Kimagure Orange Road : Film 2 - Cet Été-là

Fiche technique
Nom originalShin Kimagure Orange Road – Soshite, ano natsu no hajimari
(新きまぐれオレンジ☆ロード そして、あの夏のはじまり)
Le nouveau Kimagure Orange Road - Ainsi commença l’été
OrigineJapon
Année de production1996
ProductionTôhô, Studio Pierrot, NTV, VAP
Durée90 minutes
Auteur romanKenji Terada
Auteur mangaIzumi Matsumoto
RéalisationKunihiko Yûyama
Assistant-réalisationTatsuya Ishihara
ProductionReiko Fukakusa, Mitsuru Ôshima, Chûji Nakajima (2)
Producteur exécutifMasamichi Fujiwara, Yûji Nunokawa
ScénariiKenji Terada
Story-boardsKunihiko Yûyama
AnimationNoriyuki Kitanohara, Yasuhiro Takemoto, Yoshiko Shima, Kazumi Ikeda, Masaya Onishi, Takako Onishi, Katsumi Aoshima, Yoshihiko Takakura, Katsuichi Nakayama, Yasuyuki Noda, Kazuhiro Sasaki, Tetsuhito Saitô, Takahiro Omori, Hiroyoshi Ohkawa, Chûichi Iguchi, Tetsu Honda, Hiroshi Ôsaka, Toshiya Washida, Takuo Tominaga
Chara-DesignTakayuki Goto
Direction de l'animationYoshiji Kigami, Yasuhiro Takemoto (assistant), Noriyuki Kitanohara (assistant)
Direction artistiqueShichirô Kobayashi, Sadahiko Tanaka (assistant)
DécorsYaoki Kakimoto, Kenji Katô, Hisayoshi Takahashi, Goki Nakamura
CouleursMadoka Katsunuma
Direction photographieJin Kaneko, Toshiyuki Fukushima
MusiquesYûki Kajiura
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT14 février 2011 (KZTV)
Editions
Sortie en DVDJuillet 2005 (Kaze)
Synopsis

Kyosuke Kasuga est réveillé un matin par un étrange coup de téléphone le prévenant de faire attention aux voitures. Lorsque Kyosuke demande de qui vient ce conseil, son interlocuteur lui répond qu'il s'agit de lui-même ! Furieux, Kyosuke raccroche et part prendre un café à l'ABCB. Mais en sortant de cet établissement, un peu précipitamment parce qu'il est en retard pour aller en cours, Kyosuke oublie de faire attention aux voitures et se fait percuter en traversant la route. C'est alors qu'un phénomène incroyable se produit : l'âme de Kyosuke est envoyée dans le futur, en 1994 (c'est à dire 3 ans plus tard), comme le grand-père de Kyosuke l'explique à la petite amie de celui-ci, Madoka Ayukawa. Kyosuke est très surpris de découvrir tout ce qui a changé durant ce laps de temps : sa famille a déménagé, le propriétaire de l'ABCB a changé, ses amis Hatta et Komatsu se sont lancés (avec succès) dans l'édition de mangas érotiques... Mais la plus grande surprise du jeune homme, c'est le retour en ville d'Hikaru Hayama, l'amoureuse qu'il a éconduit il y a 4 ans pour se mettre en couple avec Madoka, la meilleure amie d'Hikaru. Cette dernière a beaucoup changé depuis son départ pour les États-Unis : ce n'est pas plus une adolescente un peu capricieuse mais une charmante jeune femme qui poursuit le rêve de devenir danseuse professionnelle. C'est d'ailleurs pour passer une audition qu'elle est revenue au Japon.
Kyosuke quitte ensuite Hikaru pour rejoindre Madoka chez elle mais elle n'est pas seule : le chanteur Mitsuru Hayakawa est à ses côtés et parle de Kyosuke comme d'un fantôme. Alors qu'il essaye de rejoindre sa fiancée pour en savoir plus, Kyosuke se télétransporte accidentellement vers un autre lieu, la fameux escalier où il a rencontré Madoka pour la première fois...


