Les Aventures du Brigand Roumsaïs

Diffusions
1ère diffusion hertziennejuin 1972 (ORTF 2ème chaine - Colorix)
Synopsis

Milieu du 19ème siècle : Roumsaïs, le gentil brigand (Rumcajs en VO), vit avec son épouse (Manka) et son fils (Cipísek) dans la forêt, en pays Bohême. Ils y sont heureux malgré les quelques dangers pouvant parfois les guetter, notamment les autorités qui ne portent guère Roumsaïs dans leur cœur depuis qu'il s'est réfugié en ces lieux et qu'il y est devenu un brigand. En effet, Roumsaïs, avant que de se faire à cette situation, était cordonnier et célibataire. Hélas, un jour – en celui-ci débute la série –, le maire vint à lui pour lui demander de nouvelles chaussures pour ses grands pieds. Déplu par quelques propos de Roumsaïs concernant ces derniers, le noble ordonne alors à ses gardes de chasser cet individu de la ville et qu'on ne l'y voit plus.

Ainsi donc depuis, le cordonnier de profession, devenu honnête brigand par une certaine obligation, vit avec sa petite famille dans une grotte qu'il a aménagé dans la forêt : solitaire en ces bois au début de sa fuite, il a rencontré – dans le 4ème épisode – une jeune femme qui a bien voulu l'épouser lui et sa condition, cela grâce à un anneau qu'il avait préalablement confectionné en montant à la cime d'un arbre pour y arracher l'un des rayons du soleil nécessaire pour en faire un tel bijou. En fait, cet anneau devait lui désigner tout simplement sa future épouse, mais cela ne fut pas aussi direct... Puis quelques temps plus tard, le couple eut un fils : celui-ci fait son apparition dans le 26ème épisode où il est accueilli avec bonheur par tous les animaux de la forêt.

Au fil de ses petites aventures, Roumsaïs fait moult rencontres, que cela soit des hommes, des animaux ou des êtres possédant quelques particularités magiques comme les fées des bois ou son ami l'ondin. Roumsaïs rencontre ce dernier – dans le 11ème épisode – lors d'une partie de pêche au bord d'un petit étang où, malencontreusement, il accroche sa canne au bouchon qui se trouve au fond de l'eau, celui-ci s'envolant et se perdant dans les airs, cela vidant évidemment toute l'eau du petit étang devenant asséché tout comme le corps de l'ondin qui se met à rétrécir au bout d'un petit moment, cet être ne pouvant rester très longtemps en dehors de son élément... s'en suit alors la recherche d'un nouveau bouchon pour régler le petit problème.

S'il est un brigand en ces lieux, il est aussi le protecteur de cette nature et de sa diversité, celle-ci pouvant avoir quelque ennemi comme un noble décidant un jour avec son armée de bûcherons de détruire une partie de la forêt (dans le 14ème épisode). Cela arrive alors que Roumsaïs a décidé – dans l'épisode précédent – de reprendre sa vie de citadin avec son épouse et de redevenir le cordonnier qu'il était dans son petit atelier. Aidé par les animaux occupant les lieux, il réussit à sauver les arbres, les hommes prenant peur et abandonnant leur funeste projet. Suite à cela, Roumsaïs reprend sa vie de brigandage pour mieux être à même de venir en aide à cette nature qui l'a accueilli. C'est ainsi qu'il apportera dans la foulée son secours à une carpe et à un certain Tchessilco (15ème épisode), ondin dont l'amitié sera un peu plus tard très appréciée par le fils de Roumsaïs. A propos de l'enfant, il retournera de nouveau et à l'occasion à la ville, notamment lors de la naissance de celui-ci.

Roumsaïs aura encore à faire à d'autres adversaires comme l'empereur et quelques autres nobles, mais aussi à un géant, un dragon à trois têtes ou encore à une fée Mélusine parmi les êtres surnaturels. Que d'aventures en ces bois...

