Superman contre l'Elite

Fiche technique
Nom originalSuperman vs the Elite
OrigineEtats Unis
Année de production2012
ProductionWarner Bros
AnimationTelecom Animation Film, TMS Entertainment
Durée74 minutes
Auteur BDJoe Kelly, Doug Mahnke, Lee Bermejo
Auteur "historique"Joe Shuster, Jerome Siegel
RéalisationMichael Chang
ScénariiJoe Kelly
Chara-DesignJon Suzuki
Direction artistiqueHiroshi Nitta
MusiquesRobert Kral
Adaptation françaiseMichel Berdah
Direction de doublageCéline Krief
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT5 Janvier 2014 (France 4)
Rediffusions15 Janvier 2015 (Canal+ Family)
Editions
Sortie en DVD4 juillet 2012 (Warner Home Vidéo)
Synopsis

Manchester Black, un homme ayant des pouvoirs de télépathie et de télékinésie regarde attentivement les médias télévisés dans lesquels il voit certains conflits dans le monde mais aussi des super vilains décimer des innocents ainsi que des gens exigeant que l'on tue les criminels. Il estime alors qu'il faut prendre des mesures.
Quelques temps plus tard, Clark Kent et son épouse Loïs Lane marchent tranquillement dans les rues de Metropolis quand, tout à coup, ils se retrouvent nez à nez avec le Crâne Atomique, un super vilain notoire qui tue deux civils innocents en les réduisant à l'état de poussière. Clark se change alors à l'abri des regards indiscrets en Superman et décide de neutraliser ce psychopathe meurtrier. Au terme d'un âpre combat, il parvient à mettre KO son ennemi et le remet alors aux mains de la Justice.
Aux Nations-Unies, le professeur Baxter demande à l'Homme d'Acier pourquoi il n'a pas exécuté le Crâne Atomique afin qu'il ne représente plus une menace. Superman lui répond alors qu'il n'est ni un juge, ni un jury et certainement pas un bourreau et que ses pouvoirs ne le placent pas au dessus des lois. Il ajoute ensuite qu'il a la certitude que chaque personne est fondamentalement bonne.

Soudain, on apprend que l'armée du Pokolistan envahit la Bialye, ce qui cause la fureur des ambassadeurs des deux pays, le traité de paix entre eux ayant été rompu. Notre héros se rend sans plus attendre en Bialye pour mettre un terme à cette bataille. Il a alors la stupeur de voir que l'armée Pokolistanaise emploie une créature gigantesque pour détruire la capitale de la Bialye ! Plus étonnant encore, il constate que d'autres justiciers sont déjà présents pour arrêter l'armée Pokolistanaise" : Manchester Black ainsi que ses alliés Coldcast (capable d'absorber l'énergie de ses ennemis et de leur renvoyer), Hat (un magicien), et Ménagerie (une femme ayant des ailes et pouvant contrôler des insectes et des serpents lui obéissant).
En conjuguant leurs efforts en commun, Superman et le groupe de mystérieux justiciers mettent un terme à l'invasion. Ceux-ci se téléportent dans leur base, sans que Superman n'ait eu le temps de leur demander qui ils sont et d'où ils viennent.

Plusieurs jours s'écoulent, et Loïs - après avoir mené son enquête - découvre que Manchester Black est d'origine Britannique. Elle ainsi que Clark se rendent donc en Angleterre pour en savoir plus sur le leader de ce groupe. Manchester Black accepte de raconter son passé à Superman et comment il a acquis ses pouvoirs prodigieux. Peu après, Manchester Black apprend qu'un groupe terroriste Pokolistanais fomente un attentat et provoque des explosions bouchant des tunnels dans lesquels se trouve coincé un train. Superman, Manchester Black et son équipe parviennent à sauver les passagers du train et capturent les terroristes. Fou de rage, Manchester torture les terroristes pour leur faire cracher le morceau mais Superman intervient à temps pour empêcher qu'il les tue et lui affirme qu'il va trop loin.

Peu après, Manchester Black s'adresse aux télévisions du monde entier en déclarant qu'il est le chef d'un groupe de justiciers qui se prénomme l’Élite et que, non seulement ils traqueront et massacreront sans pitié les bandits, les meurtriers et les dictateurs, mais aussi quiconque s'opposera à leurs actions "salvatrices".
Quant à Loïs, elle apprend à son époux qu'elle a eu davantage d'informations sur la jeunesse de Manchester Black et que celui-ci n'est pas aussi honnête qu'il veut bien le faire croire...

Commentaires

Superman contre l’Élite est une adaptation animée d'une histoire de Superman intitulée What's so funny about truth, Justice and the American Way? (Qu'est ce que la vérité, la justice et l'idéal humain ont de si drôle ?) publiée dans le numéro 775 de Action Comics en 2001. Le titre est une référence faite au chanteur de Rock Nick Lowe qui avait écrit et composé la chanson "(What's So Funny 'Bout) Peace, Love, and Understanding".
Cette histoire a été traduite en français dans l'album "Superman Anthologie" publié aux éditions Urban Comics en 2013. Ce récit a été écrit par Joe Kelly et illustré par les dessinateurs Doug Mahnke et Lee Bermejo. C'est par ailleurs Joe Kelly l'auteur en personne de ce comic book qui a écrit le scénario du film adaptant son œuvre.
Pour créer le groupe de l’Élite, Kelly s'était inspiré de "The Authority", une série de comics créée par les scénaristes Warren Ellis et Mark Millar et qui met en scène un groupe de super héros sans scrupules prêts à tout pour protéger leurs idéaux, quitte à tuer. Cependant, Kelly cherche au contraire à dénoncer les méthodes expéditives de ce type de justiciers via son récit.
L'adaptation animée est très fidèle et respectueuse de l'histoire originale, toutefois, celle-ci a été enrichie et étoffée dans le long métrage, tout en conservant les mêmes thématiques. Ainsi, le film lève le voile sur le passé de Manchester Black et sur ce qui l'a poussé à suivre sa voie (un passé inexistant dans le récit originel et qui ne fut révélé que dans des comics ultérieurs en étant légèrement différent).

