Princesse Mononoké

Fiche technique
Nom originalMononoke Hime (もののけ姫)
La princesse des esprits
OrigineJapon
Année de production1997
ProductionStudio Ghibli, Nippon Television Network Corp., Tokuma, Dentsu
Duréefilm de 2h10
AuteurHayao Miyazaki
RéalisationHayao Miyazaki
ProductionToshio Suzuki
Producteur exécutifYasuyoshi Tokuma, Yutaka Narita, Seiichiro Ujiie
ScénariiHayao Miyazaki
Direction de l'animationMasahi Ando, Kitaro Kôsaka, Yoshifumi Kondô
Direction artistiqueNizô Yamamoto, Yôji Takeshige, Kazuo Oga, Naoya Tanaka, Satoshi Kuroda
CouleursMichiyo Yasuda
Direction photographieAtsushi Okui
MusiquesJoe Hisaishi
Adaptation françaiseJean-Marc Pannetier
Direction de doublageJean-Marc Pannetier
 
» Staff étendu
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)12 janvier 2000
1ère diffusion hertzienne19 avril 2010 (Arte)
1ère diff. Cable/Sat/TNT17 septembre 2005 (TPS Star)
RediffusionsSeptembre et octobre 2005 (TPS Star)
Septembre et octobre 2005 (Ciné Star)
Septembre et octobre 2005 (TPS Home Cinéma)
du 6 au 21 juin 2006 (Ciné Culte)
du 20 décembre 2006 au 1er janvier 2007 (TPS Cinéfamily)
4 mars 2012 (CinéFamiz)
23 octobre 2013 (Arte)
25 janvier 2015 (France 4)
Editions
Sortie en VHSJanvier 2001 (Buena Vista - Studio Ghibli)
Sortie en DVD20 mars 2002 (Buena Vista - Studio Ghibli)
Sortie en Blu-Ray Disc02 juillet 2014 (Buena Vista - Studio Ghibli)
Synopsis

XVè siècle. Dans une communauté en marge de l'évolution du monde qui l'entoure, vit le jeune Ashitaka. Un jour, son village, Emishi, est soudainement attaqué par un sanglier possédé par un esprit démoniaque, et mué en une créature terrifiante et destructrice... Avec la ferme volonté de protéger les siens de la haine du monstre, Ashitaka se rue au combat, mais s'il parvient à terrasser la créature, il est hélas blessé au bras droit et apprend de la bouche de la vieille médium du village qu'il est condamné à plus ou moins brève échéance... Ashitaka décide alors de partir vers l'Est, d'où venait le monstre, afin de peut-être trouver un remède à la malédiction.

Dans son épopée, Ashitaka va rencontrer une civilisation avancée, menée par Dame Eboshi et qui est à la tête d'une forge servant à produire du fer et construire des armes... Le groupe d'Eboshi est en fait régulièrement attaqué par une meute de loups, menée par la louve géante Moro et une jeune fille humaine, mais très sauvage, répondant au nom de San.
Ashitaka va apprendre que San combat les humains et défend la forêt contre eux, tandis qu'Eboshi semble déterminée à éradiquer les Dieux de la forêt, dont le chef est le grand dieu Cerf, pour que les hommes puissent vivre en paix. Tentant vaille que vaille de résister à l'appel de la haine qui gangrène son bras droit et le menace chaque jour un peu plus, Ashitaka, participant au conflit, va tout faire pour restaurer la paix entre les différents protagonistes...

Commentaires

Avec "Mononoke Hime", Hayao Miyazaki signait une nouvelle oeuvre au message universel de tolérance, de respect de la nature et de l'environnement, et une condamnation de la guerre. Toutefois, si ces thèmes ne sont pas très novateurs de la part de l'auteur, ils sont ici mis en valeur par un ton plus adulte, dur et violent, qu'on avait moins l'habitude de voir jusqu'alors chez Miyazaki au travers de ses précédentes œuvres...

La réalisation du film est objectivement somptueuse et "Mononoke Hime" a bénéficié d'un grand nombre d'éloges dans la presse française lors de sa sortie. Le film est aussi arrivé dans nos salles à point nommé, au début des années 2000, à un moment où l'animation japonaise commençait à se défaire péniblement de l'image caricaturale donnée par certains médias et héritée de la période Club Dorothée et des premières sorties "manga" en VHS : Les critiques reconnaissaient alors la féérie visuelle et la force du message pacifiste offert par ce film... Le genre de louanges en général plutôt récoltées par les films de Walt Disney et dont une certaine presse n'osait pas couvrir les japonais, alors pour elle encore "juste bons à servir de la violence mal animée" comme Dragon Ball Z, ou même Goldorak en son temps....
Aux États-Unis le film a bénéficié d'une promotion particulière puisque de nombreux acteurs célèbres ont prêté leurs voix aux personnages (Gillian Anderson, Claire Danes, Billy Bob Thornton...) L’adaptation des dialogues pour le sous-titrage en anglais a par ailleurs été confiée à l’écrivain Neil Gaiman (Coraline, Mirrormask).

Avec ses 2h15, "Mononoke Hime" était le film le plus long réalisé par le studio Ghibli et aura rapporté au Japon plus de 150 millions de dollars ! Plus anecdotique, mais tout de même surprenant, le film ne fait allusion à l'espace aérien à aucun instant, Miyazaki (fils d'aviateur) ayant pourtant l'habitude de toujours glisser une référence en ce sens dans ses œuvres précédentes.
Aujourd'hui, ce titre demeure pour le public un des "musts" du studio Ghibli, souvent cité comme une des perles que le Japon est capable de produire en terme de films d'animation.

Auteur : Kahlone
Sources :
DVD chez Buena Vista
http://membres.lycos.fr/mononoke/
Princesse Mononoké - image 1 Princesse Mononoké - image 2 Princesse Mononoké - image 3 Princesse Mononoké - image 4 Princesse Mononoké - image 5 Princesse Mononoké - image 6 Princesse Mononoké - image 7 Princesse Mononoké - image 8 Princesse Mononoké - image 9 Princesse Mononoké - image 10 Princesse Mononoké - image 11 Princesse Mononoké - image 12 Princesse Mononoké - image 13 Princesse Mononoké - image 14


Mononoke Hime © Hayao Miyazaki / Studio Ghibli, Nippon Television Network Corp., Tokuma, Dentsu
Fiche publiée le 12 octobre 2007 - Dernière modification le 02 novembre 2016 - Lue 12253 fois