Memories

Fiche technique
Nom originalMemories (メモリーズ)
OrigineJapon
Année de production1995
ProductionBandai, Kodansha
AnimationStudio 4°C, Madhouse
Nombre d'épisodes113 minutes (ou 3 épisodes)
AuteurKatsuhiro Otomo
RéalisationKôji Morimoto, Tensai Okamura, Katsuhiro Otomo
ProductionEiko Tanaka, Masao Maruyama
Producteur exécutifShigeru Watanabe, Teruo Miyahara, Makoto Yamashina
SupervisionYoshiaki Kawajiri
ScénariiSatoshi Kon, Katsuhiro Otomo
Chara-DesignHidekazu Ohara, Toshiyuki Inoue, Hirotsugu Kamazaki
Mecha-DesignTakashi Watabe, Morifumi Naka
DesignMitsuo Iso
Direction de l'animationToshiyuki Inoue, Hirotsugu Kamazaki, Morifumi Naka, Hidekazu Ohara, Shigeru Fujita (assistant), Michio Mihara (assistant), Yutaka Minowa (assistant)
Direction artistiqueTatsuya Kushida
Direction de la 3DHiroaki Andô
Conception / Rech. DécorsHiroshi Katô
LayoutSatoshi Kon, Sunao Katabuchi
CouleursYûko Kobari, Takako Suzuki, Terumi Nakauchi
MontageTakeshi Seyama
Direction photographieHiroaki Edamitsu, Hitoshi Yamaguchi
MusiquesYôko Kanno, Jun Miyake, Hiroyuki Nagashima
Adaptation françaiseCaroline Vandjour
Direction de doublageGuylaine Gibert
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT17 et 26 mai 2005 (MCM)
Rediffusions21 octobre et 1er novembre 2008 (Virgin 17)
Editions
Sortie en DVD04 août 2004 (Sony)
Synopsis

Memories se compose de trois histoires complètes (ou sketchs) indépendantes l’une de l’autre :
Dans Magnetic Rose, trois éboueurs de l’espace se retrouvent pris au piège dans les souvenirs d’une mystérieuse cantatrice après avoir infiltré l’épave d’un vaisseau spatial pris dans un important champ magnétique.
Dans Stink Bomb, un jeune laborantin en pharmaceutique enrhumé avale par mégarde une pilule qui le transforme en bombe puante humaine ! Ce soi-disant médicament est en fait le résultat d’un projet top-secret né d’une collaboration entre le gouvernement japonais et le groupe pharmaceutique. Une folle course-poursuite s’engage alors entre l’armée et le jeune homme qui n’est pourtant au courant de rien.
Dans Cannon Fodder, on suit le quotidien d’une famille normale vivant dans une ville vouant un véritable culte aux canons et dont la seule activité "industrielle" de la ville est de produire et de tirer au canon contre un ennemi invisible (et peut-être même inexistant).

Commentaires

Le film est tiré d’un manga de Katsuhiro Otomo (Akira, Steamboy) paru au Japon sous le titre Kanojo no Omoide (Ses souvenirs) en 1990. C’est le second film à sketchs auquel participe le réalisateur après Robot Carnival en 1987. Supervisant la réalisation du troisième sketch, Cannon Fodder, il confie la réalisation de Magnetic Rose à Koji Morimoto (Robot Carnival, Animatrix) et de Stink Bomb à Tensai Okamura (Wolf's Rain, Medabots). Satoshi Kon (Perfect Blue, Tôkyô Godfathers) signe quant à lui le scénario du premier sketch. Contrairement à Robot Carnival dont les différents sketchs, bien qu’artistiquement très différents, étaient reliés par un fil conducteur (les robots), les trois sketchs de Memories ne se ressemblent absolument pas.
Magnetic Rose est une grande épopée spatiale et poétique sur fond de musique d’opéra avec un design très réaliste, se rapprochant du classique de science-fiction 2001, l’odyssée de l’espace. La musique en particulier, composée par Yôko Kanno mais reprenant certains airs célèbres comme Madame Butterfly de Giacomo Puccini, apporte une ambiance inquiétante mais également tragico-romantique à l’histoire de cette chanteuse d’opéra enfermée dans son passé glorieux. On notera aussi des décors en 3D qui s’intègrent encore assez bien aux dessins en 2D, bien que très voyants vu l’âge du film.
A contrario, Stink Bomb peut se décrire comme une parodie délirante des films prenant place durant la Guerre Froide, notamment au travers de ce projet entre des scientifiques et le gouvernement. Le design des personnages rappelle quelque peu les films de propagande de la Seconde guerre mondiale. Le film évoque aussi un aspect très antimilitariste : l’armée n’est pas présentée sous un jour très favorable et les conséquences de leurs actes sont désastreuses pour la population.
Quant à Cannon Fodder, son aspect graphique très épuré (évoquant des livres pour enfants) est contrebalancé par un scénario grinçant qui tourne en dérision les valeurs militaires et la répétition des activités du quotidien.

Le film est sorti directement en DVD en France, bien qu’il ait eu droit à une sortie cinéma dans son pays d’origine. Il a été récompensé par le prix Mainichi Noburô Ôfuji en 1995.

Liste des épisodes
01. La Rose Magnétique
02. La Bombe Puante
03. Chair à Canon
Doublage
Voix françaises (Studio Dubbing Brothers) :
Philippe RésimontHeinz
Micheline GoethalsEva Pridl
Bruno MullenaertsMiguel
Stéphane FlamandLe petit garçon
 
» Cast étendu
Auteur : veggie 11
Memories - image 1 Memories - image 2 Memories - image 3 Memories - image 4 Memories - image 5 Memories - image 6 Memories - image 7 Memories - image 8 Memories - image 9 Memories - image 10 Memories - image 11 Memories - image 12 Memories - image 13 Memories - image 14 Memories - image 15 Memories - image 16


Memories © Katsuhiro Otomo / Bandai, Kodansha
Fiche publiée le 24 juillet 2014 - Dernière modification le 13 avril 2017 - Lue 2419 fois