Prince Bayaya

Résumé complet

Bayaya / Bajaja (première enluminure, 1ère minute)

Par une nuit de clair de lune, alors qu'il vit dans une pauvre chaumière en bois au cœur de la campagne, avec son père qui se morfond sur lui-même des malheurs du passé laissant planer une ombre permanente sur son foyer, un jeune homme entend la voix de sa défunte mère l'appeler et lui apparaître sous la forme d'un petit cheval blanc. Désireuse de se laver de ses pêchés, elle demande à son fils de l'accompagner tout en lui promettant le bonheur futur. Confiant, et souhaitant que l'âme de sa mère repose en paix, le jeune homme laisse l'animal le porter vers sa destinée...

Dans le même temps, en son château, un autre père en la personne du roi s'abandonne lui aussi au désespoir terrifié par le futur et terrible sort attendant ses trois filles ayant atteint leur majorité. En effet, alors que les princesses n'étaient encore que des enfants, le royaume fut mis à feu et à sang par un dragon à trois têtes. Quand le roi qui tenta en vain de le battre lui demanda pourquoi il s'en prenait à un si petit royaume, le dragon lui promit de quitter l'endroit à la condition de lui payer un tribut sous la forme d'une offrande, celle de ses trois filles lorsqu'elles seraient femmes, ce que le roi dans l'urgence de la situation accepta, ses enfants étant encore si jeunes et le temps à venir si éloigné...

Le chemin / Cesta (deuxième enluminure, 11ème minute)

Après une longue route traversant forêts et vergers, le petit cheval s'arrête au pied d'une montagne de rochers, frappe trois fois avec son sabot droit sur celle-ci puis, la roche s'effritant comme par magie au point de créer une ouverture donnant sur une grotte, entre à l'intérieur de celle-ci avec son cavalier, le passage se refermant aussitôt qu'il a été franchi. De l'autre côté se découvre alors un espace verdoyant de hautes plantes où le jeune homme trouve de quoi se vêtir tel un artiste borgne avec son luth pour se présenter, selon le désir de sa mère, à la plus jeune des princesses, fille du roi, celui-là même ayant par le passé cédé au dragon.

Le jeune homme ainsi se fait entendre au pied du château tel un ménestrel et les trois princesses au son de sa voix font de la sorte sa connaissance. Quelque peu amusées par sa présence, et par la sérénade qu'il vient d'adresser à la cadette, elles l'invitent à partager jeux et loisirs auprès d'elles.

Tout va pour le mieux quand le jour fatidique arrive avec le retour du dragon venu chercher son dû, et ce avec deux de ses semblables plus fournis en têtes, les créatures attendant au fond du lac recouvert de ténèbres celles que le petit royaume pour sa survie allait sacrifier. Résignée et pour le bien des autres, l'ainée se prépare à affronter son destin, celui de mourir entre les griffes d'un dragon. Le jeune homme quitte alors le château pour retourner dans la grotte où l'y attend sa mère, le petit cheval lui faisant découvrir, caché dans un coffre, de quoi se vêtir lui et sa monture comme un chevalier et son destrier, une magnifique et indispensable épée complétant l'ensemble. Il s'en va ainsi combattre le monstre sortant du lac et coupant avec sa précieuse épée les trois têtes du dragon sauve la princesse. Il réitère son exploit pour la deuxième princesse offerte au dragon à six têtes et fait de même lorsque la cadette est elle aussi emmenée auprès de la créature à neuf têtes.
Lors de ces terribles affrontements, les princesses ne reconnurent pas leur sauveur qu'elles ne connaissaient qu'au travers de son identité de ménestrel, d'autant qu'il arbora pour chacune d'elle une armure et des couleurs différentes, et la cadette comme les autres ne put remercier son chevalier, celui-ci la saluant fugacement et disparaissant rapidement aussitôt son exploit accompli.

Exhortation / Zaklínání (troisième enluminure, 35ème minute)

Le royaume délivré du mal, nombre de chevaliers prennent alors la direction du château. A leur vue et pour se faire remarquer lui aussi par la princesse, le jeune homme retourne près de sa mère pour à nouveau se transformer en prince. Le petit cheval lui conseille toutefois d'être patient car pour l'heure la princesse n'a de pensées que pour le mystérieux chevalier qui l'a sauvé et non ce qu'il est vraiment ; il doit tout de même parvenir à se faire aimer d'elle afin de délivrer l'âme de sa mère...

