Gen d'Hiroshima

Fiche technique
Nom originalHadashi no Gen (はだしのゲン)
Gen le va-nus-pieds
OrigineJapon
Année de production1983
ProductionGen Production
AnimationMadhouse
Durée85 minutes
Auteur mangaKeiji Nakazawa
RéalisationMasaki Mori
Assistant-réalisationYukio Suzuki
ProductionTakanori Yoshimoto, Yasuteru Iwase
ScénariiKeiji Nakazawa
Mise en scèneMasao Maruyama
AnimationYoshiaki Kawajiri, Nobumasa Shinkawa, Reiko Kurihara, Yasuomi Umetsu, Kyôko Matsubara, Kiyotoshi Aoi, Masato Kimura, Hideyuki Motohashi, Kôichi Tsuchida, Itaru Saitô, Osamu Tsuruyama, Osamu Kamijô, Takuo Noda, Shigetaka Kiyoyama, Jôji Yanase, Tsukasa Tannai, Manabu Ôhashi
Chara-DesignKazuo Tomizawa
Direction de l'animationKazuo Tomizawa, Nobuko Yuasa-Burnfield (assistante)
Direction artistiqueKazuo Oga
DécorsKatsushi Aoki, Akira Yamakawa, Miyuki Kudo, Yûji Ikehata, Hiromi Andô
CouleursMichiyo Iriomote
MontageHarutoshi Ogata
Direction photographieKin'Ichi Ishigawa
MusiquesKentarô Haneda
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNTDécembre 2009 (KZTV)
Rediffusions1er, 03 et 15 août 2010 (KZTV)
Editions
Sortie en DVD4 décembre 2006 (Kaze)
Synopsis

Japon, 1945. Cela fait maintenant quatre ans que le pays s’est engagé contre les Alliés dans la seconde guerre mondiale. Chaque jour, les Américains gagnent un peu plus de terrain et ont même détruit les bases aériennes : leur victoire contre les Nippons semble quasiment acquise. A Hiroshima, les habitants vivent dans une certaine insouciance (malgré le rationnement de nourriture), sans se douter de l’horreur dans laquelle ils seront bientôt plongés. C’est le cas de la famille Nagaoka, composée de deux petits garçons, Gen et Shinji, de leur grande sœur, Eiko, et de leurs parents, Daikichi et Kimié. Cette dernière est enceinte et souffre plus que le reste de sa famille du manque de nourriture (pour l'aider, ses fils vont voler une carpe dans une propriété privée !) Quant au père, il est très mal vu du reste des habitants en raison de son antipatriotisme et de son refus de participer à cette guerre. Un jour, celui du 06 août 1945, des avions de reconnaissance survolent la ville, sans inquiéter ses habitants qui ont l’habitude de ces manœuvres aériennes de la part des Américains. Cependant, cette fois ce sont des B-29, des bombardiers dont l’un transporte à son bord une bombe atomique, qui sont dans le ciel. A 8h15 la bombe s’abat alors sur la ville qui est détruite sur le coup à cause du souffle de l’explosion et de la chaleur (4000°C) qui fait même fondre les êtres humains. Gen et sa mère font partie des quelques survivants mais Daikichi, Eiko et Shinji décèdent sous leurs yeux... Peu après, alors que le choc a provoqué un accouchement prématuré à Kimié (dont le bébé est une petite fille, Tomoko), une pluie noire chargée de radiations se met à tomber sur Hiroshima. Dans ce chaos, Gen va devoir s’occuper de ce qui lui reste de famille en se souvenant de ce que son père lui répétait souvent (de manière tristement prophétique) : "Deviens aussi fort que le blé, qui résiste au froid et au vent, même après s’être fait piétiner"...

Commentaires

A l’origine, Gen d’Hiroshima est un manga en dix volumes publié de 1973 à 1985. Peu de gens le savent mais il s’agit d'un des tous premiers mangas édités en France (avec "Le vent du nord est comme le hennissement d'un cheval noir" et les quelques œuvres courtes publiées dans la revue "le cri qui tue"), en l’occurrence en 1983, chez Les Humanoïdes Associés (collection Autodafé). Seul le premier volume sortira alors, volume réédité par Albin Michel en 1990 sous le titre "Mourir pour le Japon" (avec un peu plus de pages). Ce n’est finalement qu’en 2003 qu’une édition complète voit le jour, chez l’éditeur Vertige Graphic. Une version de poche, (la précédente était au format A4), a également commencé à paraître en 2007. Le film qui nous intéresse ici reprend les quatre premiers volumes, de manière plus ou moins fidèle (certains passages sont ainsi raccourcis ou placés dans un ordre différent). Certains points ont par ailleurs été édulcorés, notamment l’antipatriotisme du père qui est évoqué mais pas ses conséquences (dans le manga Daikichi est emprisonné pour "pacifisme") et l’aspect politique (obstination du Japon à poursuivre la guerre). Les grands frères de Gen, Koji et Akira, ont aussi disparu. En revanche, la violence graphique, insoutenable dans la version papier, est toute aussi terrible ici. On retrouve aussi le caractère bon enfant du héros qui tranche avec les horreurs se déroulant autour de lui.

Il faut savoir que Gen d’Hiroshima est une œuvre quasiment autobiographique. Ainsi, l’auteur, Keiji Nakazawa, a été victime du bombardement atomique d’Hiroshima et a aussi perdu son père, sa sœur ainée et son petit frère. En 1961, il entame une carrière de mangaka (son premier manga est publié deux ans plus tard) mais au départ ses œuvres sont plutôt légères. C’est à la mort de sa mère, consumée de l’intérieur par les radiations, qu’il décide de faire des mangas pour dénoncer les horreurs de la guerre. Il publie tout d’abord Kuroi ame ni utarete ("sous la pluie noire") en 1968 et Aru hi Totsuzen ("soudain un jour") en 1970 puis Ore wa mita ("je l’ai vu") en 1972, un court récit autobiographique dans lequel il décrit son expérience du bombardement. Devant les critiques positives, il décide de reprendre cette histoire avec un manga plus long. Très vite, celui-ci est adapté au cinéma en trois films live sortis en 1976, 1977 et 1980, puis en deux films d’animation en 1983 et 1986. Il existe aussi un téléfilm live diffusé à la télévision nippone en 2007.

Le premier film d’animation, celui dont traite cette fiche, a remporté le Prix Mainichi (décerné par le journal homonyme) en 1983. Pour l’anecdote, ce prix a aussi récompensé des œuvres comme Nausicaä, Mon voisin Totoro, Memories, Millenium Actress ou encore Amer Béton les années suivantes. En France, le film (comme l’édition intégrale du manga) sort tardivement et en conséquence passe très inaperçu, contrairement au Tombeau des Lucioles (auquel il est souvent comparé bien que les deux films soient assez différents).

Auteur : Arachnée
Gen d'Hiroshima - image 1 Gen d'Hiroshima - image 2 Gen d'Hiroshima - image 3 Gen d'Hiroshima - image 4 Gen d'Hiroshima - image 5 Gen d'Hiroshima - image 6 Gen d'Hiroshima - image 7 Gen d'Hiroshima - image 8 Gen d'Hiroshima - image 9 Gen d'Hiroshima - image 10 Gen d'Hiroshima - image 11 Gen d'Hiroshima - image 12


Hadashi no Gen © Keiji Nakazawa / Gen Production
Fiche publiée le 11 août 2014 - Dernière modification le 14 décembre 2016 - Lue 1970 fois