Goshu le Violoncelliste

Fiche technique
Nom originalSerohiki no Goshu (セロ弾きのゴーシュ)
Gauche le violoncelliste
OrigineJapon
Année de production1982
ProductionOh Productions
Durée1h10
AuteurKenji Miyazawa
RéalisationIsao Takahata
ProductionKôichi Murata
ScénariiIsao Takahata
PlanningKazuo Komatsubara
Chara-DesignShunji Saida
Direction de l'animationShunji Saida
Direction artistiqueTakamura Mukuo
Direction du sonYasuo Uragami
Direction photographieToshiaki Okaseri
MusiquesMichio Mamiya
Adaptation françaiseCatherine Cadoux
 
» Staff étendu
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)5 décembre 2001
1ère diff. Cable/Sat/TNT3 août 2005 (TPS Cinéfamily)
Editions
Sortie en DVDFin août 2001 (LCJ)
Sortie en DVD10 novembre 2007 (Les Films du Paradoxe)
Synopsis

Goshu (Gauche en VO) est un joueur de violoncelle maladroit qui officie au sein de l'orchestre de sa ville. Mais alors que le jeune homme rêve secrètement d'égaler son modèle, le fameux Ludwig Van Beethoven, ses performances sont jugées médiocres par le chef d'orchestre. Le jeune homme a beau s'exercer des nuits entières pour progresser, rien n'y fait. Mais un soir, un étrange chat vient lui rendre visite et lui demande de jouer pour lui. Goshu se montre tout d'abord un peu rude avec lui mais finit par accepter. Les soirs suivants, ce sont un oiseau, un blaireau (un tanuki dans la VO) et enfin une maman souris et son petit qui viennent chez lui pour l'écouter. A la suite de ces quatre surprenantes visites, Goshu a - sans s'en rendre compte - progressé de manière fulgurante, si bien que lors d'un concert donné par son orchestre, il récolte une salve d'applaudissements de la part du public et se voit offrir par le chef d'orchestre l'honneur d'aller jouer seul un morceau sur scène. Il est enfin devenu un "grand"...

Commentaires

Bien que le film date de 1982, ce n'est pas avant 2001 qu'il est parvenu en France : tout d'abord pendant l'été et directement en DVD, chez l'éditeur LCJ, puis à la fin de cette même année au cinéma, via les Films du Paradoxe. Étrangement, le doublage n'est pas le même sur le DVD de LCJ que sur les sorties des Films du Paradoxe (qui éditera à son tour le film en DVD en 2007) mais dans les deux cas, le personnage de Gauche a été renommé Goshu.
Ce long-métrage est une adaptation fidèle d'une nouvelle de Kenji Miyazawa, l'un des auteurs Japonais les plus réputés et les plus adaptés. Le manga de Leiji Matsumoto "Galaxy Express" (et le dessin animé homonyme qui en a découlé) est par exemple inspiré de l'une de ses œuvres. Sa conception aura duré pas moins de 6 ans (de 1976 à 1981) avec une toute petite équipe organisée autour de Isao Takahata (Le Tombeau des Lucioles, mes voisins les Yamada) et l'animateur en chef Shunji Saida (qui avait pris des cours de violoncelle afin d'animer de la manière la plus fidèle possible les mouvements de Goshu).
A la musicalité des mots, primordiale dans l’œuvre d'origine mais impossible à transposer en animation, Takahata a substitué une musicalité qui s'exprime à travers l'image : il ne faut donc pas s'étonner de voir pendant les scènes musicales les personnages s'envoler ou la nature s'animer au gré des notes. Concernant la musique justement, Takahata a repris principalement la 6ème symphonie de Beethoven (symphonie composée de cinq mouvements décrivant au travers des sons les sentiments émanant d'un lieu, d'une atmosphère ou d'une action) mais également des compositions originales inspirées de contes de Miyazawa ("la Chasse au tigre en Inde" et "le Joyeux Cocheret") et, encore plus surprenant, du french cancan ("La Vie Parisienne" d'Offenbach), le tout orchestré sous la houlette de Michio Mamiya. Notons par ailleurs que la chanson du générique de début a été composée par Kenji Miyazawa lui-même.
On pourrait penser que ce film s'adresse surtout aux enfants ou aux jeunes adolescents mais il est assez riche pour intéresser les spectateurs adultes. Par exemple, la visite des animaux paraîtra simplement amusante pour un public enfantin alors qu'un public adulte saisira toute l'importance que chacune d'elles ont pour Goshu. En effet, chaque animal lui inculque subtilement une valeur ou une qualité : le chat lui apprend à exprimer un sentiment, le coucou lui fait saisir la subtilité de l'interprétation, le blaireau lui fait comprendre comment entrer dans le rythme de l'exécution, et le souriceau lui fait réaliser que son travail doit être un acte de générosité.
Outre le côté magique de cette expérience unique, il y a une morale évidente dans cette œuvre : lorsqu'on a du cœur et que l'on est persévérant, on est forcément récompensé.

Doublage
Voix françaises :
Doublage Films du Paradoxe:
Christophe LemoineGoshu
Henri Poirierle chef d'orchestre
Eric Legrandle chat
Patrick Borgl'oiseau
Maël Davan-Soulasle blaireau (incertain)
Véronique SouffletLa souris et sa maman
Doublage LCJ:
Yann PichonGoshu (Doublage LCJ Vidéo)
Philippe Dumondle chef d'orchestre (Doublage LCJ Vidéo)
Colette 'Coco' Noëlle chat (Doublage LCJ Vidéo)
Emmanuel Fouquetl'oiseau (Doublage LCJ Vidéo)
Auteur : Arachnée
Doublage : Arachnée
Sources :
http://www.dvdanime.net/ (images)
Goshu le Violoncelliste - image 1 Goshu le Violoncelliste - image 2 Goshu le Violoncelliste - image 3 Goshu le Violoncelliste - image 4 Goshu le Violoncelliste - image 5 Goshu le Violoncelliste - image 6 Goshu le Violoncelliste - image 7 Goshu le Violoncelliste - image 8 Goshu le Violoncelliste - image 9 Goshu le Violoncelliste - image 10 Goshu le Violoncelliste - image 11


Serohiki no Goshu © Kenji Miyazawa / Oh Productions
Fiche publiée le 26 novembre 2008 - Dernière modification le 05 juillet 2017 - Lue 8956 fois