Insektors

Fiche technique
Nom originalInsektors
OrigineFrance
Année de production1994 à 1996
ProductionFantasia Animation, Ellipse, RTBF, France 3, Neurones, Imagique, Club d'Investissement Media
AnimationFantôme Animation
Nombre d'épisodes26 (de 13 min. env.) + 1 spécial (de 26 min.)
AuteurRenato, Georges Lacroix
RéalisationRenato, Georges Lacroix
ProductionPhilippe Baudart, Georges Lacroix
Producteur exécutifFantôme Animation
ScénariiEric Rondeaux, Marc Perrier, Véronique Herbaut
Story-boardsJosé Xavier, Pascal Pinon, Michel Notton, André Clavel, Jean-Pierre Tardivel
Chara-DesignJosé Xavier, Yves Vidal, Christian Hoffmann, Christophe Huthwohl
DesignPhilippe Ravon
Direction de l'animationGilbert Louet
Direction artistiqueFantôme Animation
Direction du layoutAndré Clavel, Eric Guillon
MusiquesJacques Davidovici
Direction de doublageArlette Thomas
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diffusion hertzienneDécembre 1994 (Canal+ - Canaille Peluche)
RediffusionsRégulières jusqu'au 25 décembre 1996 (Canal+)
1995, puis du 16 mai 1996 au 25 décembre 1997 (France 3)
Editions
Sortie en VHS1997 (Welcome)
Sortie en DVD10 octobre 2001 (Alpa Média)
Synopsis

Sur la planète Karbone vivent deux peuples d'insectes rivaux : d'un côté les Joyces, peuple joyeux vivant dans un paradis fleuri et dirigé par le Grand Artificier, de l'autre les Beurks, installés dans une souche humide au milieu d'un marais et détestant la couleur et la musique.
La terrible reine Bakrakra flanquée de son Premier Ministre Krabo ne rêve que d'une chose : écraser le peuple Joyce pour le réduire en esclavage et récupérer le bois de fleur comme source d'énergie pour la Cité Troglogyte. Projet voué à l'échec si l'on compte son fils Acylius, jeune romantique ne rêvant que de couleurs et de joie de vivre, les inventions de l'ingénieur Teknokratus qui se retournent souvent contre lui et surtout Fulgor, le fils adoptif du Grand Artificier armé de sa guitare à couleurs qui sera par ailleurs aidé par Aelia et Daltonio respectivement la fille et l'assistant sur le terrain du Grand Artificier. Commence alors une série de batailles du noir contre la couleur...

Commentaires

Alors que l’image de synthèse commence à se populariser au sein du petit écran au début des années 1990, les responsables du studio Fantôme Animation souhaitent lancer un nouveau projet de série télé pour faire suite au succès de leurs Fables Géométriques. Les limitations techniques ne permettant pas de gérer de façon satisfaisante la tension de la peau et des muscles, les créateurs préfèrent rester sur des personnages à structure rigide : sont alors principalement retenus les robots et les insectes. Enfermée dans une chambre d’hôtel durant plusieurs jours, l‘équipe se livre à un brainstorming intense qui débouchera sur le concept des insectes de la couleur contre les insectes de la noirceur. Afin de contourner les coûts du film-pilote réclamé par les investisseurs, les réalisateurs Renato et Georges Lacroix auront l’idée de créer un making-of présentant les principaux concept arts et les différentes étapes de la production. Narré par le comédien Patrick Préjean, ce préambule sera diffusé lors du festival Imagina de 1993. Un an plus tard, la série Insektors débarque sur les écrans.