Bien que le film regorge de nombreuses scènes d'action et de combats très spectaculaires, l'intrigue suscite une vraie réflexion: est-il légitime de tuer des bandits, des criminels et des assassins ? Les laisser en vie, n'est ce pas courir le risque qu'ils continuent à perpétrer leurs méfaits et à ôter des vies innocentes ? Et si on les assassine, ne se rabaisse-t-on pas à leur niveau en devenant à notre tour des monstres ayant du sang sur les mains ?
A ce titre, on peut faire un parallèle avec le long métrage Batman et Red Hood : sous le Masque Rouge qui traite d'un sujet similaire et où Batman tente de raisonner Red Hood pour qu'il cesse ses meurtres sanglants, au même titre que Superman cherchant à convaincre l’Élite que tuer n'est pas la solution. Cependant, Superman contre l’Élite arrive à se démarquer en ayant des atouts qui lui sont propres.
Un des messages véhiculés par la trame est : "Est ce que les valeurs que prône Superman telles que la compassion, l'altruisme, la compréhension sont en phase avec notre époque ou sont elles devenues obsolètes ?" Les membres de l’Élite estiment que l'Homme d'Acier est "ringard" et qu'il est impératif de combattre le feu par le feu. Toutefois, si à la base, ils avaient des idéaux nobles, ils se laissent peu à peu griser par leurs pulsions primaires, et, en se comportant comme des oppresseurs sanguinaires, ils ne valent en fin de compte pas mieux que les despotes dont ils dénoncent les agissements. Superman quant à lui est fermement persuadé que les techniques employées par l’Élite cèdent à la solution de facilité et ne font que les emprisonner dans un cycle de violence sans fin...

Superman contre l’Élite est également l'une des très rares histoires de Superman où celui ci emploie 100% de ses aptitudes (avec le dernier épisode de La Ligue des Justiciers), notamment lors du climax final. En règle générale, il n'emploie que 35% de ses capacités, car, il est conscient de vivre dans un "monde en porcelaine" et ne veut en aucun cas mettre en péril la vie d'innocents qu'il a juré de protéger en causant des dommages collatéraux involontaires.
Si le graphisme est très atypique et éloigné du character design de la plupart des DC Animated Movies, l'animation est quant à elle d'une fluidité éblouissante, sachant pleinement rendre la démesure et la puissance des scènes d'action et les décors sont très soignés.

Superman contre l’Élite remporta un grand succès, critique comme public, et est considéré par de nombreux fans de l'Homme d'Acier comme le meilleur long métrage d'animation qui lui soit dédié. Le film a été plébiscité pour ses qualités techniques comme narratives ainsi que pour l'intelligence et la pertinence de son propos. Il est encore considéré aujourd'hui comme l'un des long métrages majeurs de la collection "DC Animated Movies".

Pour ce qui est de la version française, Emmanuel Jacomy et Véronique Augereau reprennent leurs rôles cultes de Superman et de Loïs Lane, à la plus grande joie des fans Français. Quant au doublage, si celui ci est de très grande qualité, on pourra cependant regretter que l'adaptation française adoucisse certains dialogues crus de la version originale, certains jurons étant passés à la trappe, de même que la nymphomanie de Ménagerie qui a été un peu édulcorée.

A noter que le générique est composé d'extraits des court-métrages de Superman réalisés par les frères Fleischer qui furent les toutes premières adaptations animées du héros de Métropolis.

Doublage
Voix françaises (Studio Dubbing Brothers) :
Emmanuel JacomySuperman
Véronique AugereauLoïs Lane
Pierre TessierManchester Black
Marc AlfosColdcast
Kelvine DumourMénagerie, Vera Black, Madame Munch
Yoann SoverHat, Terrence Baxter, Jimmy Olsen, Manchester enfant
Thierry MurzeauJonathan Kent, Perry White, Chroniqueur, le père de Black
Jean-Claude DondaLe Crâne Atomique, ambassadeur Bialyais
Marc PérezProfesseur Baxter
Jean-François VlérickSuperman cartoon, super bots
Maïté MonceauPrésentatrice
Auteur : Xanatos
Doublage : Mr Hawk
Sources :
La Tour des Héros
Superman contre l'Elite - image 1 Superman contre l'Elite - image 2 Superman contre l'Elite - image 3 Superman contre l'Elite - image 4 Superman contre l'Elite - image 5 Superman contre l'Elite - image 6 Superman contre l'Elite - image 7 Superman contre l'Elite - image 8 Superman contre l'Elite - image 9 Superman contre l'Elite - image 10 Superman contre l'Elite - image 11 Superman contre l'Elite - image 12 Superman contre l'Elite - image 13 Superman contre l'Elite - image 14 Superman contre l'Elite - image 15 Superman contre l'Elite - image 16 Superman contre l'Elite - image 17 Superman contre l'Elite - image 18 Superman contre l'Elite - image 19 Superman contre l'Elite - image 20


Superman vs the Elite © Joe Kelly, Doug Mahnke, Lee Bermejo, Joe Shuster, Jerome Siegel / Warner Bros
Fiche publiée le 10 mars 2017 - Dernière modification le 16 mars 2017 - Lue 1426 fois