Kamui

Fiche technique
Nom originalKamui no Ken (カムイの剣)
L'épée de Kamui
OrigineJapon
Année de production1985
ProductionMadhouse
Durée132 minutes
Auteur romanTetsu Yano
IllustrationsMoriyoshi Murano
RéalisationRintarô
Assistant-réalisationSusumu Ishizaki, Naoko Kusumi, Hiroyuki Ebata
ProductionMasao Maruyama, Rintarô
Producteur exécutifHaruki Kadokawa
ScénariiMasaki Mori
Chara-DesignMoriyoshi Murano
Mecha-DesignKatsumi Itabashi
Direction de l'animationTakuo Noda, Kyôko Matsubara (assistante)
Direction artistiqueTakamura Mukuo
Direction des décorsKazuo Oga, Tadao Kubota, Hiromi Kôno (assistant), Fukiko Hashizume (assistante)
Direction photographieIwao Yamaki
MusiquesRyûdo Uzaki, Eitetsu Hayashi
Direction de doublageClaire Guyot (2ème doublage)
 
» Staff étendu
Editions
Sortie en VHSavril 1996 (Katsumi Vidéo)
Sortie en DVD2001 (Déclic Images)
4 janvier 2007 (Asia Spirit)
Synopsis

Jiro, un jeune garçon qui vit au village de Sai, sur la péninsule de Shimokita, découvre en rentrant chez lui les corps inanimés de sa mère et de sa sœur adoptives, qui ont été assassinées. A côté de leurs dépouilles se trouve une dague dont Jiro s’empare alors que les villageois rentrent dans la maison. Concluant à tort qu’il est l’assassin, les villageois le chassent. Dans sa fuite, il rencontre un moine bouddhiste du nom de Tenkai qui va l’amener jusqu’à Taroza, l’homme qui a tué sa mère et sa sœur. Taroza, qui est manchot et affaibli par les nombreuses attaques qu’il a subies, s’avère être une cible facile. Ce que Jiro ne sait pas, c’est que le responsable du double meurtre est en réalité Tenkai ! En effet, ce dernier est un espion travaillant pour le shogunat et qui compte utiliser Jiro pour réaliser de mystérieux desseins. Tenkai va ensuite conduire Jiro (dont le village a été brulé par le faux moine afin de détruire de potentielles preuves) sur l’île d’Ezo et le confier à ses sbires, Sampei et Shingo, pour qu’ils fassent de lui un redoutable ninja.
Quelques années après, Jiro se trouve par hasard dans un lieu où des hommes s’acharnent sur un vieillard. Le fils de ce dernier, Uraka, supplie Jiro d’intervenir mais il est trop tard et le vieil homme décède. Jiro, qui ne se doute pas que ceux qui ont tué le vieil homme travaillent pour Tenkai, ramène Uraka chez lui, dans un village aïnou nommé Kotan, où il rencontre le doyen qui reconnait sa dague (celle qu’il avait trouvé près des corps de sa mère et de sa sœur) : il s’agit de "la dague de Kamui", qui appartenait autrefois au chef du village avant que ce dernier ne l'offre à un ninja qui avait épousé sa fille, Oyaruru. Mais celle-ci avait fini par rentrer un jour seule au village. Jiro rencontre donc sa mère biologique qui lui apprend que c’est Tenkai qui est à l’origine de leur séparation. En effet, Tenkai avait besoin d’une très grosse somme d’argent pour continuer à soutenir le shogun et empêcher le retour de l’empereur au pouvoir. Il a donc confié à Taroza la tâche de récupérer un trésor lui permettant de financer ce projet mais, durant sa quête, Taroza a rencontré Oyaruru et coupé tout lien avec Tenkai. Pour se venger, ce dernier a séparé Taroza et Oyaruru et a obligé celle-ci à abandonner son fils à sa naissance tandis que ses hommes de main ont précipité Taroza dans un ravin après lui avoir coupé un bras. Jiro réalise alors que l’homme qu’il a tué était son propre père ! Plus tard, la mère de Jiro est à son tour assassinée et le jeune homme est à nouveau accusé de meurtre. Grâce à Uraka, Jiro parvient à échapper aux villageois et décide de se venger de Tenkai, qui l'avait pris sous son aile uniquement pour le manipuler et le surveiller lorsque celui-ci déciderait d'en savoir plus sur son passé, quête qui pourrait le conduire au fameux trésor...

