Les Voyageurs de la Forêt

Résumé complet

Au lever du jour, après avoir demandé à ses enfants de faire leur petite toilette du matin, ainsi que quelques exercices de sauts de branche en branche sur l'arbre où ils vivent, Maman écureuil part, comme à son habitude, chercher le petit déjeuner. En attendant son retour, Galopin, l'un des enfants qui ne peut rester en place, décide non pas de continuer à sauter de branche en branche, mais prend son élan pour atteindre un autre arbre, ce qu'il parvient à exécuter tout en faisant l'admiration d'un geai se trouvant là. Galopin, curieux, demande alors à l'oiseau où il vit, et celui-ci que de lui répondre qu'il vient d'une autre forêt, non loin de celle-ci. Galopin, encore très jeune, est quelque peu surpris d'apprendre qu'il existe un autre lieu tout aussi boisé que celui qu'il connaît, sa vision du monde à son jeune âge se contentant de la région qui l'a vu naître. Le geai lui apprend également que la forêt d'où il vient est bien plus grande que celle où vit Galopin, et qu'on y trouve une abondance de nourriture en petits fruits, champignons et autres pommes de pin. L'oiseau alors s'envole un peu plus loin, Galopin parvenant de suite à sauter sur un autre arbre pour le rejoindre et poursuivre la conversation. Mais le geai désire reprendre son chemin ; alors Galopin lui demande s'il peut lui permettre de le suivre encore un peu pour en savoir davantage sur la merveilleuse forêt dont l'oiseau reprend la direction...

Pendant ce temps, Maman écureuil cherche en vain de la nourriture. Elle ne trouve au final qu'une pomme de pin vide qu'elle jette, désappointée, un peu plus loin, et qui retombe sur la tête d'un écureuil gris qu'elle n'avait pas vu, celui-ci se reposant derrière un tronc d'arbre. Cet autre rongeur qui est lui-même à la recherche de quelque nourriture, et n'ayant absolument rien trouvé tout comme elle, lui apprend hélas que la forêt semble ne plus pouvoir nourrir ses habitants. Toutefois, tout en discutant, Maman écureuil découvre un petit champignon encore consommable qu'elle est prête à partager avec l'écureuil gris qui ne l'avait point vu, et ce bien qu'il se reposait tout près de lui. C'est alors qu'un grand silence se fait dans la forêt. Des petites souris affolées et terrifiées arrivent près d'eux en courant et leur apprennent qu'une belette rode dans les parages. De suite, Maman écureuil se précipite dans la direction de ses enfants et les retrouve rapidement, si ce n'est Galopin qui n'est pas encore rentré et que l'on entend à ce moment-là, au loin, appeler au secours, ayant été pris en chasse par ladite belette. Heureusement, sa rapidité lui permet de retrouver son foyer, et Maman écureuil qui ne pouvait crier pour lui indiquer le chemin, pour ne point donner l'occasion à la belette de trouver son nid, se montre à celle-ci pour qu'elle l'a prenne en chasse et l'éloigner ainsi de son habitat. Finalement, malgré une légère blessure à l'une de ses pattes, elle parvient à rejoindre ses enfants, la belette ayant perdu sa trace...

Le lendemain, Maman écureuil apprend à ses enfants qu'ils vont devoir quitter leur forêt pour une autre car la nourriture manque à celle qui les a accueilli depuis leur naissance. Galopin propose alors de prendre la direction que lui a indiqué le geai et, sa maman ne pouvant de suite se déplacer sur une grande distance à cause de sa blessure qui l'incommode quelque peu, il est prêt à partir en éclaireur pour trouver la forêt dont l'oiseau lui a dit le plus grand bien en ses ressources alimentaires. Pour dissiper les doutes de Maman écureuil, un coq de bruyère juché sur une branche, tout près de là, dit à celle-ci que son enfant est fort capable de réussir dans cette entreprise, ayant notamment pour lui sa rapidité. Sur l'insistance de son enfant, Maman écureuil se résout à le laisser partir le ventre vide sans emporter aucune nourriture, et le temps de l'y autoriser, Galopin est déjà loin...

