Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations

Fiche technique
Nom originalTsubasa : Tokyo Revelations (ツバサ TOKYO REVELATIONS)
OrigineJapon
Année de production2007-2008
ProductionProduction I.G., Kodansha
Nombre d'épisodes3
Auteur mangaClamp
RéalisationShunsuke Tada
Production de l'animationRui Kuroki
Story-boardsShunsuke Tada, Tsuneo Kobayashi, Shinji Ishihara
Direction techniqueAkiko Honda, Hideyo Yamamoto, Daisuke Tsukushi
Chara-DesignYôko Kikuchi
DesignKazunori Akiyama, Keigo Sasaki
Direction de l'animationToshihisa Kaiya, Akiharu Ishii, Hideki Takahashi, Yôko Kikuchi
Direction artistiqueMasanobu Nomura
Direction de l'écritureNanase Ôkawa
Direction de la 3DMakoto Endo
Conception / Rech. DécorsTomoyasu Fujise
CouleursYûko Tsumori
Direction photographieHiroshi Tanaka
MusiquesYûki Kajiura
Adaptation françaiseStéphane Lhardy
Direction de doublageColette 'Coco' Noël
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT21 janvier 2011 (KZTV)
Rediffusions2011 (KZTV)
Editions
Sortie en DVD21 avril 2010 (Kaze)
Synopsis

Shaolan, toujours déterminé à rassembler les plumes éparses constituant la mémoire de la Princesse Sakura, continue son voyage avec celle-ci et leurs trois compagnons d’aventures : le mage Fye, le ninja Kurogane et la mascotte magique Mokona, qui leur permet de traverser les dimensions parallèles. L’équipe, qui a atterrit dans un monde désertique et rongé par des pluies acides, trouve refuge dans la tour de Tokyo, seul bâtiment semblant épargné par les intempéries.
Ils y font la connaissance de manière assez musclée avec Kamui, vampire ombrageux, et les compagnons de ce dernier, simples humains mais en lutte perpétuelle pour protéger leur tour contre un clan adverse, mené par l’intriguant Fuma. Quel est le secret que Kamui protège au cœur de la tour ?

De son côté, le mystérieux double de Shaolan, jusqu’ici prisonnier de Fei Wan Reed, se réveille de son long sommeil. Son évasion va engendrer des conséquences aussi effroyables qu'irréversibles pour le groupe de voyageurs, bouleversant à jamais les liens qui les unissaient les uns aux autres, de la manière la plus brutale, sanglante et tragique qu’il soit...

Commentaires

Après la série TV produite par Bee Train en deux saisons de 2005 à 2006, l’univers de Tsubasa Chronicle revient entre les mains des studios I.G, qui étaient déjà à l’origine de Tsubasa Chronicle : le film en 2004. Une décision sans doute motivée par le fait que la série de Bee Train n’avait pas vraiment su convaincre les fans du manga de Clamp, tant au niveau graphique que scénaristique.

Sortis entre 2007 et 2008, les trois OAV de Tokyo Revelations ne peuvent pas vraiment être considérées comme la suite de la série animée, car celle-ci, modifiant totalement la fin des évènements du monde de la bibliothèque (tome 14 du manga), s’était achevée sur des aventures totalement hors-série. En revanche, ces OAV sont l’adaptation très fidèle des tomes 15 à 18.
Ces tomes constituent le tournant majeur de l’histoire, enchaînant les coups de théâtre, bouleversant totalement les relations entre les personnages principaux, malmenant les héros aussi bien physiquement que psychologiquement avec une violence inouïe, et rebattant les cartes pour la suite de leurs aventures. Cet arc, de par son intensité, le choc des émotions qu’il provoque et ses batailles épiques, est l’un des mieux écrit de l’ensemble de la série. Il est aussi le préféré d’un grand nombre de fans du manga.
Le rôle de Shaolan, jusqu’ici leader du groupe, se voit brutalement brisé, les sentiments et l’innocence de Sakura piétinés, lui occasionnant un brutal passage à l’âge adulte. Kurogane sera confronté à un choix pour sauver Fye d’une mort certaine. Sa décision engendrera des conséquences irréversibles. Autant de thèmes chers au cœur de Clamp.

