Slayers, le Film

Editions
Sortie en VHSMai 1997 (AK Vidéo - Japanimation)
1998 (Manga Vidéo - Manga Mania)
Sortie en DVDDécembre 2005 (Déclic Images)
Synopsis

Lina Inverse, la célèbre magicienne au tempérament de feu, est en vacances sur une petite île. Elle rencontre durant son séjour trois brigands qui tentent de l’escroquer sans se douter qu’elle n’est pas du genre à se laisser faire ! Après s’être fait rosser par elle, les brigands font appel à une autre magicienne, Naga le Serpent, afin qu’elle les venge. Mais il se trouve que Lina et Naga se connaissent très bien et le contrat passé entre Naga et les brigands est vite rompu, au grand dam de ceux-ci qui se retrouvent encore dans un piètre état ! Plus tard, Naga découvre qu’une île voisine, Miprost, est dotée de sources thermales et entraîne Lina avec elle sur ce lieu surnommé "l’île de la promesse". En arrivant près de l’île, Lina fait un rêve étrange où elle voit un jeune garçon et une elfe parler de leurs projets pour le lendemain. Puis, elle entend la voix d’un vieil homme lui souhaiter la bienvenue à Miprost. Dès leur arrivée, les deux sorcières sont attaquées par des voleurs et un sorcier dont elles se débarrassent en un clin d’œil. Elles remarquent avec étonnement qu’ils portent tous la marque d’un poulpe rose sur le corps ou sur leurs vêtements... Et le reste des habitants de l’île aussi ! Néanmoins, elles ne perdent pas de temps à chercher la signification de cette marque et partent plutôt tester les fameuses eaux thermales.

Naga découvre rapidement que celles-ci ne sont pas naturelles et qu’elles doivent leurs vertus à un mélange de poudres magiques venus de deux autres régions ! Aussitôt, le directeur de l’hôtel, le fantasque Juliano, se présente aux deux sorcières et les attaque, afin qu’elles ne répètent pas ce qu’elles ont découvert. Mais Juliano est assez vite vaincu et les filles décident de l’amener devant le roi dès le lendemain de manière à le mettre au courant de la supercherie. En chemin, elles sont arrêtées par un illusionniste, Lagos, qui piège Lina en utilisant les souvenirs de son village natal. Naga, elle, ne se laisse pas prendre au piège et en attaquant son ennemi, elle détruit une partie de la ville voisine ! Elles parviennent finalement jusqu’au château du roi où elles passent la nuit. C’est justement pendant son sommeil que Lina "rencontre" le vieil homme dont elle a entendu la voix précédemment, le sage Raudy. Ce dernier souhaitant que l’île retrouve sa quiétude d'autrefois, il envoie la jeune sorcière dans des ruines où elle devra affronter le monstre Joyrock, qui s’est installé dans les véritables sources chaudes de l’île. Lina n’a pas très envie d’y aller jusqu’à ce que le roi lui promette une rétribution... Raudy aussi lui parle d’une récompense : une source appelée "la fontaine de croissance" qui a le pouvoir d’accélérer le développement du corps et qui devrait permettre à la jeune sorcière d’avoir enfin une grosse poitrine ! Toutefois, le combat contre Joyrock ne sera pas de tout repos et les deux sorcières devront notamment remonter le cours du temps pour que Raudy (qui est également le petit garçon du rêve de Lina) puisse retrouver Marylun, sa bien-aimée..

Commentaires

Ce premier film dérivé de la saga Slayers a très vite été édité en France après sa sortie au Japon grâce à l’éditeur AK Vidéo qui a sorti également les premières OAV. Les trois séries seront par la suite acquise par Marina Productions (société rachetée par Dargaud dans les années 2000) qui n’arrivera pas à les vendre à une chaine de télévision. C’est donc finalement IDP qui les éditera en VHS puis Déclic Images les rééditera en DVD avec les trois premiers films (qui seront présents en temps que "bonus" sur les éditions collector des séries).
Au Japon, ce film sorti en 1995 au cinéma était "couplé" avec celui de Lodoss - La Légende de Crystania (il est habituel au pays du soleil levant de projeter plusieurs films pendant une séance unique). On notera d’ailleurs qu’il a volé la vedette à ce dernier qui était pourtant censé être l’attraction principale ! Soulignons aussi que le nom originel du film signifie "Slayers, le long-métrage" mais les fans lui en ont trouvé un autre, "Slayers Perfect", afin qu'il soit en adéquation avec ceux des autres films ("Slayers Return", "Slayers Great" et "Slayers Gorgeous").

Les films et les OAV de Slayers ont pour particularité de ne pas mettre en scène Lina avec ses compagnons de la série télévisée (Goury, Zelgadis, Amélia...) mais avec une autre sorcière prénommée Naga. L’ambiance est du coup un peu différente, Naga n’était pas vraiment une amie de Lina et pas une rivale non plus, ce qui occasionne souvent de grands moments comiques (notamment à cause du complexe de Lina face à la poitrine de Naga) et des retournements de situations inattendus. Chronologiquement, les aventures de ce duo se déroulent avant celles de la série. Cependant, il est impossible d'établir un calendrier concernant les histoires des films ou des OAVs, leurs dates de sortie au Japon n'indiquant pas forcément l'ordre temporel dans lesquelles elles se déroulent.
Même si on ne peut pas considérer qu’il s’agit de véritables révélations, le film donne deux détails intéressants sur les origines de Lina et de Goury. Concernant la première, on apprend que le village où elle a grandi, Zephilia, est célèbre pour ses vendanges, quant au deuxième, on devine qu’il est apparenté à Raudy (ce dernier possédant la même épée de lumière que Goury) et qu’il a donc des origines d’elfe. Cependant, Hajime Kanzaka, l’auteur des romans qui ont inspiré l’adaptation animée, a fortement critiqué cet aspect du film, déclarant que ça ne correspondait pas à sa vision du personnage.

Malgré certaines qualités (notamment graphiques), le film n’est rien d'autre qu’un simple divertissement comparé à la série télévisée et l’intrigue principale est noyée au milieu des nombreux gags pendant la quasi-totalité de sa durée. Les films suivants délaisseront d’ailleurs les enjeux narratifs pour se concentrer sur l’humour, comme si les producteurs avaient finalement considéré que le public ne voudrait pas voir autre chose que le côté comédie de la saga, du moins au cinéma (la série se montrant quant à elle beaucoup plus sérieuse à certains moments).

Auteur : Arachnée
Slayers - Film 1 - image 1 Slayers - Film 1 - image 2 Slayers - Film 1 - image 3 Slayers - Film 1 - image 4 Slayers - Film 1 - image 5 Slayers - Film 1 - image 6 Slayers - Film 1 - image 7 Slayers - Film 1 - image 8 Slayers - Film 1 - image 9 Slayers - Film 1 - image 10 Slayers - Film 1 - image 11 Slayers - Film 1 - image 12 Slayers - Film 1 - image 13 Slayers - Film 1 - image 14 Slayers - Film 1 - image 15 Slayers - Film 1 - image 16 Slayers - Film 1 - image 17 Slayers - Film 1 - image 18


Slayers © Hajime Kanzaka, Rui Araizumi / Kadokawa Shoten, J.C. Staff, Bandai Visual, Marubeni Japon
Fiche publiée le 10 décembre 2013 - Dernière modification le 20 mars 2017 - Lue 3136 fois