée le 05 août 2019 - Lue 1088 fois