Comprenant que Jiro va finalement devenir une gêne pour lui, Tenkai envoie à sa poursuite ses meilleurs ninjas et parmi eux la belle mais implacable Oyuki. La bataille est terrible et Jiro parvient péniblement à s’en tirer vivant. Il est alors soigné par un vieil ermite qui vit sur l’île de Hokkaidô avec sa jeune assistante. Se sentant en confiance avec eux, Jiro leur confie être à la recherche d’un trésor, et, grâce à eux, il réalise qu'une carte se cache dans le pommeau de sa dague et que le fameux trésor se trouve... en Amérique. Malheureusement, les hommes de Tenkai retrouvent notre héros et tuent le vieil homme et tandis que Jiro se charge de le venger, l’assistante de l’ermite se suicide pour ne pas répondre aux interrogations de Tenkai.
Grâce à l’aide de Sam, un Afro-Américain qu’il a rencontré par hasard, Jiro embarque pour un bateau à destination des États-Unis et sur lequel l’attend Oyuki, la femme ninja. En tentant de tuer Jiro, Oyuki est blessée et, à la demande du capitaine, le jeune homme doit veiller sur son ennemie durant sa convalescence. Au début réfractaire à cette idée, Jiro finit par s’attacher à elle, ce qui s’avère réciproque. Elle va même jusqu’à le sauver alors qu’un marin tente de le tuer.


» Résumé complet


Commentaires

Ce superbe film du réalisateur Rintarô (films de Galaxy Express, X, Metropolis...) est l'adaptation d'une série de romans de Tetsu Yano commencée en 1970. Sa mise en scène a inspiré Yoshiaki Kawajiri (par ailleurs animateur sur ce film) pour Ninja Scroll, qui ironiquement est beaucoup plus connu en France. L'action se situe vers 1860, pendant la période du Bakumatsu. Durant cette époque troublée s'affrontent les partisans de l'empereur (qui a perdu son importance politique au profit du shogun, le chef des armées) et les défenseurs du shogunat, alliés à la France de Napoléon III.

"Kamui" (dont le nom vient d'un clan ninja homonyme) a été le fruit d'un travail de longue haleine : pas moins de sept ans ont été nécessaires pour sa conception plus encore trois ans pour sa réalisation. C’est l'un des plus longs films de l’animation japonaise. L’animation est d'une extraordinaire qualité, les décors sont superbes, les musiques envoûtantes collent parfaitement aux images et les combats regorgent de trouvailles visuelles. Seul le character design peut paraître assez désuet. Le scénario est par ailleurs très (voire trop) chargé, une adaptation en série télévisée plutôt qu'en film aurait peut-être été plus judicieuse. A noter qu’en VO, la voix du héros était faite par Hiroyuki Sanada (alias Hayato dans San Ku Kaï) et Rintarô lui-même a doublé un personnage (le vieux souffleur à la sarbacane).

En France, le film sort en 1996 en VHS chez l'éditeur Katsumi (qui proposait surtout des vidéos érotiques !) mais passe inaperçu. Cela provient sans doute de l'âge du film, ou encore de ses références historiques, que le téléspectateur français peut difficilement saisir. L'éditeur avait pourtant eu la bonne idée d'inclure dans la VHS un petit livret expliquant le contexte historique. En 2007, TF1 vidéo ressort le film en DVD (il était déjà sorti sur ce support en 2001 chez Déclic Images qui avait réalisé un travail décevant sur ce titre). Le doublage est refait pour l'occasion, avec un casting bien plus important que pour le doublage précédent. Mais à nouveau le film sort dans l'indifférence générale.

Doublage
Voix françaises (Studios François Avisse Productions, Nice Fellow) :
1er doublage:
Philippe DavidJiro
Philippe RoullierSampei
Yann PichonHanzô
Sybille TureauOyuki
Dominique ValléeChico/ Julie
Gérard RouzierTenkaï
2ème doublage:
Nessym GuetatJiro
Michel VignéTenkaï
Vincent VioletteHanzô
Gérard DarierSampei
Marie ChevalotOyuki
Nathalie KanouïChico/ Julie
Alexandre CrossNarrateur
 
» Cast étendu
Auteur : Arachnée
Sources :
Animeland n°22
Kamui - image 1 Kamui - image 2 Kamui - image 3 Kamui - image 4 Kamui - image 5 Kamui - image 6 Kamui - image 7 Kamui - image 8 Kamui - image 9 Kamui - image 10 Kamui - image 11 Kamui - image 12 Kamui - image 13 Kamui - image 14 Kamui - image 15 Kamui - image 16


Kamui no Ken © Tetsu Yano / Madhouse
Fiche publiée le 04 juin 2013 - Dernière modification le 14 décembre 2016 - Lue 3733 fois