Commentaires

Après avoir proposé en 1969, dans l'émission pour la jeunesse Colorix (1967-1973), la série Tchessilco le Magicien de l'écrivain tchécoslovaque Václav Ctvrtek (1911-1976), l'ORTF diffuse en 1972, en ce même cadre, une autre série écrite par le même auteur : Les Aventures du Brigand Roumsaïs (la série eut également beaucoup de succès en Pologne sous le titre Rozbójnik Rumcajs, ainsi qu'en Hongrie, en Finlande ou encore aux Émirats arabes unis). Tout comme Tchessilco le Magicien celle-ci avait également été diffusée à l'origine dans la toujours très célèbre émission de la télévision tchécoslovaque puis de la République tchèque Vecernícek (Les contes du soir). Václav Ctvrtek a offert quelques autres contes pour cette programmation devenue au fil des décennies une véritable « institution » du petit écran (et d'autres en dehors de celle-ci) : Pohádky z mechu a kapradí (Contes de la mousse et de la fougère) réalisé en 1968 par Zdenek Smetana, Ríkání o víle Amálce (Histoires de la fée Amálka) réalisé en 1975 par Václav Bedrich, ainsi que La Poupée de Pavot réalisé également par Václav Bedrich en 1972 et qui fut diffusé sur TF1 en 1975. L'écrivain fait partie des grands noms de cette littérature tchèque, celle du conte d'auteur, qui depuis Jan Karafiát avec les aventures de Lucas et Lucie n'a cessé d'émerveiller les lecteurs en ce pays.
Comme il avait coutume de le faire en ce sens, peu après la diffusion de la série, il publia ce conte sous sa forme rédactionnelle, livre qui fut suivi par quelques autres aventures sur papier tournant autour du bon brigand et de sa famille. Le conte fut également traduit en France en 1988 aux éditions Messidor - La Farandole sous le titre Roumignot, brigand de Bohême.
A noter encore à propos de Rumcajs qu'en 1972 fut proposée une seconde série d'animation composée de 13 épisodes donnant un peu plus la vedette à son fils. Celle-ci intitulée O loupežnickém synku Cipískovi ne semble pas avoir traversé les frontières de l'Hexagone (un court métrage est également produit en 1976).

Si l'histoire de Rumcajs est signée par Václav Ctvrtek, le dessin des personnages est dû quant à lui à l'artiste Radek Pilar (1931-1993). Ce dernier est notamment célèbre pour avoir également créé le personnage du petit crieur de journaux illustrant le générique de l'émission Vecernícek, ce sur une musique composée par Ladislav Simon (1929-2011), et dont l'un et l'autre continuent depuis 1966-67 d'annoncer le fameux petit programme.
Rumcajs est devenu rapidement l'un des personnages parmi les plus affectionnés de cette programmation pour la jeunesse et sa nature a fait de lui une grande figure des contes tchèques. Ses aventures furent ainsi fort appréciées, notamment de par le sens de la justice insufflée dans son comportement malgré son surnom de brigand (un peu comme un Robin des Bois, un Dardo Bartoli ou un Thierry la Fronde, ou encore dans le contexte culturel tchèque et plus particulièrement slovaque un héros historique comme Juraj Jánošík), et de même de par la vie qu'il partage avec le milieu naturel, mais aussi ses aspects surnaturels. A ce titre, quant à la situation géographique de ses aventures, elles se situent dans la forêt fictive de Ráholec (Ráholci) près de la réelle petite ville de Jicín (surnommée « ville des contes de fée », à quelques 70 kilomètres de Prague), en pays Bohême (République tchèque), là où Václav Ctvrtek a vécu son enfance (il avait 7 ans en 1918 à la fin de la Première Guerre mondiale qui donna naissance cette année-là à la Tchécoslovaquie). C'est d'ailleurs à Jicín même que demeure l'atelier de cordonnerie de Rumcajs.

Ayant précédemment évoqué Tchessilco le Magicien datant de 1968, on soulignera encore que l'ondin, héros de cette autre série de Václav Ctvrtek était déjà présent un an plus tôt auprès de Rumcajs, celui-ci le rencontrant lui et son ami la carpe dans le 15ème épisode.

Sous ses airs légèrement enfantins, avec ses illustrations aux formes simples mais toutefois chaleureuses et animées avec soin, l'histoire de Rumcajs est une petite ode à la paix où l'humour foisonne avec une certaine délicatesse dans des atmosphères magiques et d'une douce poésie.

Depuis leur diffusion sur l'ORTF, ces séries – de celle de Tchessilco à celle de Roumsaïs – sont tombées dans l'oubli de la mémoire télévisuelle française jusqu'à ne pas être référencées quasiment d'aucune façon sur aucune page de l'Internet français jusqu'au début de l'année 2016 (on trouve toutefois quelques évocations en français sur Radio Prague mais sans mention quant à leur passage en France). Cela est désormais révolu avec ces premiers articles en français qui leurs sont dédiés en ce présent site.

Il reste à définir comment s'est déroulée la diffusion de cette série dans Colorix car la première partie de l'ouvrage (celui-ci fut produit en trois temps : des épisodes 1 à 13, 14 à 26, puis 27 à 39) fut réalisée en noir et blanc (colorisée en 2003), donc diffusée comme telle, et si l'ensemble des épisodes y fut proposé.

Auteur : Captain Jack
Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 1 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 2 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 3 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 4 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 5 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 6 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 7 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 8 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 9 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 10 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 11 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 12 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 13 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 14 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 15 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 16 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 17 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 18 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 19 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 20 Les Aventures du Brigand Roumsaïs - image 21


O loupežníku Rumcajsovi © Václav Čtvrtek / Ceskoslovenská Televize, Krátký Film Praha as
Fiche publiée le 18 février 2016 - Dernière modification le 06 mars 2016 - Lue 1761 fois