Arc the Lad

Fiche technique
Nom originalArc the Lad (アークザラッド)
OrigineJapon
Année de production1999
ProductionBee Train, Sony, Wowow, SPE Visual Works
Nombre d'épisodes26
RéalisationItsuro Kawasaki
ProductionHideo Katsumata, Yukio Nagasaki
Producteur exécutifRyûzô Shirakawa
ScénariiAkemi Omode, Manabu Ishikawa, Kazuki Yamanobe, Masaharu Amiya
Chara-DesignYôko Kikuchi
Mecha-DesignKenji Teraoka
Direction artistiqueToshihisa Koyama
Direction de l'écritureAkemi Omode, Itsuro Kawasaki
CouleursYumiko Katayama
Direction photographieSeiichi Morishita
MusiquesMichiru Ôshima
Gén. VF interpreté parGénérique VO
 
» Staff étendu
Editions
Sortie en DVD15 février 2007 (Dybex)
Synopsis

Comme tous les hommes de son village, le jeune Elk a le pouvoir de maîtriser le feu. Mais alors qu'il n'est qu'un enfant, ce fameux village est détruit et Elk emmené à "la maison blanche", une organisation secrète qui manipule génétiquement des orphelins pour en faire des chimères, monstres aux pouvoirs puissants. Elk parvient à s'en échapper mais malheureusement il doit laisser derrière lui son ami Gene et surtout Meryl, son amour d'enfance. Elk est alors sauvé par Shu, un redoutable chasseur de primes.
Quelques années plus tard, Elk est devenu lui-même chasseur de primes. Il a choisit cette profession pour traquer sans relâche l'insaisissable Arc, un pirate de l'air dont le vaisseau était présent le jour de la destruction de son village, et qu'il tient pour responsable de tous ses malheurs.

Alors qu'Elk est parti sauver les otages d'un aéronef, il tombe nez à nez avec une jeune fille qui a été enlevée et dont, pour des raisons obscures, tout le monde cherche à s'emparer. Elle s'appelle Lieza et possède les pouvoirs d'apprivoiser les monstres et de guérir les blessures. Elle est accompagnée de Pandit, une créature qu'elle a découverte quand elle était petite, une sorte de lion bleu qui peut cracher de la glace.
D'abord par accident puis par choix, Elk devient le protecteur de Lieza et inversement car le coup de foudre est mutuel et immédiat. Mais la tête de Elk est à son tour mise à prix, car c’est lui qui se retrouve accusé de l’enlèvement de la jeune fille !

Elk se fixe désormais trois objectifs : découvrir qui pourchasse Lieza (tout en la protégeant), retrouver Meryl, et surtout, enfin parvenir à capturer le légendaire Arc the lad...

Commentaires

A l’origine, Arc the Lad est une licence de jeux videos RPG développée par Sony Computer Entertainment pour les consoles Playstation et Playstation 2. Si les sept épisodes de cette saga, conçus entre 1995 et 2004, ont remporté un grand succès au Japon, ils restent presque totalement inconnus des joueurs hors de ses frontières (en France, seul le dernier jeu, Arc: le clan des deimos, est sorti sur sur PS2 en 2004).
C’est en 1999 que les studios Bee Train (.Hack//SIGN, Noir) décident de créer une adaptation d’Arc the Lad en série animée. Diffusés au Japon en 1999 sur la chaîne payante WOWOW, les 26 épisodes de cette adaptation présentent une trame classique, s'attachant à respecter le jeu vidéo Arc the Lad II, deuxième opus de la saga, dont elle est principalement inspirée. Son univers est riche et varié, mêlant aussi bien des références à l'heroïc fantasy, qu’au cyber-punk, ou au space-opera avec toute une galerie de personnages divers et complexes. Si l’aventure est présente tout le long, parfois ponctuée de moments comiques, certaines scènes d‘une grande tragédie sont particulièrement bouleversantes pour le spectateur. L'histoire principale (comme le personnage central qui donne pourtant son nom à la série !) tardant à arriver, la véritable qualité de cette histoire surgit donc après un long démarrage.

