Pierre et le Loup (2006)

Fiche technique
Nom originalSergei Prokofiev’s Peter & the Wolf
OrigineRoyaume Uni, Pologne
Année de production2006
ProductionBreakthru Films, Se-ma-for, Channel 4
Durée33 minutes
AuteurSuzie Templeton
Auteur "historique"Sergueï Prokofiev
RéalisationSuzie Templeton
ScénariiSuzie Templeton, Marianela Maldonado
AnimationKrzysztof Brzozowski, Tim Allen, Karoly Papp, Jan-Erik Maas, Anna Wojtania, Martin Clapp, Magdalena Bryll, Martin Rhys-Davies, Wojciech Gierlowski, Jonny Templeton
Chara-DesignSuzie Templeton
Direction de l'animationAdam Wyrwas
Direction artistiqueKatarzyna Wasiela, Wojciech Zielinski, Paulina Majda
DécorsMarek Skrobecki, Jane Morton
MusiquesSergueï Prokofiev
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)23 septembre 2009
Editions
Sortie en DVD9 septembre 2009 (Arte Vidéo)
Sortie en DVD9 novembre 2006 (Arthaus Musik)
Synopsis

Au fin fond d’une sinistre banlieue, le petit Pierre mène une existence morne. Entre son grand-père trop occupé à ériger une barrière de fortune séparant leur maison des abords de la forêt et des chasseurs qui le harcèlent, le garçonnet ne trouve de réconfort qu’auprès des animaux, notamment auprès de son canard ainsi que d’une pauvre corneille à l’aile brisée. Encouragée par cette dernière, Pierre décide de braver l’interdit et profite d’une sieste de son grand-père pour ouvrir la porte de la barrière afin de goûter à une liberté trop rare, le temps d’un jeu. Mais dans les bois, le loup rôde...

Commentaires

Afin de célébrer les 70 ans du célèbre conte musical de Sergueï Prokofiev, le chef d’orchestre Mark Stephenson passe commande en 2001 d’une nouvelle adaptation cinématographique de Pierre et le Loup auprès du producteur Hugh Welchman. Ce dernier, subjugué par Dog, le court-métrage de fin d’études de Suzie Templeton qui reçut des prix dans divers festivals, décide de faire appel à la réalisatrice pour porter le projet. Celle-ci accepte aussitôt et s’attelle à la co-écriture du scénario qui connaîtra 15 versions différentes avant d’arriver à sa forme aboutie.

Quelques années avant l’arrivée des studios Laika (Coraline, Kubo et l’Armure Magique...), les producteurs de ce Pierre et le Loup affichaient déjà l’ambition de repousser les limites de la stop-motion à travers des moyens de grande ampleur et un découpage très élaboré, apte à casser l’horizontalité de la mise en scène que l’on peut régulièrement retrouver dans ce type de production.
Conçus dans les studios polonais Se-Ma-For, les décors affichent une vingtaine de mètres d’envergure, comportant près de 1700 arbres, buissons et pierres en plus d’une voûte céleste. À partir de là fut développé un animatique en 3D, entièrement calé sur le rythme de la musique, pour mettre en place le tournage. Les prises de vues sont effectuées par des appareils photo numériques Canon, dont la petitesse et le poids léger permettent une meilleure liberté de placement et de cadrage. Les personnages en silicone exécutent des mouvements complexes et des acrobaties en tout genre rendus possibles par des supports effacés numériquement en post-production ; le recours à l’ordinateur fut également essentiel dans la mise en place d’effets spéciaux et d’accessoires tels que le ballon de baudruche de l’oiseau. Le film mobilisera près de 250 personnes pendant 5 ans avant de connaître sa première mondiale le 23 septembre 2006 au Royal Albert Hall de Londres, avec le Philharmonia Orchestra jouant la musique en direct.

Concernant sa distribution en DVD, une première édition sortit peu de temps après chez Arthaus Musik et n’eut pas de grands échos en dehors des initiés. Il fallut attendre des récompenses prestigieuses telles que le Cristal d’Annecy de 2007 ou l’Oscar du Meilleur Court-Métrage d’Animation de 2008 pour que le film de Templeton bénéficie d’une plus grande aura médiatique et qu’Arte mette en place une distribution plus large en salles et en vidéo.

Les adaptations animées de Pierre et le Loup peuvent être classées en deux catégories : celles qui transposent le récit de Prokofiev de manière conventionnelle avec les versions de Walt Disney et de Chuck Jones, et celles qui en livrent une interprétation plus plastique comme la version de Zülal Aytüre-Scheele ou celle de Michel Jaffrennou. Suzie Templeton propose avec son film une troisième voie en choisissant celle du réalisme. Dans un traitement radical, le film est désormais privé de tout dialogue et de toute récitation, dans le but de surpasser le caractère illustratif de l’image et d’exalter l’émotion du récit de Prokofiev à travers les jeux de regards des personnages rythmés par la musique.
Contrairement aux autres adaptations, la réalisatrice joue ici avec la connaissance du conte par le spectateur pour en tirer une relecture sans en trahir l’essence. L’histoire s’ancre dans une réalité sociale très forte dont les manifestations les plus sordides ne nous sont pas épargnées : climat hostile, ville crasseuse, personnalités intimidantes (le montreur d’ours) ou violentes (les chasseurs)… Insistant bien sur cette mise en place étouffante, Templeton fait intervenir la musique de Prokofiev comme une libération au moment où Pierre franchit la porte de la barrière.
Néanmoins, ce même aspect trivial qui traverse l’œuvre permet de dégager quelques touches d’humour, évitant ainsi à l’ensemble d’être trop pessimiste : l’oiseau s’oppose au caractère gracile de la flûte, du fait de son statut de pauvre créature tentant de voler tant bien que mal avec un ballon de baudruche comme prothèse, tandis que le chat obèse et maladroit constitue le parfait contrepoint du thème feutré de la clarinette. La thématique de l’entrave – des corps et des esprits – imprègne tout le film qui réaffirme à sa manière le récit de passage à l’âge adulte pour Pierre, dans un monde violent où la liberté et la beauté de la nature peuvent malgré tout avoir leur place. Ce qui fait de cette version de Pierre et le Loup une œuvre à la fois sombre et lumineuse, dramatique mais porteuse d’espoir.

Auteur : Klaark
Pierre et le Loup (2006) - image 1 Pierre et le Loup (2006) - image 2 Pierre et le Loup (2006) - image 3 Pierre et le Loup (2006) - image 4 Pierre et le Loup (2006) - image 5 Pierre et le Loup (2006) - image 6 Pierre et le Loup (2006) - image 7 Pierre et le Loup (2006) - image 8 Pierre et le Loup (2006) - image 9 Pierre et le Loup (2006) - image 10 Pierre et le Loup (2006) - image 11 Pierre et le Loup (2006) - image 12 Pierre et le Loup (2006) - image 13 Pierre et le Loup (2006) - image 14 Pierre et le Loup (2006) - image 15 Pierre et le Loup (2006) - image 16


Sergei Prokofiev’s Peter & the Wolf © Suzie Templeton, Sergueï Prokofiev / Breakthru Films, Se-ma-for, Channel 4
Fiche publiée le 16 juillet 2017 - Lue 623 fois