» Résumé complet


Commentaires

Alors que l'histoire de Kimagure Orange Road/ Max et compagnie semblait avoir trouvé sa conclusion dans le film sorti en 1988, le scénariste de la série, Kenji Terada, a eu l'idée en 1994 de continuer les aventures de Kyosuke et Madoka sous forme de roman. Ayant obtenu l'autorisation d'Izumi Matsumoto, l'auteur du manga, qui a avancé les idées principales et dessiné quelques dessins inédits pour l'occasion, Kenji Terada écrit le roman "Shin KOR" (le retour de la capricieuse route orange) bientôt suivis de "Shin KOR II" et "Shin KOR III" en 1995 et 1996. Fait rare, ces trois romans sont disponibles en français, aux éditions Tonkam. On peut les trouver dans le box collector contenant les DVD des films et des OAV de Kimagure Orange Road (chez Kaze). Il faut cependant préciser que le 2ème et le 3ème roman sont très anecdotiques, même pour les fans.
Devant le succès de ces ouvrages, une adaptation animée a vite été mise en chantier pour le premier. Sorti en 1996, ce long-métrage a fait parler de lui avant même sa sortie à cause d'un changement de taille au niveau du staff : le remplacement de Akemi Takada au profit de Takayuki Gotô (Réincarnations) au niveau du character design. Officiellement, ce choix a été dicté par la volonté de donner un nouveau style aux personnages mais officieusement, il semblerait que ce soit plutôt dû à une brouille entre l'auteur du manga et Akemi Takada, celle-ci ayant utilisé l’image de Madoka dans des art-books sans son autorisation. Au final, les dessins de ce long-métrage sont de qualité aléatoire, on passe du meilleur au pire suivant les scènes, sans compter que l’animation pendant les séquences de danse est assez médiocre. De plus la version française, qui ne reprend aucune des voix entendue dans les opus précédents, est assez décevante.

L’ambiance de ce film est bien plus légère que dans le précédent. Non seulement la magie est de retour (même si elle plus discrète que sur la série) mais en plus la rancœur de Hikaru envers Kyosuke et Madoka a disparu, si bien que leurs scènes communes sont empreintes d'une agréable nostalgie. Le point fort de cette histoire, c’est qu’elle permet de savoir ce que sont devenus les personnages, et elle apporte une conclusion plaisante aux péripéties des personnages. Par ailleurs, le ton est plus adulte que sur les opus précédents (pour la première fois on parle de sexe) et certains points ont été modernisés. Madoka a par exemple délaissé son saxophone (sans doute trop connoté « années 80 ») au profit d’un piano. Par rapport au roman, on notera quelques différences mineures (l’absence des cousins de Kyosuke, l’ajout de quelques brèves scènes de la guerre de Bosnie et la façon différente dont Kyosuke se retrouve dans le futur). La différence majeure vient du fait que dans le roman, Madoka ne vient pas à l’hôtel retrouver Kyosuke, si bien qu’elle ne voit pas Hikaru. Leurs retrouvailles ont lieu dans le second roman (c’est d’ailleurs l’intérêt principal de ce dernier).
Il existe encore quelques adaptations inédites en France de l’univers de Kimagure Orange Road : l’épisode pilote de 1985 (non dessiné par Akemi Takada) et des clips musicaux de 1988 (Kimagure Orange Road Music Version : Futari no koi no Repertory). En 1996, Izumi Matsumoto a publié quelques chapitres inédits se déroulant avant le manga mais il a vite arrêté à cause de problèmes de santé.

Doublage
Voix françaises (Studio de Saint Maur) :
Nicolas BeaucaireKyosuke
Valerie NosréeMadoka
Isabelle VolpéHikaru, Kurumi
Julie AndréShuri, Manami
Cathy CerdaMamie, Tina
Sylvain SolustriHatta, Papy, Patron
Frédéric SouterelleGeorges, Mitsuru, Komatsu, Sugisawa
Auteur : Arachnée
Kimagure Orange Road : Film 2 - image 1 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 2 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 3 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 4 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 5 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 6 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 7 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 8 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 9 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 10 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 11 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 12 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 13 Kimagure Orange Road : Film 2 - image 14


Shin Kimagure Orange Road – Soshite, ano natsu no hajimari © Kenji Terada, Izumi Matsumoto / Tôhô, Studio Pierrot, NTV, VAP
Fiche publiée le 15 juillet 2013 - Dernière modification le 19 septembre 2016 - Lue 4790 fois