Quand le jeune homme retourne au château, cinq prétendants se présentent au roi pour être choisis comme époux par les princesses. Afin de permettre à tous une égale chance, le fou du roi propose que chaque princesse lance une pomme dans la direction des princes : ainsi lesdites pommes roulant hasardeusement aux pieds de ces derniers désigneront un compagnon à chacune d'entre elles. Après que les deux sœurs les plus âgées aient de la sorte choisi leur futur conjoint, la cadette lance sa pomme avec résignation, le fruit roulant au travers de la rangée formée par les prétendants pour finir sa course au pied du jeune ménestrel se trouvant à cet instant un peu plus loin. Celui-ci, quelque peu surpris, comme toute l'assistance, ramasse la pomme qu'il tend à la princesse avec un bouquet de fleur qu'elle prend un instant d'une main – l'autre ayant entre ses doigts la fleur du preux chevalier l'ayant délivré du dragon – avant que de le jeter à terre lui indiquant son refus et provoquant l'hilarité des spectateurs assistant à cette scène, ceux-ci se moquant de l'outrecuidance du ménestrel comme du soutien envers celui-ci du fou du roi.

Douleur / Bolest (cinquième enluminure, 46ème minute)

Pour choisir un époux à la cadette, le hasard n'est plus de mise et il est organisé un tournoi où devront s'affronter les chevaliers, lance en main sur leur destrier. Mais alors qu'il n'en reste plus qu'un, celui d'âge certain à la barbe noire et à la conduite peu noble et qu'il est de fait vainqueur, un nouveau participant relançant le tournoi se fait connaître en la personne du chevalier ayant sauvé la princesse du dragon à douze têtes. Sortant triomphant de ce duel et recevant la couronne qui lui promet comme autre récompense la main de la princesse, le jeune chevalier jette à terre son prix avant que de quitter le château, la jeune femme passant d'un court instant de bonheur à une triste désillusion.

Mariages / Svatby (sixième enluminure, 55ème minute)

Alors que les festivités des mariages des deux princesses vont bon train, la cadette encore affectée par le geste de celui auquel elle vouait ses sentiments se retire un instant de la table royal. Errant en solitaire dans le château, elle aperçoit une silhouette près de la table basse où se trouve encore le luth du ménestrel. Sortant de l'ombre et se présentant à elle, elle reconnait celui qui l'a souvent distrait, elle et ses sœurs, le jeune homme étant revêtu de l'armure du chevalier l'ayant sauvé du terrifiant dragon. Elle comprend à cet instant que le musicien et le vaillant cavalier ne font qu'un et qu'elle l'aime pour ce qu'il est vraiment même s'il n'est pas un véritable prince.

Pour que cet amour puisse enfin se déployer dans le bonheur, la mère du jeune homme l'appelant lui demande de couper la tête du petit cheval pour enfin la libérer de sa condition. Le fils recevant avec effroi cette supplique l'exécute tout de même de sa belle épée, celle-ci se brisant au sol après l'acte, ce dernier faisant apparaître alors l'âme de cette mère enfin en paix et s'envolant au plus haut sous la forme d'un oiseau blanc.

Sitôt son geste accompli, le jeune homme s'en retourne au château chercher sa belle pour l'emmener, sous le seul regard du fou du roi souriant et les saluant, en son humble demeure et lui présenter son père (le fou du roi en disant mots peu après à son souverain encore à la table des noces, celui-ci semblant apaiser par cette nouvelle). Sous le toit de chaume, le jeune couple est ainsi prêt à vivre heureux sous la protection d'une petite créature ailée...

Fin / Konec (septième et dernière enluminure, 74ème minute).

Comme dans la première enluminure où il accueillait les spectateurs, le fou du roi en celle-ci les salut une dernière fois.


» Retour à la fiche


Prince Bayaya - image 1 Prince Bayaya - image 2 Prince Bayaya - image 3 Prince Bayaya - image 4 Prince Bayaya - image 5 Prince Bayaya - image 6 Prince Bayaya - image 7 Prince Bayaya - image 8 Prince Bayaya - image 9 Prince Bayaya - image 10


Bajaja © Ceskoslovenský Státní Film, Loutkový Film Praha
Fiche publiée le 08 avril 2018 - Dernière modification le 22 mai 2018 - Lue 1036 fois