Dingo et Max

Fiche technique
Nom originalA Goofy Movie
Un Film Dingo
OrigineEtats Unis
Année de production1995
ProductionWalt Disney
AnimationWalt Disney Animation France, Walt Disney Animation Australia
Durée78 minutes
RéalisationKevin Lima
ProductionDan Rounds
ScénariiJymn Magon, Chris Matheon, Brian Pimental
Story-boardsChris Ure, Steve Moore, John Norton, Viki Anderson, Andy Gaskill, Carole Holliday, Jim Kammerud, Enrique May, Darrell Rooney, Hank Tucker, Frans Vischer
Chara-DesignCarole Holliday, Sergio Pablos, William Finn, Alex Mann, Bob Scott, Bruce Smith
DesignFred Warter
Direction de l'animationGaëtan Brizzi, Paul Brizzi
Superv. en chef de l'anim.Nancy Beiman, Matias Marcos, Stéphane Sainte-Foi, Dominique Monféry
Direction artistiqueWendell Luebe, Lawrence Leker
Direction des décorsChristophe Vacher
Direction du layoutJ. Michael Spooner
MontageGregory Perler
MusiquesCarter Burwell, Don Davis
Adaptation françaisePatricia Angot, Luc Aulivier (chansons)
Direction de doublagePatricia Angot (dialogues), Georges Costa (chansons)
ChansonsGeorges Costa, Michel Costa, Karine Costa, Olivier Constantin, Martine Latorre
 
» Staff étendu
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)3 juillet 1996
1ère diffusion francophone10 au 28 juillet 1999 (Canal+)
RediffusionsSporadiquement du 3 février 2016 au 3 décembre 2017 (Disney Channel)
Editions
Sortie en DVD1999 (Walt Disney)
Sortie en VHS / DVD4 juin 2002 (Walt Disney - Les grands classiques)
Sortie en VHS / Laser Discfévrier 1997 (Walt Disney)
Synopsis

Max, le fils de Dingo, est désormais un jeune adolescent et s'éloigne de plus en plus de son père, au désespoir de ce de dernier. Pat Hibulaire lui conseille alors de partir en vacances avec son fils. Dingo trouve l'idée excellente, pensant qu'il parviendra à recréer de liens solides avec Max mais celui-ci est loin d'être ravi, car cette initiative contrarie ses plans avec la jeune Roxanne dont il est épris. Le voyage s'annonce tendu entre le père et le fils...

Commentaires

Ce film est tout droit tiré de la série télévisée La Bande à Dingo (même s'il peut tout à fait s'apprécier indépendamment). Si cette dernière présentait le personnage de Max, fils du célèbre Dingo, encore jeune enfant, ce film le met en scène en plein "âge bête" ! L'histoire tourne ainsi notamment sur sa crise d'adolescence et les conséquences sur sa relation avec son père, ce dernier ayant du mal à accepter que son fils n'est plus un petit garçon. Si le film reste avant tout une comédie loufoque, il n'hésite pourtant pas à se prendre plus au sérieux dans certaines scènes assez émouvantes.
L'occasion est aussi donné d'introduire une romance pour Max, même si le personnage de Roxanne n'apparaîtra curieusement pas dans Dingo et Max 2 et que Max est montré avec une autre petite amie dans Mickey, il était deux fois Noël, nommée Mona (qui dispose de la même voix que Roxanne en VO !). Le premier amour de Max sera toutefois revu dans plusieurs bandes-dessinées ainsi que dans un épisode de Disney's Tous en Boîte avant de revenir bien plus tard dans la deuxième série de La Bande à Picsou.

En plus de Dingo et de Max, le film permet au spectateur de retrouver comme dans la série Pat Hibulaire ainsi que son fils P.J. mais Peg et Pistole, respectivement l'épouse et la fille de Pat, ne sont apparues que dans La Bande à Dingo. Le spectateur est d'autant plus en terrain connu que les voix de la série sont de retour, hormis pour Max en VO, pour qui la voix de la comédienne Dana Hill n'aurait plus collé, là où côté français, Christophe Lemoine a vieilli en même temps que son personnage (chose suffisamment rare pour être signalée !).
Les spectateurs français auront peut-être été étonnés de voir le Yéti surgir en pleine campagne américaine et représenté avec une fourrure brune (alors que dans la culture populaire, ce monstre est blanc et vit en Asie). Il s'agit en fait d'une liberté de l'adaptation française car la VO parle plutôt du Bigfoot, créature légendaire du folklore américain. Les responsables du doublage ont sans doute estimé que la référence aurait du mal à passer auprès du public français.

