Ring ni Kakero

Fiche technique
Nom originalRing ni Kakero (リングにかけろ)
Envole-toi vers le ring
OrigineJapon
Année de production2004
ProductionTôei Animation, TV Asahi, Marvelous, Sotsu Agency
Nombre d'épisodes12
Auteur mangaMasami Kurumada
RéalisationToshiaki Komura
ProductionMutsumi Kido
ScénariiYôsuke Kuroda, Hideki Shirane, Noboru Kimura
Chara-DesignShingo Araki, Michi Himeno
Direction artistiqueYukiko Iijima
Direction de l'écritureYôsuke Kuroda
CouleursKunio Tsujita
MusiquesSusumu Ueda
 
» Staff étendu
Editions
Sortie en DVD22 mars 2006 (Déclic Images)
Synopsis

Ryûji Takane, le fils d'un ancien boxeur aujourd'hui décédé, quitte sa campagne natale pour Tokyô avec Kiku, sa sœur ainée. Cette dernière forme son jeune frère à la boxe afin d'honorer la promesse faite à leur mère : que Ryûji fasse partie de l'élite des boxeurs mondiaux en portant les couleurs du Japon. Malheureusement, la route pour faire partie de l'élite est parsemée d'embuches et de boxeurs tous aussi talentueux les uns que les autres. C’est le cas notamment du premier rival de Ryûji, Jun Kenzaki, alias la « Superstar » du Japon, dont le talent est reconnu à l’extérieur du Japon, mais aussi de Ishimatsu Katori de Chiba, un boxeur de petite taille, Kazuki Shinatora de Kyoto, ancien pratiquant de kendo et Takeshi Kawai de Niigata, boxeur issu d'une famille riche prêt à toutes les bassesses pour remporter la victoire. Ces boxeurs se réuniront autour de Ryûji pour former l'équipe Junior du Japon et participer à de nombreux tournois contre d'autres nations...

Commentaires

Ring ni Kakero est un manga de 25 tomes écrit et dessiné par Masami Kurumada de 1977 à 1981. C’est un hommage évident au cultissime Ashita no Joe dont on retrouve plusieurs éléments, notamment le côté « nekkutsu » (« sang chaud »). Par rapport à cette œuvre, Ring ni Kakero a su se démarquer puisque Masami Kurumada a apporté des ingrédients qui en ont fait un vrai succès au Japon. Ces ingrédients seront également utilisés dans ses œuvres postérieures (à succès ou non) notamment les super attaques dont les modèles resserviront pour Kojirô, Saint Seiya/les Chevaliers du Zodiaque ou B'T X. Par ailleurs, on retrouve dans Saint Seiya ce qui avait contribué au succès de Ring ni Kakero comme les affrontements sur le ring avec le Tournoi Galactique du début de la série, le combat contre plusieurs gardiens de temple qui peut être considéré comme le prototype de la mythique bataille des Douze Maisons du Sanctuaire, les références à la mythologie...

Pourtant, bien que Ring ni Kakero a été un grand succès au Japon ce n'est qu'en 2004, qu'il se voit adapté en série TV après le succès des premières OAV du chapitre Hadès de Saint Seiya. On murmure d’ailleurs que Masami Kurumada aurait accepté que la Toei réalise la suite de ces OAV qu’à condition que celle-ci réalise une adaptation de Ring ni Kakero. Celle-ci peut s’avérer déroutante pour ceux qui ne connaissent pas le manga puisque certains événements du début (la première confrontation entre Ryûji et Jun ou celle de Ryûji contre Kazuki) sont simplement racontés et non développés, de manière à commencer là où le manga a pris véritablement son envol. Malgré une diffusion à 2h00 du matin, les ventes DVD ont été suffisamment satisfaisantes pour que plusieurs suites animées reprenant la suite du manga soient réalisées :
- Nichibei Kessen Hen (Chapitre de la Guerre Pacifique), 12 épisodes en 2006 où l'équipe du Japon affronte l'équipe des Etats-Unis,
- Shadow-hen (Chapitre de Shadow), 6 épisodes en 2010 où le Japon affronte le clan Shadow dirigé par le frère jumeau de Jun
- Sekai Taikai-hen (Chapitre du Tournoi Mondial), 6 épisodes en 2011 où le Japon affronte la France, l'Italie, l'Allemagne dirigée par un Fuhrer (dans le manga, l'équipe Allemande avait comme emblème la croix Gammée, ce qui a été gommé dans l'anime) et la Grèce.
Malheureusement, toutes ces suites ne sont pas parvenues en France. D’autre part, la suite du manga qui présentait des nouveaux adversaires (les Ashura, les 12 Dieux de l'Olympe...) demeure inédite à l'heure actuelle en animation même si on peut voir quelques courts extraits de certains passages (la dernière confrontation entre Ryûji et Jun, le mariage de Kiku) au début de la première série. La partie des 12 Dieux de l'Olympe et la fin du manga existent tout de même sous forme de scénettes animées dans des jeux de pachinko.

A noter l’existence d’une suite du manga intitulée Ring ni Kakero 2, comptant 26 tomes publiés de 2000 à 2009 et dont l'action se passe des années après Ring ni Kakero (aussi appelé Ring ni Kakero 1 depuis la sortie de cette suite). Les héros sont les enfants des anciens protagonistes.
Il existe par ailleurs un disque datant de 1982 contenant deux chansons et des musiques composées par Joe Hisaishi (à l'époque où une série TV avait été envisagée), un jeu vidéo sorti sur Super Famicom dans les années 90 et un "DVD manga" (équivalent d'un roman photo fait avec des images du manga auxquelles des effets spéciaux ont été ajoutées).

Liste des épisodes
01. Une jeunesse qui peut briller
02. Adieu, bras d’or
03. On l’appelle Boomerang
04. L’ouverture du Champion Carnival
05. Gronde Boomerang Hook
06. Rolling Thunder
07. Demain
08. La volonté d’un homme
09. L’éclair et le Boomerang
10. Le Gong du destin
11. Navigation vers la victoire
12. Formation ! L’équipe Junior japonaise en or
Auteur : Gao Kyo
Sources :
http://www.dvdanime.net/ (images)
Ring ni Kakero - image 1 Ring ni Kakero - image 2 Ring ni Kakero - image 3 Ring ni Kakero - image 4 Ring ni Kakero - image 5 Ring ni Kakero - image 6 Ring ni Kakero - image 7 Ring ni Kakero - image 8 Ring ni Kakero - image 9 Ring ni Kakero - image 10 Ring ni Kakero - image 11


Ring ni Kakero © Masami Kurumada / Tôei Animation, TV Asahi, Marvelous, Sotsu Agency
Fiche publiée le 06 août 2015 - Dernière modification le 11 mai 2016 - Lue 2132 fois