La Bande à Munsch

Diffusions
1ère diffusion hertziennemercredi 5 juillet 1995 (France 3 - Bonjour Babar)
1ère diff. Cable/Sat/TNTavril 1993 (Canal J)
Rediffusionsjanvier 1994 (Canal J)
Synopsis

La bande à Munsch, comme le titre de la série l'indique, ce sont les personnages d'enfants imaginés – et issus de quelques-uns de ses livres – par l'auteur pour la jeunesse Robert Munsch dont on aperçoit – petite originalité – le visage dans le générique. De fait, les aventures sur papier pleines de fantaisie se déroulant parfois autour de la famille sont reproduites ici en une série d'animation faisant de l'oeuvre de Munsch comme un petit monde, même si chaque histoire se distingue les unes des autres.

On y croise ainsi une façon amusante de mettre en relief les petites peurs nocturnes d'un enfant avec son père somnambule, ce dernier se mettant justement dans de drôles de situations, son jeune fils se devant alors de le protéger... (Papa, réveille-toi !) ; on y découvre aussi l'excessive passion d'une petite fille pour tout ce qui touche aux tableaux de bord et les boutons et autres curseurs qui s'y trouvent, de ceux des appareils électroménagers à ceux du multimédia jusqu'au jour où, s'égarant dans un aéroport et cherchant partout son père, elle regarde à l'intérieur d'un avion inoccupé et y découvre ébahie un tableau de bord comme elle n'en a jamais vu et ne pouvant s'empêcher de s'installer sur le siège du pilote, son lapin de peluche l'accompagnant partout prenant celui du copilote, elle fait alors manche en mains son baptême de l'air en solitaire... jusqu'à ce qu'un jour, devenue adulte, elle se retrouve encore en un avion, mais cette fois-ci en tant que professionnelle... (L'avion de Julie) ; on suit également l'aventure d'une petite fille de cinq ans trouvant dans un bac à sable un bébé dont elle ne sait que faire, si ce n'est en prendre soin en tentant de trouver de l'aide auprès des adultes... (Le bébé) ; on participe de même avec Michael et Sheila (Philippe et Catherine) à l'intervention des pompiers lors d'un incendie, les deux enfants s'étant cachés dans un camion rouge alors qu'ils visitaient la caserne après en avoir eu l'autorisation (Les pompiers) ; et parmi quelques autres encore et dans le genre récalcitrant, on fait la connaissance d'un enfant ne voulant pas porter un bel habit de neige brun que lui a acheté sa maman et ce parce qu'il le trouve laid par rapport à ceux que portent ses camarades d'école.

Commentaires

Chaque épisode de cette série en son format français est une adaptation d'un album jeunesse écrit par Robert N. Munsch (1945-), auteur canadien (de langue anglaise), célèbre au pays de l'érable où il a développé son œuvre littéraire, mais aussi en d'autres anglo-saxons comme les États-Unis dont il est originaire (sa notoriété est telle que, pour exemple, l'un de ses livres est lu par le personnage de Joey dans le 4ème épisode de la dernière saison de la célèbre sitcom Friends).
Les albums illustrés par Michael Martchenko (1943-) adaptés en cette série et publiés à l'origine entre 1980 et 1992 (parmi la vingtaine de titres que Robert Munsch a alors signé) ont été traduits en français dans les années 90 aux éditions québécoises La Courte Échelle (Montréal), excepté celui de la princesse évoqué ci-après (ce qui explique que le titre de l'épisode est différent de celui des futurs éditions en français de l'album).
En France, malgré sa notoriété à l'ouest de l'Atlantique (du point de vue occidental) et son succès auprès des enseignants nord-américains de la petite enfance, il reste méconnu, si ce n'est que la série d'animation a permis de découvrir sur les petits écrans de l'Hexagone les histoires qu'il a imaginé à la fois pour amuser ses jeunes lecteurs et lectrices, tout en essayant d'éveiller leur conscience et leur personnalité. On signalera tout de même, en plus de Flaque de bouillasse ! paru en 2013 chez Bayard-presse, deux autres albums traduits en France et adaptés dans la série d'animation : Le Métro en folie (Gallimard, 1982) et La Princesse et le dragon (Talents hauts, 2005), ce dernier ayant été édité en français au Canada sous le titre La Princesse dans un sac aux éditions Scholastic (Ontario), celles-ci ayant par ailleurs publiée quasiment l'ensemble de l'oeuvre de Robert Munsch en français (une cinquantaine de titres).

