Si Tu Tends l’Oreille

Editions
Sortie en DVD / Blu-ray07 janvier 2015 (Buena Vista - Studio Ghibli)
Synopsis

Shizuku Tsukishima est une adolescente qui prépare les examens pour entrer au lycée. Adorant la lecture, elle passe son temps à emprunter des livres à la bibliothèque de son collège ou celle de sa ville. Un jour, elle finit par se rendre compte que la plupart de ces livres ont été empruntés avant elle par un certain Seiji Amazawa. Plus tard, elle remarque aussi qu’un livre très ancien et précieux a été donné à son collège par une personne portant aussi le patronyme de Amazawa. Mais pour le moment, Shizuku a peu de temps à accorder à ces détails car, outre ses examens, elle doit adapter en japonais la chanson Country Road, à la demande de ses camarades. Après avoir discuté de cette traduction avec sa meilleure amie, Yûko Harada, et lui avoir également présenté une version parodique, Concrete Road ("la route en béton", en référence à la banlieue où elle vit), Shizuku laisse malencontreusement son brouillon sur un banc. Ce brouillon est récupéré par un garçon qu’elle ne connait pas et qui le lui rend, non sans s’être moqué de la version parodique qu’il juge idiote.

Le lendemain, Shizuku part à la bibliothèque en train et trouve un chat installé à côté d’elle. Intriguée par le comportement étrange de ce chat (qui sait à quelle station descendre !), elle le suit jusqu’à son domicile, une boutique d’antiquités où travaille un vieux monsieur, Nishi, qui lui montre des objets très rares, notamment une statuette représentant un chat anthropomorphe. Shizuku se rappelle ensuite que son père l’attend à la bibliothèque pour déjeuner et part précipitamment. Elle est très vite rattrapée par le garçon de la veille qui lui donne le panier-repas qu’elle a oublié dans la boutique. En effet, il s’avère que celui-ci est le petit-fils de Nishi ! Mais ça n’est pas tout, il est aussi le mystérieux Seiji Amazawa qui emprunte les mêmes livres qu’elle. Et c’est ainsi qu’après un mauvais départ entre eux, Shizuku et Seiji vont peu à peu se rapprocher et s’encourager à réaliser leurs rêves respectifs (l’écriture de romans pour elle et la fabrication artisanale de luths pour lui)...

Commentaires

Ce film du studio Ghibli réalisé en 1995 aura mis pas moins de 20 ans pour arriver jusqu’en France. Il faut dire qu’il n’a été réalisé ni par Hayao Miyazaki (Porco Rosso, Le voyage de Chihiro), ni par Isao Takahata (Le tombeau des lucioles, mes voisins les Yamada) mais par Yoshifumi Kondô, dont c’était la première et dernière réalisation, l’artiste étant décédé prématurément en 1998.
Le film porte malgré tout la patte de Miyazaki car ce dernier a écrit le scénario et dessiné le storyboard. C’est également lui qui a choisi un manga de Aoi Hiiragi, Mimi wo Sumaseba (un seul tome sorti en 1989), pour servir de base à ce film. Ce n’était pas la première fois que le studio adaptait un manga (et en l’occurrence un shôjô manga) pour en faire un film puisque cela avait déjà été fait par Isao Takahata avec Omoide Poroporo en 1991. Ce sera à nouveau le cas en 2011 avec La colline aux coquelicots de Gôrô Miyazaki. Si tu tends l’oreille est relativement proche du manga d’origine, même si on note quelques différences comme l’âge des héros (qui ont 3 ans de plus dans le film) ou la plus grande implication des parents de Shizuku dans la vie de cette dernière.

Le film a coûté très cher à l’époque de sa conception en raison de l’utilisation d’images réalisées par ordinateur pour les séquences - pourtant courtes - où Shizuku voyage dans l’univers de son roman avec Baron (personnage inspiré par la statuette de chat que possède Nishi). Aujourd’hui banale, la technologie numérique était peu répandue à l’époque et c’était d’ailleurs la première fois que le studio Ghibli y avait recours. Néanmoins, cela semblait primordial pour donner vie aux superbes décors impressionnistes réalisés par le peintre Naohisa Inoue dont la plupart des travaux représentent un monde qu’il a lui-même imaginé : Iblard. Le peintre a d’ailleurs réalisé en 2007 un court-métrage intitulé Iblard Jikan (Le temps d'Iblard) pour les studios Ghibli. Les autres décors du film sont moins impressionnants mais cependant très réussis aussi car basés sur des photographies de la banlieue de Tôkyô.

Autre point notable du film, l’utilisation de la chanson Country Road chantée par Olivia Newton-John (Grease) au début du film et reprise par la voix japonaise de Shizuku au cours du film. On soulignera l’effort réalisé dans la version française d’avoir traduit cette chanson dans notre langue (sauf dans le générique de début évidemment).

Si tu tends l’oreille, qui est une réflexion sur les rêves et les aspirations de la jeunesse, a remporté un énorme succès au Japon lors de sa sortie, succès qui laissait présager que Yoshifumi Kondô deviendrait un nouveau réalisateur phare du studio. Après son décès, il faudra attendre plusieurs années pour que de nouveaux longs-métrages soient confiés à d’autres personnes que Miyazaki ou Takahata. Ainsi, Hiroyuki Morita (dont c’est la seule participation à un film du studio Ghibli) est choisi en 2002 pour réaliser Le royaume des chats, basé sur un autre manga de Aoi Hiiragi dans lequel apparait le personnage de Baron. La mangaka avait également écrit une suite à Mimi wo Sumaseba (Mimi wo sumaseba: shiawase na jikan / Si tu tends l’oreille : Temps heureux), où elle montrait la suite des aventures de Seiji et Shizuku, mais cette histoire-là n’a pas été adaptée en animation.

A noter que lors de sa sortie au Japon, le film était précédé d'un clip réalisé par Miyazaki pour illustrer la chanson On Your Mark du groupe Chage and Aska. Ce clip est inédit en France.

Auteur : Arachnée
Si Tu Tends l’Oreille - image 1 Si Tu Tends l’Oreille - image 2 Si Tu Tends l’Oreille - image 3 Si Tu Tends l’Oreille - image 4 Si Tu Tends l’Oreille - image 5 Si Tu Tends l’Oreille - image 6 Si Tu Tends l’Oreille - image 7 Si Tu Tends l’Oreille - image 8 Si Tu Tends l’Oreille - image 9 Si Tu Tends l’Oreille - image 10 Si Tu Tends l’Oreille - image 11 Si Tu Tends l’Oreille - image 12 Si Tu Tends l’Oreille - image 13 Si Tu Tends l’Oreille - image 14 Si Tu Tends l’Oreille - image 15 Si Tu Tends l’Oreille - image 16 Si Tu Tends l’Oreille - image 17 Si Tu Tends l’Oreille - image 18 Si Tu Tends l’Oreille - image 19 Si Tu Tends l’Oreille - image 20 Si Tu Tends l’Oreille - image 21 Si Tu Tends l’Oreille - image 22 Si Tu Tends l’Oreille - image 23


Mimi wo sumaseba © Aoi Hiiragi / Studio Ghibli, Tokuma, Hakuhodo, NTV
Fiche publiée le 17 janvier 2015 - Dernière modification le 02 novembre 2016 - Lue 3825 fois