Sans Famille

Fiche technique
Nom originalChibikko Remi to meiken Capi (ちびっ子レミと名犬カピ)
OrigineJapon
Année de production1970
ProductionTôei Company
AnimationTôei Animation
Durée81 minutes
Auteur romanHector Malot
RéalisationYûgo Serikawa
Assistant-réalisationMineo Kachita, Yoshikatsu Kasai
ProductionHiroshi Okawa
ScénariiMasaharu Segawa
AnimationYasuji Mori, Masatake Kida, Katsuya Oda, Tatsuji Kino, Satoshi Maruyama, Akihiro Ogawa
Chara-DesignAkira Daikuhara
Direction de l'animationAkira Daikuhara
Direction artistiqueTomô Fukumoto
DécorsFumihiro Uchikawa, Eiji Itoh, Isamu Tsuchida
CouleursShigeyoshi Endô
MontageYutaka Chikura
Direction photographieAkio Hayashi, Shigeyoshi Ikeda
MusiquesChuji Kinoshita
Adaptation françaiseEmmanuel Fouquet (2ème doublage)
Diffusions
1ère diffusion francophone30 décembre 1984 (Radio Québec - Ciné-Cadeau)
Editions
Sortie en VHSannées 80? (Initial)
Octobre 1992 (UGC Vidéo - Il était une fois...)
Sortie en DVDMai 2005 (Ben J Productions)
Synopsis

Rémi est un petit garçon de huit ans qui vit dans le village pauvre de Chavanon avec sa maman Barberin, son chien Capi et son perroquet Pepe. Mais un jour, son père revient à la maison après un grave accident de travail et lui apprend qu'il est en réalité un enfant trouvé. À court d'argent, son père adoptif décide de vendre Rémi à Vitalis, un musicien ambulant qui parcourt le pays avec sa troupe d'animaux savants (un singe et deux chiens). D'abord désemparé devant une telle injustice, Rémi finit par s'attacher à Vitalis et décide de devenir lui-même musicien ambulant tout en espérant retrouver un jour sa véritable mère. Mais les malheurs s'acharnent sur le pauvre Rémi qui devra faire preuve de courage et de volonté pour s'en sortir et parvenir à une vie de bonheur.

Commentaires

Première adaptation nippone du roman bien connu d'Hector Malot, ce film n'adapte que très sommairement l'histoire originale. Pour pallier la limite de temps imposée par un format de 80 minutes, le scénario se concentre avant tout sur la recherche de la mère de Rémi et sur un Rémi musicien ambulant (alors que dans le roman il accumule différents métiers au cours de l'histoire). Le ton mélodramatique de l'histoire a été quelque peu atténué par l'ajout de séquences humoristiques, notamment au travers des pitreries de Capi et de Pepe. Quant aux animaux présents, ils sont ici capables de converser avec les humains. Quelques différences sont également à souligner par rapport au roman : tout d'abord, le chien Capi (qui est ici un Saint-Bernard) appartient bien à Rémi et non plus à Vitalis. De même, le personnage du perroquet Pepe n'apparaît pas dans l'histoire. Quant au jeune frère handicapé de Rémi, Arthur, il a laissé place à une fillette prénommé Lisa (Liz en VO) en pleine santé. Le père adoptif de Rémi, Jérôme Barberin, est présenté ici comme un homme violent et sans-cœur qui vend Rémi comme un objet parce qu'il veut se débarrasser de lui; le film oublie ainsi toute la condition sociale dans laquelle se retrouvent les Barberin après le licenciement du mari et l'injustice sociale dont il est victime.
Le film ne s'attarde d'ailleurs pas beaucoup sur la situation économique et sociale des paysans français de la fin des années 1870 et les Barberin présentés dans le film ne semblent pas si démunis que ça. De même, Vitalis est censé être très pauvre, mais au début lorsqu'il prend Rémi avec lui on le voit voyager à bord d'un bateau où on ne voit ni capitaine ni autre passager ! On ne sait pas vraiment pourquoi ni s'il s'agit d'un simple ferry pour traverser le fleuve. Si quelques anachronismes restent présents au début de l'histoire, globalement la France de 1878 est relativement bien représentée (on évite notamment la présence de la Tour Eiffel lors du passage à Paris). Techniquement, le film est assez joli à voir grâce à de magnifiques décors très colorés et un chara-design agréable quoique très désuet.

Le film a bénéficié de deux doublages : un premier qui semble dater des années 70 (pour une éventuelle sortie cinéma ?) au vu du ton employé par les comédiens, avec un casting similaire à celui de Bulles sous les Mers puis un second réalisé en 2005 pour la sortie DVD. Ce dernier est très correct, mais on constate quelques légères différences avec la VO : le beau-frère de Mme Mulligan devient son frère et Maman Barberin n'est jamais nommée avec son nom de famille. D'autre part, la chanson présente en VO qui sert de générique de début et de fin a été adaptée en français.

Doublage
Voix françaises (Studio Ager Film) :
1er doublage:
Geneviève HersentRémi
Michel BardinetVitalis
Pierre-Auguste RichardCapi
Jean LouisJoli Cœur
Jacques HerlinPoivre
Geneviève GéraldMme Milligan
2ème doublage:
Nathalie BienaiméRémi
Michel Tugot-DorisVitalis
Bernard DemoryCapi
Yann PichonJoli Cœur
Emmanuel FouquetPoivre
Danièle HazanMme Barberin
Olivia DutronMme Milligan
Philippe RoullierVoix-off
Auteur : veggie 11
Doublage : Arachnée
Sans Famille - image 1 Sans Famille - image 2 Sans Famille - image 3 Sans Famille - image 4 Sans Famille - image 5 Sans Famille - image 6 Sans Famille - image 7 Sans Famille - image 8 Sans Famille - image 9 Sans Famille - image 10 Sans Famille - image 11 Sans Famille - image 12 Sans Famille - image 13 Sans Famille - image 14 Sans Famille - image 15 Sans Famille - image 16 Sans Famille - image 17


Chibikko Remi to meiken Capi © Hector Malot / Tôei Company
Fiche publiée le 28 juin 2013 - Dernière modification le 03 mai 2016 - Lue 4145 fois