Le film dispose d'une animation solide que l'on doit en grande partie à Walt Disney Feature Animation France, ex-studio français situé à Montreuil et dirigé par les célèbres frères Brizzi (qui ont notamment réalisé Astérix et la Surprise de César et ont beaucoup travaillé pour Disney dans les années 1990 et jusqu'en 2003).
La bande-son n'est pas en reste, constituée entres autres de chansons pop qui évoqueront immédiatement des artistes comme Prince et Michael Jackson. Beaucoup ont d'ailleurs cru que ces derniers avaient été des sources d'inspirations pour le personnage de Powerline mais il semblerait plutôt que celui-ci ait été inspiré par le chanteur Bobby Brown, qui devait d'ailleurs prêter sa voix au personnage et avait déjà enregistré quelques chansons mais à la suite de soucis judiciaires liées à de l'usage de drogue, Tevin Campbell fut finalement choisi. Quelques chansons plus "classiques" ont également été composées pour le film (elles seront les seules à être doublées en français). Concernant le score, si Don Davis est crédité pour les musiques additionnelles, en fait il n'a essentiellement fait que retravailler les compositions de Carter Burwell, le studio n'étant pas satisfait de certains choix opérés par ce dernier notamment du côté de l'orchestration qu'il avait effectuée avec Shirley Walker (connue pour son travail sur la série animée Batman de 1992).

Pour ses diffusions au cinéma à l'international (notamment en France), Dingo et Max était précédé du court-métrage Mickey perd la tête. Ce n'est pas le seul lien avec la célèbre souris, celle-ci apparaissant, brièvement mais remarquablement durant la chanson Sur la route aux côtés de Donald mais est aussi visible plus discrètement parmi la foule au début et à la fin du film tandis que Max possède un téléphone à son effigie (Ariel fait aussi un caméo sous la forme d'une lampe durant la séquence du motel) !

Le film n'eut pas un grand succès commercial et est souvent considéré comme une production mineure des studios Disney, ce qui est bien injuste pour ce divertissement très savoureux et plus profond qu'il pourrait le laisser croire au premier abord. Le personnage de Max continuera toutefois à apparaître régulièrement aux côtés de son père et les deux joyeux drilles auront droit à un deuxième film, sorti directement en vidéo en 2000.

Merci à Georges Costa et Rémi pour les informations sur le doublage des chansons.

Doublage
Voix françaises (Studio Dubbing Brothers) :
Gérard RinaldiDingo
Christophe LemoineMax (voix parlée)
Sébastien BelsonMax (voix chantée)
Alain DorvalPat Hibulaire
Alexis TomassianP.J.
Alexandra GarijoRoxane
Gilbert LévyPrincipal Mazur (voix parlée)
Michel CostaPrincipal Mazur (voix chantée)
Emmanuel GarijoBobby
Claude ChantalMiss Maples
Pierre BatonAnimateur au Possum Park
Charles PestelChad (voix parlée)
Olivier ConstantinChad (voix chantée)
Georges CostaMickey Mouse
 
» Cast étendu
Auteur : Chernabog
Dingo et Max - image 1 Dingo et Max - image 2 Dingo et Max - image 3 Dingo et Max - image 4 Dingo et Max - image 5 Dingo et Max - image 6 Dingo et Max - image 7 Dingo et Max - image 8 Dingo et Max - image 9 Dingo et Max - image 10 Dingo et Max - image 11 Dingo et Max - image 12 Dingo et Max - image 13


A Goofy Movie © / Walt Disney
Fiche publiée le 14 janvier 2018 - Dernière modification le 15 février 2018 - Lue 1237 fois