Concernant plus particulièrement l'histoire de la princesse – dont c'est le deuxième livre publié de Robert Munsch et première collaboration entre son imagination et les crayons de Michael Martchenko, et aussi premier grand succès de l'auteur en 1980 – c'est la seule histoire se déroulant sur 24 minutes dans la série d'animation au lieu des 12 minutes pour chacune des autres (la diffusion originale était composée de 7 épisodes de 24 minutes, donc 6 épisodes comportaient deux histoires). C'est également la seule histoire de la série ne se déroulant pas à la base dans le livre dans le monde contemporain, mais plutôt au Moyen Age même si le prince à toujours sa raquette de tennis à la main (et son propre court de tennis dans la série), et que son adaptation télévisée, quoique conservant des éléments du Moyen Age se transpose entre le monde moderne et celui des contes de fées que traverse un moment la princesse à la poursuite du dragon (de même si les autres histoires se déroulent dans le monde actuel et touche à la réalité, on peut y trouver des éléments fantastiques comme le dragon de la princesse de ladite histoire tel dans « La papa de David » où le jeune enfant a pour parents des géants et où sont suggérées des idées sur la différence entre les uns et les autres et les étrangers).

L'histoire est caractéristique de l'oeuvre en général de Robert Munsch, celui-ci inversant les codes du conte classique et faisant de la princesse le personnage fort de son récit, non seulement car c'est elle qui part secourir le prince avec lequel elle devait se marier avant que le dragon ne l'enlève, mais de plus elle s'en désintéresse totalement jusqu'à le quitter pour toujours après l'avoir sauvé en découvrant sa personnalité par trop superficielle (le prince ne l'a remercie pas de son exploit d'avoir mis à mal le dragon avec seulement quelques mots, sa seule réaction étant de la critiquer, n'appréciant pas la façon dont la princesse a dû se vêtir d'un sac de papier pour lui venir en aide après que le château et tous ses vêtements de princesse eurent brulé sous les flammes du dragon). Le message est clair pour les jeunes lectrices ou auditrices (mais aussi lecteurs ou auditeurs), les princesses sont libres de faire se qu'elles veulent et non rien à attendre d'un prince aussi peu sensible à leur intelligence et leur courage (l'album jeunesse La Pire des princesses d'Anna Kemp s'inscrit parfaitement dans la lignée de la princesse de Munsch). Cette autonomie se retrouve à divers degrés sur plusieurs autres personnages de Robert Munsch parmi les enfants étant parfois amenés à prendre des décisions importantes malgré leur jeune âge et c'est en quelque sorte un message de réconfort, de confiance en soi et d'encouragement auprès de son jeune lectorat que distillent les histoires de cet auteur au cours de leur déroulement.

Les histoires de Robert Munsch s'adressent en premier lieu aux préscolaires, aux enfants à partir de 3 à 4 ans jusqu'à 7 ou 8 ans environ, mais aussi aux parents soucieux des lectures et des idées qu'elles dessinent dans les jeunes esprits autant que les illustrations sur le papier. Le caractère social et les divers thèmes exploités autour entre autres de la cellule familiale et des petits conflits qui s'y développent parfois entre enfants et parents, sur la santé ou encore sur la communication ou la société de consommation est un terreau fertile pour échanger des idées avec l'enfant sur ces sujets, que cela soit pour le père ou la mère faisant la lecture ou pour un enseignant dans le cadre scolaire.
Cet aspect de l'oeuvre de Robert Munsch prend sa source quand celui-ci, alors qu'il étudie depuis plusieurs années chez les Jésuites afin de devenir prêtre, commence à travailler à mi-temps dans des garderies et des centres préscolaires où il trouve sa véritable vocation, abandonnant alors ses études chez les Jésuites pour d'autres portant sur la pédagogie. Ainsi, il est un auteur qui, s'adressant à un lectorat particulier, celui de la jeunesse, a commencé avant par communiquer avec celui-ci, liant une certaine sensibilité qui lui était naturelle à celle acquise lors de cette expérience auprès des plus petits ; expérience de lecture partagée qu'il a continué d'exercé tout le long de sa carrière en tant que conteur.