Le pari de Fantôme Animation est alors extrêmement ambitieux pour l’époque, non seulement par le format visé (26 épisodes de 13 minutes) mais aussi par la volonté du studio de faire appel aux meilleurs logiciels du moment, à savoir Explore pour la modélisation et le rendu, et Softimage pour l’animation. Or, ces deux logiciels n’ayant pas été conçus pour être compatibles, Fantôme dut mettre en place un pôle de recherche et de développement afin de créer les outils permettant d’assurer la transition entre les différentes interfaces sans perte de qualité. À cela viennent s’ajouter les exigences de Canal+ qui réclame l’utilisation de la technologie d’animation 3D en temps réel utilisée sur Chipie & Clyde (la chaîne ayant racheté le procédé à Medialab suite au décès tragique de son directeur Alain Guiot) : la différence de rendu, plus fluide que l’animation traditionnelle utilisée dans la série, obligent les artistes à retravailler le résultat – notamment les scènes d’action – pour obtenir un ensemble harmonieux.
À l’arrivée, cette approche technique confère à Insektors une identité propre sur le plan de l’animation qui en fait une série en 3D « à l’ancienne » mais qui a su conserver un certain charme. L’écriture n’est pas en reste avec des personnages attachants brillamment doublés, avec Daniel Lafourcade en tête qui interprète à la fois le héros Fulgor et l’antagoniste Krabo dont les répliques forment le cœur de l’humour de la série. Outre les multiples tentatives des Beurks pour vaincre les Joyces, au fil des épisodes se dessine une trame narrative autour des liens existants entre les deux peuples, laissant parfois plus de place au drame et à l’émotion.
Les dialogues sont également prétextes à de savoureuses déformations langagières telles que « on est fissu » prononcée par un Daltonio pessimiste ou « je nous vengerons » hurlé par un Krabo mis en échec, sans parler des multiples appellations que Teknokratus donne à son seigneur (« Votre Laideur », « Votre Ignomonie », « Votre Impatience » …). Un mot également sur les versions anglophones : si le doublage nord-américain se veut une adaptation respectueuse des dialogues originaux, en revanche la version britannique conçue par Channel 4 est une véritable réinterprétation avec un ton plus détaché et sarcastique, faisant la part belle aux jeux de mots et aux références à la pop culture.

Distribuée dans près de 160 pays, la série recevra une trentaine de prix à l’international dont le prestigieux International Emmy Award du Meilleur Film Pour la Jeunesse ou le 1er Prix Pixel-INA Animation 3D à Imagina. En 1996, Renato et Georges Lacroix réalisent un épisode spécial de 26 minutes pour les fêtes de fin d’année intitulé Pas de Kadeaux pour Noël, envisagé comme un test pour un projet de long-métrage, ainsi que pour une deuxième saison avec un design retravaillé en images haute définition, plus conformes aux évolutions technologiques. À l’exception de quelques croquis préparatoires, ces projets resteront sans suite, faute de partenaires financiers. L’équipe d’artistes s’étant étendue sur Insketors, Fantôme Animation se retrouve rapidement dans une situation financière délicate et les autres projets – dont une adaptation de la bande dessinée Les Girafes de Mordillo – ne trouvent pas preneur.
Au mois d’avril 1998, Georges Lacroix adresse désespérément une lettre ouverte à Catherine Trautmann (Ministre de la Culture) et Dominique Strauss-Kahn (Ministre de l’Économie) pour interpeller les pouvoirs publics sur l’état de l’animation 3D en France et sauver son studio. Son appel ne sera pas entendu ; Fantôme Animation fermera ses portes quelques mois plus tard.

Liste des épisodes
01. La Guitare à Kouleurs
02. Des fleurs pour Bakrakra
03. Koa la Grenouille
04. Au feu les jonkilles
05. Eskapade
06. Planète Karbone
07. Koléoptère
08. Katerpilar
09. Troglodyte Rock
10. Les détrakeurs du ciel
11. La Nuit élektrik
12. Le Pont de la Konkorde
13. Les Sekrets du Grand Artificier
14. Grosse kolère 15. Coup de kafard
16. Kui-Kui
17. Le Kadeau
18. La Kourse
19. Kataklysme
20. Sukcession
21. Koupable
22. Kontagion
23. Rékolte
24. Kalkulator
25. Spektre
26. Katakombes

Épisode spécial
Pas de Kadeaux pour Noël
Doublage
Voix françaises (Studio Audiophase) :
Daniel LafourcadeFulgor, Krabo
Rafaèle MoutierAélia
Alexandre GilletAcilius
Christian AlersGrand Artificier, Protokol
Pierre BatonTeknokratus
Jean-Claude SachotKrétinus, Général Lukanus
Lucienne TrokaReine Bakrakra
Jacques Brunet
Marcel Guido
Auteur : Klaark
Sources :
Pierre Hénon, Une histoire française de l’animation numérique, EnsAD éditions, 2018.
Altamon Baker, Un Fantôme bien vivant, Pixel n°27, p. 22-25, 1995.
https://insektors.shakethesunrise.net/
Insektors - image 1 Insektors - image 2 Insektors - image 3 Insektors - image 4 Insektors - image 5 Insektors - image 6 Insektors - image 7 Insektors - image 8 Insektors - image 9 Insektors - image 10 Insektors - image 11 Insektors - image 12 Insektors - image 13


Insektors © Renato, Georges Lacroix / Fantasia Animation, Ellipse, RTBF, France 3, Neurones, Imagique, Club d'Investissement Media
Fiche publiée le 17 mars 2007 - Dernière modification le 16 février 2020 - Lue 32390 fois