Pokémon : Film 11 - Giratina et le Gardien du Ciel

Fiche technique
Nom originalPocket Monsters Diamond and Pearl : Giratina to Sora no Hanataba Shaymin
(劇場版ポケットモンスター ダイヤモンド・パール ギラティナと氷空の花束 シェイミ)
OrigineJapon
Année de production2008
ProductionThe Pokémon Company, OLM, Shûesha, TV Tokyo, Media Factory
Durée110 minutes
AuteurSatoshi Tajiri, Jun'Ichi Masuda, Ken Sugimori
RéalisationKunihiko Yûyama
ProductionChoji Yoshikawa, Mikihiko Fukusawa, Junya Okamoto, Takemoto Mori
Producteur exécutifMasakazu Kubo, Kenjirô Itô
ScénariiHideki Sonoda
Story-boardsKunihiko Yûyama, Yûji Asada, Kôji Fukasawa, Jôji Shimura, Tetsu Kimura, Masakatsu Iijima
Chara-DesignKazuaki Môri, Sayuri Ichiishi, Norihiro Matsubara, Toshiya Yamada, Kazumi Satô
Superv. en chef de l'anim.Yôichi Kotabe, Kazuaki Môri, Kazumi Satô
Direction artistiqueMinoru Akiba
CouleursMiyuki Satô (2), Norimichi Yoshino
Direction photographieTakaya Mizutani
MusiquesShinji Miyazaki
Direction de doublageJean-Daniel Nicodème
Gén. VF interpreté parLuc De Wacter
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT10 mars 2009 (Jetix)
Rediffusions4 octobre 2013 (Disney XD)
1er juin 2009, régulièrement du 3 février au 25 octobre 2013 (Jetix)
06 juillet 2016 (Canal J)
Editions
Sortie en DVD8 avril 2009 (France Télévisions)
Synopsis

Quelques temps ont passé depuis les événements survenus à Alamos. Le Pokémon Giratina, qui a vu sa dimension, appelée le Monde Inversé, perturbée par ces mêmes événements, attaque Dialga en représailles. Mais un autre Pokémon, Shaymin, intervient durant l'affrontement et permet à Dialga de s'enfuir après avoir blessé son adversaire. Shaymin, qui est alors traqué par Giratina, fait la rencontre de Sacha et ses compagnons, et le groupe va être entraîné malgré eux dans le Monde Inversé, où ils seront toutefois secourus par Newton, qui connaît bien cette dimension. Mais les choses s'enveniment encore lorsqu'ils découvrent que Zéro, ex-disciple de Newton, a bien l'intention de profiter de ce chaos pour prendre le contrôle du Monde Inversé !

Commentaires

Ce onzième film de Pokémon (et le deuxième de Pokémon Diamant et Perle) constitue une première pour la franchise puisqu'il fait suite à son prédécesseur (et le film suivant viendra se greffer pour former une trilogie), alors que ses précédentes aventures cinématographiques étaient indépendantes les unes des autres jusqu'ici. Il est tentant d'y voir là des signes d'essoufflement de l'inspiration des auteurs, ce qui transparaît également dans le personnage de Zéro, qui rappelle beaucoup celui de Gelardan dans le deuxième film (de par sa forteresse volante, ses appareils de capture ou encore l'intelligence artificielle avec laquelle il converse). C'est assez ironique car le deuxième film est le seul des 17 premiers films de la saga dont le scénario n'a pas été écrit par Hideki Sonoda. L'antagoniste en devient assez bancal, d'autant plus que sa psyché est traitée assez maladroitement, sa mégalomanie prenant beaucoup trop le pas sur sa prétendue conscience écologique.

La sauvegarde de l'environnement est d'ailleurs un des thèmes majeurs de ce film, qui prolonge également la découverte d'espaces interdimensionnels, dans la lignée du film 10. Cela est une nouvelle fois prétexte à une fantaisie visuelle plutôt réussie et de très beaux décors (inspirés par des paysages norvégiens) que le métrage met en valeur dans plusieurs passages contemplatifs. La narration est en revanche assez décousue, et les explications autour du Monde Inversé sont parfois assez difficiles à suivre. Le personnage de Shaymin, au physique mignon mais au caractère de cochon (sous sa forme terrestre tout du moins), est un joli pied de nez à certains clichés, les auteurs n'ont d'ailleurs pas redouté de le rendre peu sympathique.

Le film fait encore une fois la part belle à divers caméos de personnages issus des précédents films (ou de la série, comme la mère de Sacha et les familles de Pierre et d'Aurore) mais également des jeux vidéos, en l'occurrence Louka (héros masculin des versions Diamant, Perle et Platine) et Brice (celui des versions Rubis, Saphir et Émeraude). On note d'ailleurs que l'équivalent du Monde Inversé s'appelle Monde Distorsion dans les jeux vidéos (le nom est différent également en japonais).

Le changement de la chanson du générique de fin est la seule différence notable entre la version japonaise et les versions occidentales.

Doublage
Voix françaises (Studio Sun Studio) :
Aurélien RingelheimSacha
Alexandra CorreaAurore
Antoni LoPrestiPierre
Catherine ConetJessie
David ManetJames
Philippe TasquinMiaouss
Fabienne LoriauxInfirmière Joëlle
Jean-Daniel NicodèmeNarrateur
Delphine ChauvierShaymin (forme terrestre)
Guylaine GibertShaymin (forme céleste)
Jean-Marc DelhausseNewton Graceland
Mathieu MoreauZero
Claire TefninInfi
 
» Cast étendu
Auteur : Chernabog
Doublage : CodeGawain
Pokémon : Film 11 - image 1 Pokémon : Film 11 - image 2 Pokémon : Film 11 - image 3 Pokémon : Film 11 - image 4 Pokémon : Film 11 - image 5 Pokémon : Film 11 - image 6 Pokémon : Film 11 - image 7 Pokémon : Film 11 - image 8 Pokémon : Film 11 - image 9 Pokémon : Film 11 - image 10 Pokémon : Film 11 - image 11 Pokémon : Film 11 - image 12 Pokémon : Film 11 - image 13 Pokémon : Film 11 - image 14 Pokémon : Film 11 - image 15


Pocket Monsters Diamond and Pearl : Giratina to Sora no Hanataba Shaymin © Satoshi Tajiri, Jun'Ichi Masuda, Ken Sugimori / The Pokémon Company, OLM, Shûesha, TV Tokyo, Media Factory
Fiche publiée le 03 juin 2016 - Dernière modification le 02 mars 2017 - Lue 2008 fois