Manie Manie  Les Histoires du Labyrinthe

Fiche technique
Nom originalManie-Manie meikyû monogatari (Manie-Manie 迷宮物語)
OrigineJapon
Année de production1987
ProductionKadokawa Shoten, Madhouse
Nombre d'épisodes50 minutes
Auteur nouvelleTaku Maruyama
RéalisationRintarô, Yoshiaki Kawajiri, Katsuhiro Otomo
ProductionMasao Maruyama
Producteur exécutifHaruki Kadokawa
ScénariiRintarô, Yoshiaki Kawajiri, Katsuhiro Otomo
AnimationAtsuko Fukushima, Reiko Kurihara, Manabu Ôhashi, Shinji Ôtsuka, Nobumasa Shinkawa, Toshio Kawaguchi, Kengo Inagaki, Koji Morimoto, Katsuhiro Otomo, Takashi Nakamura, Kunihiko Sakurai
Chara-DesignAtsuko Fukushima, Yoshiaki Kawajiri, Katsuhiro Otomo
Mecha-DesignTakashi Watabe, Satoru Kumagai
Direction de l'animationAtsuko Fukushima, Yoshiaki Kawajiri, Takashi Nakamura
Direction artistiqueYamako Ishikawa, Katsushi Aoki, Takamura Mukuo
Direction photographieKin'Ichi Ishigawa
MusiquesMickey Yoshino
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT1997 (Paris Première - sketch 'Death Circus')
1ère diff. Cable/Sat/TNT19 et 20 décembre 2009 (Gong)
Rediffusions9 janvier 2011 (Nolife)
Editions
Sortie en VHSJanvier 2001 (Dynamic Visions)
Sortie en DVD14 février 2008 (Dybex)
Synopsis

Le film s’ouvre sur un premier sketch intitulé Labyrinthe et réalisé par Rintaro : dans un environnement évoquant le monde de l’enfance – y compris pour le graphisme très dépouillé – une fillette prénommée Sachi part à la recherche de son chat. En traversant le miroir d’une pendule, elle se retrouve devant un chapiteau de cirque où un clown l’invite à entrer pour y regarder le spectacle suivant.

Le second sketch (Le Coureur ou Running Man), réalisé par Yoshiaki Kawajiri, se déroule durant une course automobile quelque part aux États-Unis dans un futur proche. Le Death circus est réputé pour sa dangerosité et toutes les stratégies sont permises pour gagner. Le favori de la course prénommé Zack Drew est le seul à avoir survécu à ce circuit de la mort aussi longtemps. Le journaliste Bob Stone, qui a enquêté sur Zack, raconte ce qu’il a appris durant ses investigations. Il semblerait que Zack ait fini par développer des pouvoirs psychiques liant son esprit à son bolide sans qu’il n’en ait conscience. Durant la course, il finit par perdre le contrôle de ses pouvoirs, ce qui causera sa perte.

Le troisième sketch (Stopper le travail) est réalisé par Katsuhiro Otomo. Tsutomu Sugioka a été chargé par son chef d’empêcher la poursuite des travaux d’une immense cité en pleine jungle. Bien qu’elle tombe déjà en ruines, les robots refusent toujours d’arrêter leur travail. Bien que peu enthousiaste au départ, Tsutomu découvre peu à peu pourquoi ses prédécesseurs ont fini par sombrer dans la folie avant de disparaître et décide d’attaquer au cœur même de la cité pour mettre un terme définitif à cette construction.

Commentaires

Tout comme Robot Carnival et Memories, Manie Manie est un film à sketch auquel a participé Katsuhiro Otomo. L’histoire propose cette fois-ci une réelle continuité, la petite Sachi et son chat assumant en quelque sorte le lien entre les différents sketchs puisqu’elle apparaît au tout début du film puis à la fin. Chaque sketch a cependant un style propre : réaliste dans "Stoper le travail", proche d'un thriller dans "Le coureur" ou onirique et même effrayant pour "Labyrinthe".
Ainsi, le premier sketch est similaire à un dessin d'enfant : les traits ne sont pas réguliers, ils se déforment volontairement, la perspective est absente, le monde est vraiment vu au travers des yeux d'une enfant. On retrouve dans le second sketch le style propre à Kawajiri : dominance des couleurs rouges et bleues ainsi qu’une mise en scène violente et dynamique. L’ambiance rappelle des films américains comme Blade Runner ou Rollerball. Enfin, le troisième sketch, au style graphique proche d’Akira, est parsemé d’humour grinçant par l’intermédiaire du personnage de Tsutomu et son quotidien routinier qui se détériore de jour en jour (les repas qu’on lui sert finissent par ne ressembler à plus rien). Cette partie propose aussi une réflexion intéressante sur les rapports entre l’homme et la machine.
La musique classique est très présente dans les 3 parties, particulièrement dans "Labyrinthe" et "Stopper le travail". On y retrouve des compositions de Georges Bizet ("Carmen"), mais aussi d’Erik Satie ("Les Gymnopédies"), dont le prénom Sachi pourrait être une transposition phonétique en japonais.

Manie Manie a d’abord été projeté au Tôkyô International Fantastic Film Festival en 1987 avant de sortir dans les salles japonaises deux ans plus tard. Aux États-Unis, il fera partie dès 1992 des sorties VHS de l’éditeur Streamline Pictures. En France, il faudra attendre le début des années 2000 avant que Dynamic Visions ne propose le film en VHS puis en DVD.

Liste des épisodes
01. Labyrinthe
02. Le coureur
03. Stopper le travail
Auteur : veggie 11
Sources :
http://www.dvdanime.net/ (images)
Manie Manie - image 1 Manie Manie - image 2 Manie Manie - image 3 Manie Manie - image 4 Manie Manie - image 5 Manie Manie - image 6 Manie Manie - image 7 Manie Manie - image 8 Manie Manie - image 9 Manie Manie - image 10 Manie Manie - image 11 Manie Manie - image 12 Manie Manie - image 13


Manie-Manie meikyû monogatari © / Kadokawa Shoten, Madhouse
Fiche publiée le 29 août 2014 - Dernière modification le 23 mars 2016 - Lue 2199 fois