Graphiquement, la série d'animation conserve le caractère des illustrations des livres dessinés par Michael Martchenko, de ses personnages aux traits doux à ses décors détaillés, en passant par les couleurs chaleureuses. De même, l'humour farfelu que Robert Munsch aime à partager est tout aussi présent que sur le papier. L'adaptation télévisée ajoute toutefois un élément, entre autres idées de développements sur les scénarios, à savoir un aspect musical puisque des chansons accompagnent chaque histoire.
La présence de l'auteur à la production de la série – il avait un droit de regard sur l'adaptation et le développement des scénarios – et son intrusion en personne dans le générique – voir si on peut l'appréhender ainsi en le personnage du père de famille dans « Où es-tu, Catherine ? » comme dans l'album et que l'on aperçoit aussi dans « La princesse à la robe de papier » – conforte la promiscuité entre l'oeuvre d'origine (les albums) et l'adaptation (la série).

C'était alors pour le studio CINAR la plus belle période en terme de création liée aux oeuvres qu'elle adaptait (1984-1999), avant que le couple fondateur de cette société Micheline Charest (1953-2004) et Robert A. Weinberg ne l'enlise dans plusieurs affaires ternissant son image (plagiat et droit d'auteur pour Robinson Sucroé et diverses fraudes qui condamneront finalement Robert A.Weinberg en 2016 à près de 9 ans de prison). En 2004, le groupe Cookie Jar créé par Michael Hirsh, cofondateur de Nelvana, acquit CINAR puis s'associa à Dic Entertainment en 2008 avant que d'être incorporé en 2012 au sein de DHX Media. Fort heureusement, une série comme La Bande à Munsch reste ce qu'elle est, un divertissement fort amusant et riche en matière de pédagogie enfantine, ouvrage d'animation que l'on doit à de nombreux artistes qui ont su transférer avec respect le monde et l'esprit de Robert Munsch sur le petit écran.

La série fut diffusée en France dans le format de douze épisodes de 12 à 13 minutes et un de 24 minutes : la première fois sur Canal J en avril 1993, la chaîne jeunesse la rediffusant en janvier 1994, puis tous les matins du mercredi 5 juillet 1995 au dimanche 16 juillet 1995 dans Bonjour Babar sur France 3 (oubliant semble-t-il au passage de diffuser l'épisode « L'anniversaire ») et deux ans plus tard, à nouveaux tous les matins sur France 3 mais dans un certain désordre des épisodes – sans importance puisque chaque histoire est indépendante et que cet ordre ne suit pas strictement celui de la parution des livres – dans Le Réveil des Babalous du samedi 3 mai 1997 jusqu'au mardi 20 mai 1997.

Liste des épisodes
01. L'habit de neige
02. Papa, réveille-toi
03. Drôles de cochons
04. Le papa de David
05. Où es-tu Catherine ?
06. Le dodo
07. Le bébé
08. Le désordre
09. L'avion de Julie
10. Les pompiers
11. La princesse à la robe de papier
12. Le métro
13. L'anniversaire

Ordre des épisodes lors de la diffusion sur France 3 en 1995
01. L'habit de neige / Papa réveille-toi
02. Le papa de David / Drôle de cochons
03. Le dodo / Où es-tu Catherine
04. La princesse à la robe de papier
05. Le désordre / Le bébé
06. Les pompiers / L'avion de Julie
07. L'anniversaire / Le métro

Ordre original des épisodes se retrouvant en 2015 sur l'édition DVD états-unienne de Mill Creek Entertainment
Auteur : Captain Jack
La Bande à Munsch - image 1 La Bande à Munsch - image 2 La Bande à Munsch - image 3 La Bande à Munsch - image 4 La Bande à Munsch - image 5 La Bande à Munsch - image 6 La Bande à Munsch - image 7 La Bande à Munsch - image 8 La Bande à Munsch - image 9 La Bande à Munsch - image 10 La Bande à Munsch - image 11 La Bande à Munsch - image 12 La Bande à Munsch - image 13 La Bande à Munsch - image 14 La Bande à Munsch - image 15 La Bande à Munsch - image 16 La Bande à Munsch - image 17 La Bande à Munsch - image 18 La Bande à Munsch - image 19 La Bande à Munsch - image 20 La Bande à Munsch - image 21 La Bande à Munsch - image 22 La Bande à Munsch - image 23 La Bande à Munsch - image 24 La Bande à Munsch - image 25 La Bande à Munsch - image 26 La Bande à Munsch - image 27 La Bande à Munsch - image 28 La Bande à Munsch - image 29 La Bande à Munsch - image 30


A Bunch of Munsch © Robert Munsch / CINAR
Fiche publiée le 10 mars 2018 - Lue 1341 fois