Sitôt Galopin parti, arrive l'écureuil gris que Maman écureuil a rencontré le jour précédent. Celui-ci lui remet le champignon qu'elle avait trouvé puis oublié dans sa précipitation suite à l'annonce de l'arrivée de la belette. Maman écureuil demande alors au coq de bruyère s'il peut apporter ce champignon à Galopin qui en aura besoin pour reprendre des forces pendant son voyage, l'oiseau s’exécutant en prenant note également de ne point dire à Galopin que c'est sa maman qui le lui envoie. Après quelques minutes de vol, le coq de bruyère apercevant Galopin fait en sorte de ne point être vu de celui-ci et dépose le champignon sur le chemin du petit écureuil. Quelques instants plus tard, ce dernier trouve le mycète et est fort heureux de sa découverte. S’apprêtant à en croquer un tout petit morceau, une poule de bruyère l’apercevant et le connaissant lui demande ce qu'il fait par ici, celle-ci lui indiquant dans le même temps s'en retourner chez elle, près du foyer de Galopin. Profitant de cette occasion, ce dernier lui demande alors de remettre le champignon à sa maman, ce qu'elle fait un peu plus tard en la saluant de la part du petit écureuil.

Peu après, Galopin arrive enfin en bordure de la forêt du geai. Il ne lui reste plus qu'à traverser le ruisseau et pour cela, il utilise comme embarcation, un tronc d'arbre trouvé près de la rive. Mais Galopin a bien du mal à conserver son équilibre, le rondin roulant sous ses pattes et s'en allant à la dérive sans qu'il puisse le diriger, et de plus tout en tournoyant. Un groupe de trois castors voulant protéger leur barrage de ce danger potentiel l'avertissent qu'il risque d’abîmer leur construction s'il continue comme cela. Galopin attrape alors une branche d'arbre penchant vers le ruisseau et s'y accroche, stoppant en même temps avec quelque difficulté son embarcation, pendant que les castors viennent à lui pour repousser le tronc et l'emmener un peu plus loin. Mais étant resté accroché à la branche et ne pouvant tenir plus longtemps, Galopin finit par lâcher prise et tombe dans le ruisseau pour être de suite secouru par le trio de rongeurs.

Après s'être remis de ses émotions, et avoir profité d'un repos mérité grace à l'hospitalité des castors, Galopin visite la forêt du geai et découvre, comme ce dernier le lui avait conté, toutes les bonnes nourritures que cette nature peut offrir. L'oiseau arrive alors et s'enquière des impressions de Galopin et lui montre, en haut d'un arbre, une cavité idéale pour en faire un nid. Le jeune écureuil l'a visite aussitôt et l'endroit lui plaisant beaucoup, il commence par y engranger quelques denrées et provisions. Puis il est temps pour lui de retourner en son foyer pour faire partager sa découverte aux siens, puis les emmener dans leur nouvel habitat, et ce malgré les conseils du castor qui lui dit qu'il est peut-être préférable qu'il patiente un peu que l'orage qui arrive soit passé, ce qui ne fait pas peur à Galopin qui se sent bien plus rapide que les nuages noirs.

Pendant ce temps, avec ses enfants et leur ami l'écureuil gris, et ce malgré la tempête qui se lève, Maman écureuil s'est un peu éloignée de son nid pour attendre l'arrivée de Galopin pour lequel elle est très inquiète, son absence commençant à se faire longue. La belette ayant trouvé à ce moment-là le foyer vide de la famille écureuil s'y est installée et Galopin, n'ayant pas rencontré sa maman sur le chemin du retour, arrive chez lui pour apercevoir avec surprise le visage du carnivore dans l'entrée du nid. Le mustélidés bondit alors et poursuit Galopin de branche en branche jusqu'à ce que grâce à la foudre s'abattant sur un arbre tout proche, celui-ci emmène dans sa chute la belette.

Enfin, Galopin retrouve sa maman, et l'aventure se termine dans la forêt du geai, en leur nouveau foyer, le petit écureuil courageux profitant du nid pour y dormir de tout son long, quelque peu épuisé par tant d'efforts dépensés, mais déjà heureux en son sommeil de la nouvelle vie qui l'attend.


» Retour à la fiche


Les Voyageurs de la Forêt - image 1 Les Voyageurs de la Forêt - image 2 Les Voyageurs de la Forêt - image 3 Les Voyageurs de la Forêt - image 4 Les Voyageurs de la Forêt - image 5 Les Voyageurs de la Forêt - image 6 Les Voyageurs de la Forêt - image 7 Les Voyageurs de la Forêt - image 8 Les Voyageurs de la Forêt - image 9 Les Voyageurs de la Forêt - image 10


Lesnye Puteshestvenniki © Soyuzmultfilm
Fiche publiée le 24 février 2014 - Dernière modification le 21 août 2016 - Lue 6309 fois