Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or

Fiche technique
Nom originalTintin : Le Crabe aux Pinces d'Or
OrigineBelgique
Année de production1947
ProductionWilfried Bouchery & Cie, Studio Claude Misonne
Durée58 minutes
Auteur BDHergé
RéalisationClaude Misonne, B. Michel
Assistant-réalisationA. Dunil, E. Bernstein
ProductionWilfried Bouchery
AnimationClaude Misonne
DécorsA. Berry, A. Vizal, V. Geraldy
MontageA. Leduc
CostumesO. Frison
MusiquesG. Bethune, A. Ducat
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)21 décembre 1947
Editions
Sortie en DVD14 mai 2008 (Citel)
Synopsis

Le célèbre reporter Tintin et son inséparable chien Milou enquêtent sur le décès d’un marin retrouvé noyé. Ils ont pour seul indice le nom "Karaboudjan" écrit en message codé sur le papier déchiré d’une boîte de conserve ayant comme emblème un crabe doré, trouvée sur le corps du noyé.
Le Karaboudjan s’avère être le nom d’un cargo commandé par le mystérieux Allan. Tintin parvient à s’infiltrer sur le navire et découvre des caisses remplies de boîtes de conserve de crabe, avec le même emblème que sur le bout de papier. Ces boîtes contiennent toutes de l’opium et notre héros comprend que les marins se livrent à du trafic de drogue.

En tentant de s’évader, il fait la rencontre du capitaine Haddock, un marin ivrogne qui s’avère être le vrai commandant du Karaboudjan, mais qui a été rendu ivre par Allan afin que celui-ci soit le seul maître à bord. Ensemble, ils parviennent à s’échapper du cargo et font tout leur possible pour mettre à jour le trafic et faire arrêter Allan, affrontant mille dangers et mille péripéties...

Commentaires

Ce film, qui connut une destinée mouvementée, a marqué un tournant dans l'histoire du cinéma d'animation : en plus d'être le tout premier film d'animation réalisé en Belgique, il s'agit également de la toute première adaptation de la célèbre bande dessinée Tintin.
Sorti une seule et unique fois au cinéma le 21 décembre 1947, le film fut rapidement saisi par la justice après la faillite du producteur Wilfried Boucher qui manquait de liquidités et n'avait pas pu payer les droits d'auteur à Casterman, éditeur qui avait repris l'édition des albums à la suite du Petit Vingtième.
Resté dans l'ombre pendant longtemps, il faudra attendre les années 2000 pour que le film soit à nouveau montré dans divers festivals, puis qu'il ressorte en 2008 par le biais de Citel.

Bien qu'il ne soit pas exceptionnel, le film se doit d'être vu pour son aspect historique. Il a été réalisé en stop-motion avec des personnages en poupées de chiffon. Sans atteindre le niveau d'excellence du Roman de Renard (1941), lui aussi réalisé en stop-motion, l'animation est très bonne, bien que parfois rudimentaire, due au manque de moyens et à un tournage difficile.
Le scénario est très fidèle à l'album Le Crabe aux Pinces d'Or, qui sera l'album le plus adapté. On retrouve les mêmes dialogues et situations. De ce fait, ce sera une des seules adaptations où l'on peut entendre la voix de Milou, alors qu'il se contente d'aboyer dans les autres films et séries.

Auteur : mauser91
Sources :
La Libre.be
Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 1 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 2 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 3 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 4 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 5 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 6 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 7 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 8 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 9 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 10 Tintin : Le Crabe aux Pinces d'Or - image 11


© Hergé / Wilfried Bouchery & Cie, Studio Claude Misonne
Fiche publiée le 17 août 2015 - Dernière modification le 18 août 2015 - Lue 2077 fois