Pantin et Piko

Fiche technique
Nom originalPajacyk i Pikus (Pajacyk i Pikuś)
Pantin et Pikus ou Le pantin et le petit chien
OriginePologne
Année de production1958
ProductionStudio Filmów Rysunkowych W Bielsku-Bialej
Durée10 minutes
Création des personnagesLeszek Lorek
RéalisationWladyslaw Nehrebecki
ProductionZbigniew Czernelecki
ScénariiLeszek Lorek, Wladyslaw Nehrebecki
DécorsLeszek Lorek
Direction photographieZdzisław Poznański
MusiquesAndrzej Markowski
Diffusions
1ère diffusion hertzienne11 juillet 1971 (ORTF 1ère chaine - La Séquence du jeune spectateur)
Synopsis

Pantin, un petit « bonhomme marionnette », joue de sa canne magique sur le monde qui l'entoure. De par cet instrument, il dessine à l'occasion objets ou paysages issus de son imagination pleine de fantaisie et d'amusement, les sujets qu'il trace ici et là prenant alors véritablement formes et vie.

Un jour, après avoir donné naissance à quelques montagnes, accompagné de son ami Piko, son fidèle petit chien tout de noir vêtu, il part à l'aventure. Sur le chemin de celle-ci, près d'un bois, un indien et un mexicain attaquent et font prisonniers nos deux amis qui retrouvent vite leur liberté et se font de ces deux ennemis de nouveaux compagnons. Puis Pantin dessine un train avec une jolie locomotive et deux wagons où tout ce petit monde embarque en direction d'un lointain parc d'attraction. Chemin faisant, passant devant une école, Pantin fait un petit arrêt pour prendre à son bord les enfants sortant de leur classe. Enfin, tous les passagers du train, petits et grands, arrivent à destination du parc et l'aventure se termine dans la joie et le bonheur au cœur de la fête foraine.

Commentaires

Les aventures de Pantin et Piko se déroulent sur quatre courts métrages produits entre 1958 et 1960. Le premier présenté sur cette page fut diffusé à la télévision française en 1971, tout comme les deux suivants en 1971 et 1970. Quant au 4ème et dernier court Pikusiowe figielki (1960, réalisé dans le même temps que le 3ème), nous n'avons pas trace de sa diffusion dans la petite lucarne française (il a pu y être diffusé tout de même, comme les autres courts ont pu être précédemment exposés avant les dates ici mentionnées, ce genre de format étant relativement difficile à retrouver dans les programmes ou archives de l'époque). On notera également que la première version des titres français de ces courts met en avant le personnage de Piko au lieu de celui de Pantin : Piko et le pantin, Piko et la flamme, Piko et la Lune.

Comme sur La Souris et le Chat qu'ils ont réalisé la même année, Wladyslaw Nehrebecki et Leszek Lorek offre à découvrir avec Pantin et Piko un univers pictural très simple dans ses formes, proche de la vision artistique d'un tout jeune enfant apprenant à dessiner (mais tout de même très recherché), Pantin étant notamment représenté quasiment par le seul contour de sa silhouette sur un trait – quoique son corps hormis ses membres soit coloré –, touchant un peu au minimalisme si l'on peut dire comme le dessin du Chat que découvre la Souris dans le court métrage précité. Comme en ce dernier également, sur la portée musicale remplaçant des dialogues, on s'amuse pleinement à suivre de délicieuses notes d'humour visuel à la fois d'une grande efficacité dans leur exécution tout en étant exprimées avec une agréable légèreté (et que l'on retrouve de la part des mêmes artistes dans Bolek et Lolek). A cet égard, l'un des éléments humoristiques de l'histoire est évidemment la canne magique que possède Pantin, celle-ci lui permettant de résoudre les petits problèmes qu'il rencontre sur sa route comme lorsqu'il se fraie un chemin dans une montagne que son train ne peut gravir. Cette utilisation de la canne est semblable aux films d'animation où le personnage est muni d'un crayon magique comme pour la série polonaise qui suivra peu après Le Crayon Enchanté et de bien d'autres oeuvres d'animation comme encore Penny Crayon (voir à cet effet sur la fiche Le Crayon Enchanté, le paragraphe « Du crayon à la craie, en passant par la toile du peintre »). Concernant à nouveau Pantin, on peut voir également en lui comme un écho au début du cinéma d'animation.

Ce premier court métrage a été projeté plus récemment au cinéma en France, notamment en 2012 lors de la 35ème édition du Festival du Film Court en plein air de Grenoble.

Les deux autres courts métrages de « Pantin et Piko » / « Pajacyk i Pikus » ayant été diffusés à la télévision française sont :

Piko et la flamme

Titre original : Pajacyk, piesek i plomien
Traduction : Le pantin, le petit chien et la flamme
Année de production : 1959
Pays : Pologne
Durée : 9 minutes
Production : Studio Filmów Rysunkowych W Bielsku-Bialej
Réalisateur : Wladyslaw Nehrebecki
Scénario : Leszek Lorek, Wladyslaw Nehrebecki
Photographie : Zdzislaw Poznanski
Conception visuelle : Jerzy Zitzman, Leszek Lorek
Musique : Andrzej Markowski

1ère diffusion hertzienne : 8 août 1971 (ORTF1 - La Séquence du jeune spectateur)

Piko et la Lune

Titre original : Pajacyk, Pikus i ksiezyc
Traduction : Pantin, Pikus et la Lune ou Le pantin, le petit chien et la Lune
Année de production : 1960
Pays : Pologne
Durée : 11 minutes
Production : Studio Filmów Rysunkowych W Bielsku-Bialej
Réalisateur : Wladyslaw Nehrebecki
Scénario : Leszek Lorek, Wladyslaw Nehrebecki
Photographie : Zdzislaw Poznanski
Conception visuelle : Jerzy Zitzmann, Leszek Lorek
Musique : Boguslaw Schöffer

1ère diffusion hertzienne : 17 août 1970 (ORTF 2 - Colorix)

Auteur : Captain Jack
Pantin et Piko - image 1 Pantin et Piko - image 2 Pantin et Piko - image 3 Pantin et Piko - image 4 Pantin et Piko - image 5 Pantin et Piko - image 6 Pantin et Piko - image 7 Pantin et Piko - image 8 Pantin et Piko - image 9 Pantin et Piko - image 10 Pantin et Piko - image 11 Pantin et Piko - image 12 Pantin et Piko - image 13


Pajacyk i Pikus © / Studio Filmów Rysunkowych W Bielsku-Bialej
Fiche publiée le 18 mars 2016 - Lue 1438 fois