Teddy et Annie (court-métrage)

Résumé complet

Un ours en peluche prénommé Teddy et une poupée de chiffon répondant au nom d'Annie sont abandonnés après Noël par leur jeune propriétaire respectif, ces derniers ayant eu en cette fin d'année au pied du sapin de nouveaux jouets tout de neuf vêtus, voire plus modernes. Le duo fait ainsi connaissance d'une poubelle à une autre où ils ont été jetés dans le froid de l'hiver sur le trottoir de la rue jouxtant la maison, qui ne l'est plus, de Teddy, les enfants à qui ils appartenaient étant voisins. Puis, après avoir échappé de justesse aux terribles mâchoires du camion-benne à ordures ménagères – Teddy manquant d'ailleurs d'y laisser son bras gauche qui s'est arraché de son corps alors qu'il tentait de s'extirper des déchets, et auquel il est très attaché selon ses dires –, ils décident de partir, par-delà les rues et les ruelles de la grande ville londonienne recouverte de neige, à la recherche d'enfants qui ne seraient pas rebutés par leur apparence : quant à leur nature de jouets ayant quelques années d'existence et quelque peu dépassée face à d'autres, tels ceux usant des dernières merveilles de la technologie.

Sur ce chemin qui leur est inconnu, ils font la rencontre de César, un chien un peu âgé à qui ils portent secours, celui-ci venant de se faire renverser par une automobile alors qu'il s'apprêtait à traverser la route pour rejoindre une petite place, attiré par l'odeur des saucisses d'un vendeur de hot-dog étant installé sur cette dernière. Pour les remercier de leur soutien, surtout celui d'Annie qui lui panse sa légère blessure à la patte avec un morceau de son propre tissu comme elle vient de recoudre peu auparavant le bras de Teddy avec un fil provenant de sa robe, il leur apportera, le temps de reprendre force et confiance, aide et amitié en les accueillant bien au chaud chez lui dans le sous-sol d'un grand hôtel...

Teddy et Annie restent ainsi quelque temps chez César, s'interrogeant sur leur devenir et au moyen de retrouver de nouveaux enfants, l'ours en peluche ayant quelques idées un peu farfelues pour ce faire. Un jour, alors qu'ils s'ennuient et désespèrent à trouver une solution, César qui leur apporte régulièrement des saucisses pour les nourrir – bien qu'ils n'aient pas besoin de manger puisque ce sont des jouets mais qu'ils acceptent par politesse –, est de nouveau parti dérober de cette nourriture dans les cuisines de l'hôtel. Mais cette fois-ci le chien fait preuve d'imprudence et le chef cuisinier réussit à attraper César et l'attache à un élément de la tuyauterie d'un radiateur. Le chien, en tentant de rompre la corde qui le retient prisonnier, tirant sur celle-ci, fait vibrer la tuyauterie jusqu'au sous-sol où se trouvent Teddy et Annie inquiets de cette agitation dans les canalisations. Après un grand effort, César parvient à s'échapper en cassant le tuyau auquel il était attaché, provoquant une inondation au sous-sol et forçant le duo de jouets à quitter au plus vite les lieux.

Teddy et Annie se retrouvent alors à nouveau dehors dans le froid hivernal, livrés à eux-mêmes, n'ayant pas retrouvé César. Ils marchent ainsi à la recherche d'un autre endroit où ils pourraient se reposer et arrivent en un espace éloigné des grandes habitations de la ville, en une sorte de terrain vague surplombé par un grand pont d'acier sur lequel passe le métro. Puis, leurs pas les y ayant menés, ils se réchauffent un instant auprès d'un feu installé près d'une grande tente montée en ce lieu et d'où sort peu après leur arrivée un vieil homme ayant une imposante barbe blanche. Celui-ci les invite amicalement sous la toile où ils découvrent une multitude de jouets posés ou accrochés ici et là. Le vieil homme, qui dit connaître bien les jouets et les enfants, leur propose à la vue de leur aspect fatigué de les remettre un peu en forme, leur peluche et tissu ayant souffert des petites péripéties passées. Puis, après avoir conversé avec eux de leur désir de retrouver au plus vite des enfants qui les accepteraient et les aimeraient comme ils sont, le vieil homme leur remet un plan devant les conduire vers l'endroit le plus proche leur permettant d'avoir la chance de trouver quelque enfant susceptible de les adopter... Suivant les indications du vieil homme et traversant une décharge, ils découvrent enfin le lieu de leur destination : une école. Celle-ci se situe de l'autre côté de la rue, et pour y arriver ils ne leur restent plus qu'à sortir du terrain entouré d'un grand grillage où ils se trouvent encore. Mais quatre chiens errants aux comportements agressifs ayant sorti leurs crocs s'approchent alors d'eux et les enserrent. Teddy et Annie pensant leur dernier instant venu se disent adieu quand apparait César juché au sommet d'un monticule de détritus imposant ainsi sa détermination, leur ami ayant retrouvé leur trace grâce au morceau de tissu qu'Annie avait laissé accroché près du foyer de César après l'incident de l'inondation qui les avait séparé (tissu qui était également tel un message pour rassurer le chien qu'ils ne s'étaient pas noyé et signifier également leur au revoir et remerciements). Bien que vieux pour batailler, César parvient tout de même avec force et courage à malmener les chiens sauvages qui s'enffuient sans demander leur reste.

Le danger disparu et passées les courtes et heureuses retrouvailles, César emporte sur son dos Teddy et Annie et les conduit jusqu'à de l'école où il les dépose chacun sur un muret de clôture de l'entrée avant de leur dire adieu et bonne chance. Teddy profite de ce moment pour avouer à César qu'il l'aime bien malgré qu'il n'a pas toujours été très gentil en paroles à son égard, et souhaite bonne chance à Annie en la nommant ainsi au lieu de Couettes comme il l'a fait tout le long de l'aventure, la poupée coiffée de la sorte avec deux petites queues de cheveux étant heureuse de cette attention de la part d'un Teddy souvent grognon. Une marée d'enfants sort alors de l'école en empruntant évidemment l'entrée de celle-ci et, après son rapide passage, Teddy et Annie ont disparu, emporté par quelque écolier ou écolière prenant le bus car César, qui s'était peu éloigné, les aperçoit derrière la vitre, à l'arrière du véhicule scolaire tout de jaune de chrome coloré...


» Retour à la fiche


Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 1 Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 2 Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 3 Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 4 Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 5 Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 6 Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 7 Teddy et Annie (<i>court-métrage</i>) - image 8


The Forgotten Toys © James Stevenson / Collingwood O'Hare Entertainment, Hibbert Ralph Entertainment, Meridian Broadcasting
Fiche publiée le 30 mars 2017 - Lue 1009 fois