La série fait la part belle au jeune Elk, personnage impulsif, empli de colère, têtu et refusant de suivre les ordres. Bien évidement, il évoluera au contact de ses nouveaux amis et suivant le fil de l’aventure. Cette dernière peut-être découpée en deux parties. La première relatant la cavale de Elk et Lieza et la seconde, représentant la rencontre du jeune chasseur de prime et du fugitif Arc.
Arc est pour sa part - et comme il se doit - le parfait opposé de Elk. Maîtrisant le pouvoir du vent, il est d'une sagesse et d'une maturité exemplaire, un meneur d'hommes et un stratège sans égal, réfléchissant à deux fois avant de prendre une décision. Il est d'un tel calme que lors de leur première altercation, il parvient à remettre Elk en place sans le frapper, rien qu'en lui parlant ! Arc a par ailleurs un passé tragique lui aussi, que l'on découvre peu à peu. Il forme un couple fou amoureux et touchant avec Kukuru, une prêtresse aussi ravissante qu'adorable. Il est d'ailleurs amusant de noter que si Elk et Arc mettent du temps à s'apprivoiser, Lieza et Kukuru s'adorent et s'entendent à merveille dès la première seconde ! Mettre en lumière et à part égale deux couples de héros distincts permet à la série d’échapper à quelques écueils propre aux "groupes" de personnages dans les RPG. D’ailleurs, les personnages secondaires dégagent eux aussi un très grand charisme, qu’il s’agisse de Shu, chasseur de primes au côté ninja très affirmé et à l’humour redoutable, ou de Toshu, flamboyant guerrier et principale victime de ses piques !

D’un point de vue technique, en revanche, la série Arc the Lad accuse son âge et souffre de la comparaison, pas seulement par rapport à des œuvres récentes mais aussi celles de son époque comme Vision d'Escaflowne ou Cowboy Bebop qui sont d’une qualité graphique et d’animation largement supérieure. Arc the Lad présente un character design et une réalisation de qualité très variable selon les épisodes. On ressent à l’écran les restrictions de budget, et seuls les épisodes les plus importants pour le déroulement de l’histoire ont bénéficié de plus de soins. La qualité du scénario et de la caractérisation des personnages compense heureusement cet écueil. La musique de Michiru Ohima est par ailleurs particulièrement réussie. On y retrouve toute la puissance d’un univers RPG et des sentiments qui animent les différents personnages. Les génériques japonais sont aussi très bons, en particuliers les deux ending du groupe NiNa qui sont très émouvants. On s'amusera de constater une petite ressemblance entre l'opening (un instrumental composé par Masahiro Andoh) et celui de la série télé française Kaâmelott, bien qu’il soit quasiment certain qu’Alexandre Astier n’ait jamais entendu cette musique.

En France, la série a été éditée en DVD par Dybex, uniquement en VOSTF, et si malgré tout on y ressent que l’adaptation a été faite avec soin, on devine sur certains passages que le traducteur a pris quelques libertés.

S’il n’est pas devenu un classique, l’anime d’Arc the Lad se voit et revoit avec plaisir. Son univers est indémodable, s’adresse aussi bien au public masculin que féminin, et chacun (e) peut y trouver ce qu’il était venu y chercher : action, aventure, surnaturel ou relations sentimentales entre les personnages.

Liste des épisodes
01. The Boy With a Flame
02. Beginning of the Destiny
03. Feeling in the Rain
04. Pale Goddess
05. The Criminals
06. Beyond the Sound of Waves
07. Ancient Guardian
08. Runaway
09. Friend Who Was Left Behind
10. The Crusade With No Name
11. Lonely Brave Man
12. White House
13. Smiling Holy Mother
14. Shrine Maiden of the Spirit
15. Blaze has Stood
16. Reconquer
17. Scarlet Castle
18. Chimera Tower
19. Confrontation of Two Great Men
20. Meet Again
21. The Place Where the Truth Is
22. Hiding in the Shadows
23. Frozen Eyes
24. Quickening of the Darkness
25. Holy Arc
26. Shining Boy
Auteur : CyCy
Arc the Lad - image 1 Arc the Lad - image 2 Arc the Lad - image 3 Arc the Lad - image 4 Arc the Lad - image 5 Arc the Lad - image 6 Arc the Lad - image 7 Arc the Lad - image 8 Arc the Lad - image 9 Arc the Lad - image 10 Arc the Lad - image 11 Arc the Lad - image 12 Arc the Lad - image 13 Arc the Lad - image 14 Arc the Lad - image 15


Arc the Lad © / Bee Train, Sony, Wowow, SPE Visual Works
Fiche publiée le 30 août 2016 - Dernière modification le 09 janvier 2017 - Lue 1445 fois