Cet arc est aussi l’occasion de retrouver dans des rôles différents un grand nombre des personnages de X, autre série parmi les plus populaires et tragiques de Clamp. Si l’on y retrouve des symboles forts de la série d’origine, comme les clans adverses, la tour de Tokyo et la fatalité du destin, il ne faut en aucun cas y voir une suite. Les personnages rencontrés dans ce monde désertique ne sont absolument pas ceux de X, mais leurs doubles dimensionnels d’un autre monde. Ainsi dans cette version, Kamui et Subaru ne sont plus de simples amis, mais des frères jumeaux, et qui plus est des vampires (On se souvient que dans Tokyo Babylon, Subaru avait une sœur jumelle, Hokuto).
Dans la troisième OAV de Tokyo Revelations, une autre guest fait son apparition, muette et évanescente comme un mirage, pour venir en aide à Sakura. Il s’agit de l’héroïne de Card Captor Sakura en personne, Sakura Kinomoto ! Cependant, ce clin d’œil, ajouté par les scénaristes des OAV, n’apparaît pas dans le manga. Une rencontre parlante aura bien lieu entre les deux Sakura, mais bien des tomes plus tard dans le récit...
Enfin, que ce soit dans le manga comme dans son adaptation animée, Tokyo revelations contient des scènes cross over avec XXXHolic, faisant apparaître Yuko et Mokona noir (personnages parlants) et Watanuki (en simple silhouette).

D’un point de vue technique, ces OAV sont plutôt une réussite, et en tout cas de bien meilleure qualité que ne l’était la série. Les graphismes des personnages et des décors sont de toute beauté. L’animation, elle semble avoir tout misé sur les batailles, qui sont d’une fluidité remarquable. Néanmoins, ce n’est pas toujours le cas sur les autres scènes : abus de plans fixes (certains reviennent même plusieurs fois !), personnages qui parlent sans bouger les lèvres... Par ailleurs, on est ravis de retrouver la musique de Yuki Kajiura, déjà présente sur les précédentes adaptations de Tsubasa.
Par rapport au manga, où cet arc est vraiment très sanglant, les OAV ont su jouer sur un peu plus de suggestion et d’émotion. Les souffrances endurées par les uns, l’impuissance subit par les autres, et tous les sentiments par lesquels passe Kurogane dans sa volonté à protéger et sauver Fye (personnage qui surpasse tous les autres dans le sacrifice) sont tout à fait bouleversants.

En France, les OAV connaitront deux sorties différentes. D’abord éditées en collaboration entre Pika et Kazé, chacune des OAV accompagnera en collector un tome du manga, les 21, 22 et 23 (même si l’action de ceux-ci se passent bien après les évènements de Tokyo Revelation) ; pour ces collector , les OAV ne présentaient que la vostfr. Puis en avril 2010, Kazé rééditera l’ensemble des trois OAV au sein d’un seul et même coffret, cette fois en proposant la vf en plus de la vostfr. Cette vf est dans l’ensemble de bonne qualité. On y retrouve le casting de la série au grand complet, mais cependant certains détails sont un peu gênants. Le personnage de Kakyo, qui malgré son air androgyne est tout à fait masculin, hérite d’une voix particulièrement féminine ! Autre bourde : Si Mokona blanc garde sa voix habituelle, Mokona noir, dans la seule phrase qu’il prononce, obtient quand à lui une voix tout à fait différente que dans la série de XXXHolic (et beaucoup moins belle !)

Tokyo Revelations n’est pas la dernière adaptation de Tsubasa. En 2011, IG récidivera avec Tsubasa Shunraiki (et son cross over XXXHolic Shunmuki), consacré aux tomes 22 et 23 du manga. A ce jour l’arc de Celes (tomes 19 à 21) et la fin du manga (tomes 24 à 28) avec la bataille finale contre Fei Wan Reed n’ont toujours pas été adaptés. De même, la suite du manga, Tsubasa World Chronicle : Nirai Kanai Hen, n’a pas bénéficié d'une adaptation animée.

Liste des épisodes
01. Le Message du Magicien
02. L'œil droit de Shaolan
03. Le Rêve de la Princesse
Doublage
Voix françaises (Studio de Saint Maur) :
Nicolas BeaucaireShaolan
Isabelle VolpéSakura, Kazuki, Mokona noir
Frédéric PopovicFye D. Flowright
Emmanuel GradiKurogane
Marie-Madeleine BurguetMokona, Karen
Colette 'Coco' NoëlYûko, Satsuki
Patrick NoérieFei Wang Lead
Jean-Marco MontaltoKamui, Subaru
Fabrice LelyonFuma, Nataku
Patrick PellegrinKusanagi
Gwenaëlle JulienXing Huo, Kakyo, Yuzuriha
François CrétonYuto
Auteur : CyCy
Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 1 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 2 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 3 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 4 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 5 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 6 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 7 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 8 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 9 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 10 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 11 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 12 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 13 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 14 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 15 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 16 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 17 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 18 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 19 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 20 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 21 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 22 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 23 Tsubasa Chronicle : Tokyo Revelations - image 24


Tsubasa : Tokyo Revelations © Clamp / Production I.G., Kodansha
Fiche publiée le 24 août 2016 - Dernière modification le 30 septembre 2016 - Lue 1616 fois